La Knesset soutient une Corse indépendante.

Provocatrice, facétieuse, voire les deux à la fois, en tout cas l’idée est pleine d’humour. Suite à la résolution concernant la reconnaissance unilatérale d’un État palestinien déposée par plusieurs parlementaires socialistes devant l’Assemblée nationale française, la Knesset israélienne votera le 2 décembre, jour du vote de la fameuse résolution au Palais Bourbon, une proposition de résolution invitant le Gouvernement israélien à reconnaître la République corse rattachée à la France depuis 1768…

corse

Certes, la Corse n’a pas demandé son indépendance, en tout cas pas récemment et ce en dépit des sondages périodiques portant sur tout et n’importe quoi et régulièrement sur « le problème corse » qui tous finissent immanquablement par des considérations bien peu fraternelles, telles que «  donnons-leurs cette indépendance » qu’ils ne demandent pas ou plus (NDLR) ou « la Corse, oui mais sans les corses » sur le même principe que celui revendiqué aujourd’hui par certains bien-pensants d’un Israël sans ses Juifs…
Souvent au cours de sa longue histoire, le regard porté sur cette petite île a été négatif, obscurci par les stéréotypes véhiculés tour à tour par des militaires, des voyageurs, des écrivains en mal d’émotions, et même des journalistes en mal de sensations.
Alors rappelons à tout ceux qui ne connaissent l’Ile de Beauté que par le prisme déformé des media parisiens que la terre natale de Napoléon, Tino Rossi et quelques autres personnalités non moins célèbres, est riche d’une histoire forte, passionnante, et fut même à plusieurs reprises à la pointe de la modernité et de l’innovation politique, sur le statut des femmes et des Juifs notamment, alors qu’ils étaient chassés de partout en Europe.
Brièvement indépendante après avoir été sous administration génoise durant plus d’un siècle et demi, la Corse a su se doter au XVIIIème siècle à l’initiative de Pascal Paoli figure emblématique insulaire, de la première Constitution démocratique moderne et ce quarante ans avant la Révolution américaine et cinquante ans avant la Révolution française. Toujours convoitée pour sa situation et ses richesses naturelles, elle sera, après bien des tractations, cédée par Gênes à la France, en 1768 par la signature d’un Traité de Versailles qui la fera française. Malgré des épisodes conflictuels parfois violents ces quarante dernières années, la Corse est demeurée dans le giron de la République depuis cette date même si l’établissement d’un État de droit en Corse demeure un objectif imparfait, réitéré pour tous les gouvernements successifs de la Vème République, sans succès véritable.
La résolution israélienne en aura sans doute fait sourire plus d’un dans l’Ile de Beauté. La plupart des députés insulaires ou corses d’origine, ont d’ores et déjà indiqué leur volonté de s’opposer à la résolution concernant la reconnaissance unilatérale d’un Etat palestinien mardi à l’Assemblée. On attend avec curiosité et intérêt, le résultat du vote de la Knesset mardi, comme la réponse du berger à la bergère.
Brigitte Thévenot-Peressini
Pour satisfaire votre curiosité sur la Corse, nous vous conseillons :
–       Histoire de la Corse et des Corses, de Jean-Marie Arrighi et Olivier Jéhasse, 2008, Éditions Perrin.
–       Le très beau roman de Gabriel-Xavier Culioli, La Terre des Seigneurs, un siècle de vie d’une famille corse, réédité en 1997 chez DCL
–       Comprendre la Corse,  de Jean-Louis Andreani, Collection Folio.

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

  1. J’ai bien compris pourquoi vous voulez voter l’indépendance de mon pays mais sachez que chez nous c’est une question très sérieuse ! les Français qui vous ont fait tant de mal et qui nous font tant de mal sont toujours les mêmes ! Ils nous ont volé notre liberté notre souveraineté et nous imposent leur dictature jacobine ! De plus Napoléon n’a jamais été Corse mets génois puis français ! À la différence du père de notre nation Pasquale Paoli qui vous tellement aimé juifs du monde entier ! Nous avons la même société en ce qui concerne la famille l’amour des anciens et des tout-petits nous avons pratiquement les mêmes problèmes récurrent ! Nous allons certainement disparaître car les bleu blanc rouge joue la montre et j’espère que vous vous souviendrez de nous et que vous tuerez une bonne fois pour toute la bête immonde !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*