Ari Nesher, 17 ans, les choses de la vie ? Par Lisa Mamou

Tel Aviv, la veille de Souccot, une boîte de nuit au «  namal  », la zone du port, une table où 5 bouteilles d’alcool à 40 degrés ont été consommées, un des participants, Itzhak Assefa, joueur de foot professionnel de l’équipe M.S. Ashdod , se lève et prend sa voiture.

Deux jeunes gens en vélo électrique mais sans casque ni lumière ni veste fluorescente. Assefa les percute et continue sa route. L’un des jeunes est légèrement blessé mais l’autre l’est très gravement et jeudi, il succombe à ses blessures.

C’est Ari Nesher, 17 ans, le fils de Avi Nesher, un des plus grands réalisateurs israéliens ( «  Au bout du monde à gauche », The band, Dizengoff 99…) . Toutes les célébrités lui rendent hommage. La victime est un enfant prodige, beau gosse et bel acteur, passionné de cinéma et de médecine, s’adonnant au bénévolat avec la volonté de sauver des vies.

Assefa s’est rendu à la police quelques heures après en disant qu’il croyait avoir heurté un poteau. Il aurait fait le rapprochement lorsqu’il il a entendu qu’un adolescent avait été renversé au même endroit au même moment. Bien sûr son alcoolémie avait chuté ou était disparue.

Plutôt les choses de la mort …

Lisa Mamou

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*