Sarah Cattan. Des malheurs de Benjamin Griveaux. De notre droit à ne pas savoir.

Faut-il désormais regarder TPMP de l’insupportable Hanouna pour savoir …l’essentiel. L’essentiel de la vie politique française, j’entends.

Certes l’animateur de TPMP mais aussi de La Grosse rigolade avait organisé son Grand Débat à lui, et il me semble bien qu’elle y était, Marlène, Celle qui nous chante qu’elle se mettrait entre le Président et La balle, tellement … elle l’aime, le Président, Elle.

Comment diable en sommes-nous arrivés là

Il m’avait déjà un peu dégoûtée, Cyril Hanouna, et la messe était dite lorsque j’appris que sur son plateau donc, ils avaient récemment voté avec des panneaux Je suis Mila et Je ne Suis pas Mila, ou encore, bien avant, lorsqu’il s’était mêlé de L’Affaire Moix, faisant parler, ô extrême indécence, la mère-grand de l’écrivain, et d’autres encore.

C’est désormais chez Cyril Hanouna qu’on annonce sa candidature aux Présidentielles

Chaque jour un peu plus profond dans la fange. Ne voilà-t-il pas qu’hier matin, en parcourant … les news … , j’apprends que Joachim Son-Forget avait annoncé sa candidature à la Présidentielle de 2022 … sur le Plateau de l’animateur de l’émission sans doute la plus affligeante du PAF.

Une annonce de candidature à la Présidentielle, avec “Alexandre”

Hier donc, le député ex-LREM annonça non seulement sa candidature, mais de surcroît qu’il avait un projet avec Alexandre. Alexandre Benalla. Aujourd’hui, je te le dis Cyril, que je serai candidat à la présidentielle de 2022, parce que j’ai un projet présidentiel à construire, à proposer aux Français. Et on va le faire avec Alexandre (Benalla), on va le faire avec plein de monde, avec le parti Valeur Absolue qu’on a créé.

Faut-il désormais se résoudre à allumer sa télévision et s’infliger le type le plus vulgaire qui soit ? Tout se passerait-il donc sur le plateau de TPMP?

Comment on passe de Joachim Son-Forget pour arriver à … Griveaux

Et si demain les Français te demandent, eh bien, je t’aiderai. Ce n’est pas les personnes qui comptent, c’est le projet, ajouta Joachim Son-Forget en s’adressant à Cyril Hanouna, lequel déclina … la proposition. Hanouna?

C’est quoi ça ? L’ineptie et l’incongruité des propos me conduisit à aller voir de plus près qui était … notre candidat 2022, lui dont je venais d’apprendre, par une source parlementaire, qu’il aurait récemment demandé … un badge d’accès à l’Assemblée pour son ami Alexandre Benalla, en qualité de collaborateur bénévole. Requête qui certes fut refusée.

J’appris dans un premier temps que notre Joachim Son-Forget avait démissionné du groupe LREM à la suite d’une polémique née de tweets sexistes contre cette chère Esther Benbassa. Il avait alors navigué de ci, de là, avant de siéger chez les non-inscrits. Notre homme, chantre de la liberté de pensée, lança alors ce parti inconnu de moi, Valeur absolue. Un parti en lequel Alexandre Benalla, ce grand expert, voyait le seul mouvement politique où la parole était libre.

Le candidat 2022

A part ça, le futur candidat, présenté comme un brillant médecin et un claveciniste de talent, est décrit comme un brin étrange. Ils furent quelques-uns à s’intéresser … à Lui. Il fait partie de ceux qui combattent pour le triomphe de la raison sur la mauvaise foi, avait sorti … Jacques Attali, alors que l’inventeur de Siri, un certain Luc Julia, le portait aux nues : Ce garçon est multicéphale : il touche à l’informatique, aux neurosciences, à la politique. […] La dernière fois que nous nous sommes vus, ce fut pour le match France-Allemagne. Portés par l’euphorie, nos compères finirent dans un bar. Et vers une heure du matin, il s’est rendu compte qu’il avait loupé un vote à l’Assemblée, rapporte, rigolard, le père de Siri.

.

J’appris encore que Joachim Son-Forget était … citoyen d’honneur du Kosovo. Qu’il était de ceux qui pélerinaient à Colombey-les-Deux-Eglises sur la tombe du Général et qu’on le voyait aussi … en Syrie, en qualité de … médiateur. Proche de la résistance à Bachar el-Assad. Un touche à tout, quoi.

L’homme qui annonça il y a deux jours sa candidature chez Hanouna ajouta qu’il se verrait bien le prendre dans ses équipes, si les français le demandaient. Dites-moi que j’ai mal entendu : si les français plébiscitaient … Hanouna … au Gouvernement ? Non ? Ben si pourtant : le futur candidat l’a bien dit, et sans rire.

Tweeter

Addict aux tweets les plus discutables, notre Joachim y va avec frénésie.

Il croit cultiver un anticonformisme de bon aloi en arrivant au Palais-Bourbon en trottinette ou sur sa planche de skate.

Joachim Son-Forget, qui se définit comme libéral avec une touche de souverainisme capable de réconcilier les gens avec eux-mêmes, vénère encore Philippe de Villiers et porte, accrochée au revers de sa veste, la croix de Lorraine.

Son parti, a-t-il dit, allait défendre l’exemplarité des élites. Gâchant la déclaration en ajoutant : On ne va prendre de toute façon que des copains à nous ou des copains des copains parce que de toute manière, c’est toujours comme ça que les autres font.

Et son ascension, il y croit dur comme fer : Je rêve de péter le solo de guitare de Stairway to Heaven au Stade de France la veille de mon arrivée à l’Elysée.

Lorsqu’il dut expliquer la contradiction entre son dégoût pour la notion de chef, les organisations pyramidales et le fait de prendre la tête d’une formation politique, il répondit tout crânement : Je vais pas être chef, je vais être guide suprême.

Morale, et cohérence

Enfin, the last but non the least , rappelons-nous qu’il osa dire au Point, en décembre 2018, que c’était vraiment le retour aux grandes heures de l’URSS, où il fallait discréditer l’adversaire par peur de la dissidence : voilà qui ne manque pas de sel lorsqu’on apprend qu’il ne serait pas étranger aux malheurs d’un autre LRELM, je parle bien sûr de Sébastien Griveaux, dont la candidature parisienne avait déjà un tel coup dans l’aile qu’il est permis de se demander si … ses déboires viennent d’une petite vengeance de notre futur Président via ce cher Piotr Pavlenski, ou encore d’un coup de génie tenté par son propre camp, lequel trouvera là moyen de se défaire de ce candidat un peu looser.

Le tout-venant de notre siècle

Ne serait-ce pas là, principalement, le tout-venant de notre siècle.

Allumez TPMP ce soir : Je gage qu’Hanouna va vous expliquer tout ça.

Benjamin Griveaux n’est plus candidat. Celui dont nous garderons en mémoire la malheureuse formule au sujet des Gilets jaunes, la France qui fume des clopes et roule au diesel, était-il pire que ses pairs.  Concernant sa vie sexuelle, revendiquons, à l’instar d’un Finkielkraut, le droit à ne pas savoir, et portons un toast au nouveau monde politique. Le décalque de l’ancien, en pire, écrit Céline Pina.

Plus obscène que certains qui nous gouvernent, Tu meurs.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*