Sarah Cattan. Au théâtre ce soir. Castaner, Camélia et SOS racisme

L’émission de Laurent Ruquier, ce plateau qui croit faire et défaire les renommées, ce ring sur lequel s’aventurèrent toutes sortes d’invités, et pas des moindres, adhérant au postulat de départ qui était d’accepter de se faire a minima lyncher par un des 2 sbires de service, s’arrête enfin. S’arrête enfin … car je n’ai guère, pour ma part, souvenir de quelque grand moment qui se serait passé sur le plateau d’ONPC. Pire : il serait aisé de lister l’infâmie, les scores plus que discutables qui furent le pain bénit de ladite émission : faire le buzz, là paraissait in fine être son objectif définitif, sans doute fixé par le Cahier des charges.

Sur ces plateaux et dans un entre-soi qui confine au grotesque et au ridicule, un peu comme chez Taddeï et quelques autres, outre qu’on n’apprend rien, on s’ennuie ferme.

Parfois, par ce qui doit sembler à la Prod et à l’animateur un instant de grâce, un des invités sort une bourde. Une énormité. Même pas un scoop, évidemment.

Non. Comprenez bien que ce type de plateau exhorte tout un chacun à s’exprimer : Parle mon Enfant C’est pour mieux te manger après.

C’est ainsi que Camélia Jordana, invitée au titre de chanteuse, en vint samedi 23 mai, je ne saurais vous dire exactement par quel cheminement étrange, à s’en prendre à notre Police : Ils sont censés nous protéger, mais il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j’en fais partie.  Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait.

Alors que mon ami Pierre Saba, ici même, a très justement analysé mot à mot la déclaration de cette jeune personne, dénonçant le réquisitoire à charge contre la police française auquel la donzelle se serait livrée, et démontant ses graves accusations, concernant notamment le caractère racial des massacres auxquels se livrerait notre police, et fustigeant l’absence de preuves à l’appui d’une accusation qui dès lors confinait à de la diffamation et s’apparentait aux ressorts accusatoires d’une extrême gauche qui n’en peut mais, outre que je fais confiance à chacun de mes lecteurs pour remettre l’église au centre du village et s’accorder pour dire que si des bévues au sein de la Police sont incontestables, elles ne caractérisent pas la police française dans son entièreté, – laquelle enregistre aussi en son sein un taux de suicides éloquent – Je veux vous dire ma stupéfaction teintée de lassitude devant l’écho donné aux propos d’une … péronnelle.

Maggy Biskupski S’est donné la mort le 12 novembre 2018

Quoi. Le Ministre de l’Intérieur y est allé de sa réponse !? Notre Casta national répond nommément à Camélia Jordana, dont je gage que bon nombre d’entre vous découvrent ici le nom et la qualité ?

Pire encore : La donzelle demande un Débat avec ledit Ministre ?

Mieux enfin : SOS Racisme s’en mêle et se porte à la rescousse de la jeune fille ?

Tel est ce qu’on qualifie de Débat aujourd’hui. Ce matin mon autoradio répétait bien que l’actu était pauvre aujourd’hui, tant à l’international qu’en France. Je repensais, moi, à tous ces sujets d’importance escamotés sous prétexte de couverture du Covid.  

Non : l’actu décidément n’est pas pauvre. De même qu’il y eut le feuilleton François Hollande-Leonarda, de même aujourd’hui Ouvrez, Braves gens en mal d’info, vos oreilles à l’échange capital entre une jeune chanteuse et … le Responsable d’un Ministère régalien.

La pièce se jouera en guise de divertissement, en heures creuses, juste avant que ne s’installent sur les plateaux-télé les invités, parés de titres pompeux, qui se succèdent ad nauseam depuis des semaines pour nous dire s’il faut ou pas pendouiller le Professeur Raoult et qui s’écharperont au sujet de la … deuxième vague, à propos de laquelle chacun dispensera son avis autorisé.

Ah oui J’oubliais de vous dire que tout cela portait un nom : L’Effet Dunning-Kruger, du nom des 2  Psychologues américains David Dunning et Justin Kruger, lesquels, en 1999, étudièrent ces gens qui nous encombrent à force de surconfiance : les moins qualifiés dans un domaine surestimant leur compétence,  la personne incompétente tendant à surestimer son niveau de compétence et ne parvenant ni à reconnaître la compétence de ceux qui la possèderaient véritablement, ni à se rendre compte … de son degré d’incompétence

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

5 Comments

  1. Puisqu’il s’agit du même sujet que l’article voisin de Pierre Saba, voici à toutes fins (in)utiles mon commentaire à ce dernier:

    “Je n’avais jamais entendu parler de la dénommée Camélia Jordana (Aliouane, de son patronyme) auparavant.
    Maintenant c’est fait. Nous sommes sans doute des millions dans ce cas.
    Autrement dit, si ses propos diffamatoires à l’égard de la police avaient pour finalité de se faire de la pub, c’est réussi.
    Ne serait-elle pas désormais candidate à être trainée devant un tribunal dans le cadre de je ne sais quelle loi « antiphobique » ?
    La loi Avia, par exemple, prétendant réprimer des appels à la haine ?
    Ou simplement accusée de dénonciation calomnieuse ?
    Un quelconque avocat mandaté par des policiers (voire par la police en tant que personne morale) y trouverait sans doute matière à plainte ; et l’Etat, matière à saisir le procureur.
    C’est le cas, s’il en est, de demander « mais que fait la police »…

    Derrière cette personne négligeable se profile le phénomène, bien plus général, des saltimbanques usurpateurs de leur célébrité hors sujet pour accéder aux médias et nous asséner leurs « opinions ».
    Dans des domaines où ils ne possèdent aucune compétence particulière et toujours ou presque brossant le plus grand nombre dans le sens du poil ; histoire de mieux vendre leur supposé « art » de pacotille.
    Ainsi par exemple (récent, mais on ne les compte plus) un Vincent Lindon, connu pour grimacer face caméra et réciter aux micros des textes écrits par d’autres, qui nous « éclaire » de ce qu’il pense de ceci ou de cela.
    Alors que vue sa situation d’archi-privilégié il en sait bien moins qu’un chauffeur UBER moyen.

    Ils ne font qu’exacerber le bruit médiatique ambiant qui nous assourdit non-stop.
    Silence, les clowns!”

    PS. Si Castaner déclare ne pas vouloir faire à la “donzelle” l’honneur d’un procès en diffamation, ce n’est pas forcément le cas des syndicats des policiers.
    Ce ne serait pas trop tôt.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*