José Simon. Ces êtres, Ces Misérables

« Ces êtres appartenaient à cette classe bâtarde composée de gens grossiers parvenus et de gens intelligents déchus, qui est entre la classe dite moyenne et la classe dite inférieure, et qui combine quelques-uns des défauts de la seconde avec presque tous les vices de la première, sans avoir le généreux élan de l’ouvrier ni l’ordre honnête du bourgeois. C’étaient de ces natures naines qui, si quelque feu sombre les chauffe par hasard, deviennent facilement monstrueuses. Il y avait dans la femme le fond d’une brute et dans l’homme l’étoffe d’un gueux. Tous deux étaient au plus haut degré susceptibles de l’espèce de hideux progrès qui se fait dans le sens du mal. Il existe des âmes écrevisses reculant continuellement vers les ténèbres, rétrogradant dans la vie plutôt qu’elles n’y avancent, employant l’expérience à augmenter leur difformité, empirant sans cesse, et s’empreignant de plus en plus d’une noirceur croissante. Cet homme et cette femme étaient de ces âmes-là. »
Victor Hugo,
“Les Misérables” (1862)

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

16 Comments

  1. C’est le nouveau mur des cons mais il en manque comme
    Braumann. Tubiana, Faure , Sand, Pappé l’historien israelien révisionniste , Roussel. Lecocq et Lefort
    Hazan l’éditeur , le Drian . De Villepin . Autain , zémor…
    On pourrait faire 4 murs teillent ils pullulent comme des rats et même un toit avec B’tselem, Shalom Ahschav , BDS….
    Chacun doit l’imprimer et la faire agrandir et la coller contre un mur de son choix

  2. Je ne suis pas d’accord avec cette présentation des visages. On les connait, on sait tous à des degrés divers ce qu’ils font. Pas la peine de les identifier, seul le débat politique lui réduira à néant.

    • Daniel Lindenberg publiait un livre Rappel à l’ordre, qui établissait une liste personnalités coupables d’être de connivence avec la fachosphère.
      S’il vous plaît, n’empruntons pas cette voie de sinistre mémoire.

      • @Marcek Vous pratiquez visiblement l’inversion des rôles. La principale fachosphere ( quasiment 99%) est représentée par les individus figurant sur ce mur. Ces neo fascistes pratiquent de manière systématique le confusionnisme en se faisant passer pour le “””camp du bien”””. Rappelons à l’ordre tous ceux qui ignorent cette réalité ou feignent de l’ignorer et sont dans le déni du fait de leur absence de mémoire.

  3. Ce texte de Victor Hugo n’est pas forcément à sa gloire.
    Il frise une forme d’invective raciste simpliste et primitive.
    Aujourd’hui il serait probablement impossible sinon interdit de le publier; aucun éditeur n’en prendrait le risque.

    MAIS. Que vient faire ici la photo de BHL?

    • “Aucun éditeur n’en prendrait le risque”…Le problème ne vient pas de VH ou de ce texte mais des éditeurs actuels et du politiquement correct particulierement infect des heures sombres que nous traversons.

    • Astral : Hugo dit la vérité, tout simplement.et son analyse est terriblement juste même si pour cette raison elle fait frémir tous les tartuffes bien pensant d’aujourd’hui.
      Une vérité hypocritement censurée à notre époque du politiquement correct mais où certains font bien pire avec beaucoup moins de talent et en quelques mots,(ou en se contentant de coller une étiquette infamante) ou en évoquant par exemple “ceux qui ne sont rien” ou les “sans dents”.

  4. Et le fiancé de benalla ? Celui qui insulte Israel a Jerusalem , qui detruit la commission “Halimi” et qui nous fait de beaux discours ! Il manque sur ce mur de la honte , il y a pourtant toute sa place

  5. Les visages de la haine chimiquement pure. Comme d’autres, j’ai constaté la melenchonisation des esprits et de l’espace médiatique ces dernières années. C’est d’ailleurs cette melenchonisation qui a permis la réélection d’Ubu Macron, lequel mériterait sans doute lui aussi (T.Amouyal a raison) d’avoir sa photographie dans ce tableau du déshonneur.

  6. “C’étaient de ces natures naines qui, si quelque feu sombre les chauffe par hasard, deviennent facilement monstrueuses. Il y avait dans la femme le fond d’une brute et dans l’homme l’étoffe d’un gueux.”
    Si la femme a le fond d’une brute, je pense qu’il s’agit de la Thénardier. C’est le couple Thénardier. Pas des gens bien sympas, en effet !
    J’ai bon ? 😉

  7. @Jacquot H @Jérôme
    Même réaction étonnée que vous au sujet de BHL (?????) : il est plus que ridicule mais pas haineux comme à peu près tous les autres figurant sur le tableau, et avec lesquels il n’a a priori rien à voir.

  8. Il y en a deux ou trois en trop mais il en manque bien sûr beaucoup d’autres : pap Ndiaye. Virginie despentes. Éric Fraisse. Kassovitz. Annie Ernaux. Et tutti quanti.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*