Zineb El Rhazoui interpelle Hakim El Karoui et … l’AMIF

Zineb El Rhazoui

Monsieur El Karoui, avez-vous autre chose en bouche que le sempiternel reductio ad fascismum?Il faut penser que non. « Il ne faut pas écouter les prêcheurs de haine, de quels horizons qu’ils viennent et y compris s’ils ont subi, eux-mêmes, la haine ». Voilà la réaction affligeante de Hakim El Karoui à mon audition au sénat en date du 23 janvier 2020 par la commission d’enquête sur la radicalisation dont le rapporteur est la sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio.

Plus d’une heure trente d’arguments étayés où j’explique la filiation entre de nombreux membres de l’#AMIF (Association musulmane pour l’islam de France) dont il est le président et l’UOIF (émanation sur le sol français de l’organisation criminelle des Frères musulmans, interdite dans plusieurs pays), mais M. El Karoui se contente de dire que c’est de la « haine ». Dénoncer la présence d’une vingtaine de membres, proches ou sympathisants des Frères musulmans dans votre association, c’est donc cela la « haine »? Vous démontrez qu’en plus d’être de mauvaise foi et intéressé, vous êtes brillant!

Audition au Sénat de Zineb El Rhazoui du 23 janvier 2020 par la commission d’enquête sur la radicalisation

« Prêcheurs de haine », vous ne croyez pas si bien dire M. El Karoui. Ce qualificatif sied à merveille à ceux parmi les membres de l’#AMIF qui se réclament ouvertement de la pensée de Hassan Al Banna, fondateur de la secte des Frères musulmans et grand-père de Tariq Ramadan, et de Youssef Al Qaradawi, idéologue des Frères musulmans interdit de séjour en France depuis 2012. Tous les deux sont des admirateurs de l’oeuvre génocidaire d’Adolf Hitler contre les Juifs.

Pour quelqu’un comme vous qui prétend accessoirement vouloir lutter contre l’antisémitisme dans son #AMIF, c’est un comble que de s’entourer de profils idéologiques s’affichant comme disciples des pires antisémites du monde musulman.

C’est moi que vous qualifiez de « prêcheur de haine », Monsieur El Karoui? « Celui qui change de religion, tuez-le! », a dit Mahomet. Vous me sommez d’admirer une religion qui ordonne que l’on me tue? La haine est-elle de mon côté ou du côté de l’organisation criminelle des Frères musulmans et de son émanation sur le sol français, l’UOIF dont Tareq Oubrou, votre ami proche que vous avez mis à la tête de votre #AMIF, fut référent théologique jusqu’en mai 2018? La « haine » est-elle du côté d’une femme qui se bat bénévolement pour dénoncer les marchands du Temple qui vous entourent ou bien du côté de ceux qui comme vous, veulent faire de la foi un business?

N’avez-vous donc rien à répondre sur des profils idéologiques comme celui de Mohamed Bajrafil (vice-président de l’AMIF), qui préconise le voilement des fillettes et ment sur les contenus coraniques et ceux des hadiths lorsqu’il s’exprime en langue française? N’avez-vous rien à répondre sur le hold-up sur l’islam et les musulmans que vous concoctez? La seule chose que vous avez à dire, c’est de me qualifier de « prêcheur de haine »? Je ne prêche pas, Monsieur, ceux qui prêchent, ce sont les professionnels de la croyance qui composent l’#AMIF. Moi, j’apporte les preuves de la dangerosité de votre projet et de son caractère intrinsèquement anti républicain et anti laïque. Alors gardez-vous bien de m’insulter dans l’avenir. Gardez-vous bien de salir ma personne (êtes-vous capable de mieux?). Moi je ne parle pas de vous Monsieur El Karoui, votre petite personne ne m’intéresse pas, ce que vous avez vécu ne m’intéresse guère plus. Ce dont je parle, ce sont vos propositions.

Les injonctions à se taire telles que la vôtre, je ne sais que trop ce qu’elles sont. Gardez ça pour les femmes dont vous attendez l’obéissance! Nous attendons vos explications sur le projet de l’#AMIF, et non pas vos commentaires sur moi. Et de grâce, cessez avec votre reductio ad fascismum qui ne trompe personne, n’avez-vous donc que cela à faire valoir? Ayez honte au moins du niveau zéro de l’argumentation dont vous faites preuve. M’accusez de tous les maux ne masque pas la portion congrue de votre projet : un projet islamiste qui ne représente personne. Vous ne représentez personne Monsieur El Karoui, même pas ceux qui se définissent comme musulmans.”

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

4 Comments

  1. Elle a raison Zineb, ce monsieur El Karoui est devenue la nouvelle coqueluche des médias. On ne voit plus que lui. Peut-être pour remplacer le futur repris de justice
    Karim Zeribi. C’est la harpi Ferrari qui doit être triste.
    ROSA

  2. Elle a raison. Par ailleurs le fait est que les médias français préfèrent donner la parole à des musulmans radicalisés qu’à des musulmans modérés ou à des ex-musulmans. D’une manière générale la TV, la radio et la presse servent souvent de tribune aux pires individus, aux plus dangereux extrémistes. Dans les années 80 90 Jacques Verges et Dieudonné étaient déjà la coqueluche des médias et le phénomène n’a fait que s’accentuer à partir des années 2000.

  3. Zineb el rhazoui cite le Prophète sur l’apostasie, ce qu’elle oublie est qu’on tue l’apostat s’il entre en guerre contre les musulmans! Mais attention restons dans le contexte du 7ème siècle! Par ailleurs le Coran n’a jamais ordonné de tuer un apostat!
    Ce n’est certainement pas Hakim El Karoui qui voudrait appliquer ce Hadith! Et de surcroît il n’a jamais critiqué cette dame, avant qu’elle ne s’attaque à lui!
    Il faut lire le dernier livre de Hakim El Karoui, ” l’islam, une religion française” se référant à une enquête sérieuse de l’Institut Montaigne, ouvrage largement documenté, où il détricote tous les systèmes et envoie dos à dos tous les intégristes de tous bords! Livre génial et dense! Il est impitoyable avec l’islam politique! Chapeau à ce Monsieur!
    Madame Rhazoui est je suppose athée, or Monsieur El Karoui se dit musulman, je vois plus une querelle d’athée contre un croyant! Elle fait fausse route, elle devrait s’acharner sur les idéologies dangereuses qui oeuvrent au nom de l’islam. Monsieur El Karoui n’avance pas masqué comme elle le sous-entend, c’est un homme public et qui a un passé dans le sérail politique français! Il était conseiller du premier ministre Raffarin
    À mon avis, ça la dérange que l’islam trouve sa place au sein de la nation française au même titre que les autres religions!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*