Balance Ton Antisémite tire sa révérence

Il était une fois “BTA”…

La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a appelé, jeudi 8 juillet, le gouvernement à réagir face au racisme et à l’antisémitisme qui essaiment sur Internet et nourrissent de plus en plus d’affaires. “Il est important de pouvoir mieux lutter contre le racisme et l’antisémitisme, très présents dans les « discours haineux véhiculés sur Internet”, a souligné la CNCDH dans son rapport annuel sur “l’état des lieux” du racisme en France, remis jeudi à Matignon. “Cela représente parfois plusieurs centaines de messages par jour” sur les réseaux sociaux, a expliqué le président de la commission, Jean-Marie Burguburu.

La CNCDH appelle pour cela l’Etat à créer “une nouvelle instance indépendante de régulation d’Internet en France”, chargée notamment de prévenir les propos haineux et d’imposer des obligations (modération et contrôle notamment) aux plates-formes Internet. “Ce pourrait être une nouvelle section du Conseil supérieur de l’audiovisuel [CSA] “, avance M. Burguburu. La CNCDH réclame également au gouvernement un “plan d’action national pour l’éducation et la citoyenneté numériques”.

BTA s’arrête

Nous remercions tous nos collaborateurs ainsi que les Associations de lutte contre l’antisémitisme qui ont été les premières à nous tendre la main.  Nous avons dévoilé au grand jour cette valse horrible qui suinte de haine, qui appelle au meurtre, qui blesse durablement,qui fait pleurer et désespérer de l’humanité, qui maudit, qui tue, qui massacre, qui abaisse, qui rabaisse, qui ment, qui détruit, qui atomise, qui… D’autres continueront le Job .  BTA passe la main.”


Gratitude et respect à BTA qui a oeuvré 24 heures sur 24, 365 jours sur 365, livrant des dossiers “ficelés” irréprochables à “qui de droit”. Que personne ne fasse mine de s’étonner: Non rétribués, travaillant dans des conditions matérielles inacceptables, tout cela au détriment, comme nombre de militants, de leur vie personnelle, les “traqueurs de haine” sont … fatigués. Je les ai vus pour ma part attendre un ordinateur par ci, une reconnaissance par là, lorsque rarement ils furent cités, ou, a minima, remerciés.

Ils manqueront.

Sarah Cattan

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*