Sarah Cattan. Le rapport qui accuse les gouvernements européens de financer les actions en justice palestiniennes contre Israël

Un nouveau rapport de l’ONG Monitor, Institut de recherche – basé à Jérusalem – mondialement reconnu qui promeut les valeurs démocratiques et la bonne gouvernance et veille à ce que les décideurs et la société civile agissent conformément aux principes de responsabilité, de transparence et des droits humains universels, nous détaille comment les gouvernements européens financent les actions en justice des ONG palestiniennes pour les aider à engager des poursuites contre Israël devant la Cour pénale internationale de La Haye.

Cette étude chiffre, concernant le gouvernement suisse, à 700.000 dollars donnés de 2018 à 2020 au PCHR, Centre palestinien pour les droits de l’homme , dont l’objectif déclaré est “de submerger l’occupation israélienne]de poursuites judiciaires pour la faire condamner”.

Le même rapport nous apprend que les gouvernements du Danemark, de l’Irlande et de la Suède financent aussi sciemment des pétitions contre Israël déposées auprès de la CPI, en particulier celles soumises par le PCHR.

Le document mentionne encore Al Mezan Center for Human Rights, organisation située dans la bande de Gaza, qui aurait, elle, joui des fonds des Pays-Bas pour adresser une pétition à la CPI.

Ledit rapport, enfin, souligne que dans de nombreux autres cas, les ONG palestiniennes reçoivent un financement pour une “activité légale” non spécifiée, qu’elles utilisent ensuite pour poursuivre Israël en justice.

Anne Herzberg, conseillère juridique de l’ONG Monitor, qui semble découvrir « la chose », déclare que les pays donateurs se devaient de reconnaître leur part de responsabilité dans les obstacles empêchant Israël de protéger ses citoyens contre le terrorisme palestinien.

Voilà qui s’appelle … Se payer de mots.

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*