Emmanuelle Halioua. Un expert mondial en trauma israélien “censuré”

Docteur Farchi

Comment ne pas être en colère : mon pays part en vrille. La quintessence de notre République, la Laïcité, a les deux genoux à terre. Nous voilà comme cernés d’un côté par l’islamisation de la société imposant de plus en plus sa loi à nos regards, de l’autre par les gauchistes, accrochés à leur dogme d’un vivrensemblisme dénué de garde-fous.

Fort heureusement, nous sommes Le pays dit des Lumières, et nos intellectuels nous guident.

Comment ça, non ?!

Non, m’explique l’éminent Charles Rojzman, Non ! Dans l’Histoire, les intellectuels ont été ceux qui ont soutenu et promu le fascisme. Idem  pour la gauche qui en son temps a choisi Hitler.

Hitler… Cette vieille histoire que seuls les Juifs rabâchent.

Oui  je sais… Hitler… Cette vieille histoire que seuls les Juifs rabachent.

C’est lointain pour certains.

Pour d’autres, ça vient, telle une gifle, se rappeler à votre bon souvenir, touchés que nous sommes incessamment dans notre chair par le totalitarisme des penseés, du politiquement correct, de l’islamisme, de l’ensauvagement sociétal de l’inculture grandissante.

A titre d’exemple, hier, j’ai souhaité informer d’autres psy français de la venue d’un expert mondial en trauma  immédiat. Un expert avec lequel je collabore.

Un expert mondial en trauma israélien? Ce sera non!

J’ai posté ceci sur le site Facebook de Communauté 100% psy.

Ce post était supposé informer de l’existence d’un protocole unique en trauma immédiat. Las, il se trouve que ce protocole national est israélien,  dans un domaine où l’Europe a des lacunes.

Son nom ?  Le protocole 6C du Docteur Farchi.

Les places de la conférence étant limitées, j’ai cru partager une info avec bienveillance.

Assez rapidement, j’ai en effet eu droit de la part d’autres psy à  des réponses mentionnant ce pays d’apartheid, ou encore qualifiant mon collègue de Docteur colonel qui venait soigner les traumas que lui-même au sein de Tsahal avait créés : il soigne … ses victimes, put-on lire.

Le ton était donné par les justiciers désinformés et incultes.

Franche du collier par mon tempérament, j’ai répondu, ce qui donna lieu à un échange … éloquent.

Quelle ne fut pas alors ma surprise d’être contactée par O., l’administratrice du groupe 100% COMMUNAUTE PSY, elle-même petite fille de déportés, avança-t-elle en préambule, avant de me sommer … de retirer mon post.

Cette consoeur me demandait bien de retirer l’annonce de la conférence d’un expert mondial en trauma. Elle me sommait de le/me censurer. Une psy demandait à une autre psy de se censurer… Une citoyenne française juive demandait à une autre juive de se censurer.

Retirez votre post!

Les psy les plus choqués m’ont adressé des messages privés en guise de soutien. En mode public ? Peu de courageux l’ont fait.

Qu’est-ce qui avait choqué ma consoeur ? Le mot Colonel était, à ses yeux, une provocation inutile : il connotait mon post …

Plutôt que d’admettre que cet homme  était expert parce que précisément il avait excercé au sein de Tsahal où il avait acquis, forgé,  sa grande expérience dont il voulait nous faire profiter, elle avait choisi de l’écarter : n’était-il pas, avant tout, Colonel ?.

Même la connaissance serait idéologisée ? La référence à Tsahal et à Israël est donc définitivement, en France, une provocation ? Devons-nous être honteux ? Encore ? Toujours ? Indéfiniment ?

Honteux de dire que nous avons des experts en Israël ? Devons-nous demain baisser la voix en prononçant le nom de l’Etat hébreu ? Devons-nous encore être honteux d’être Juifs ?  Sous prétexte d’une fantastique campagne de désinformation à l’encontre de la politique israélienne et de Tsahal ?

Et tout cela, asséné par l’administratrice de ce groupe, par la bouche d’une petite fille de déportés, capable/ coupable de faillir devant mémoire de ses millions d’ancêtres ? 

Et ces confrères psy qui se cachent et se terrent et m’apportent leur soutien en messagerie privée?

Vous rendez-vous compte dans quel terrorisme intellectuel, dans quelle veulerie nous sommes aujourd’hui, Nous, Juifs d’Europe ?

Emmanuelle Halioua est Femme et mère, Thérapeute Ecole de Palo Alto Spécialisée en Trauma, Représentante officielle du Protocole National israélien en Trauma immédiat de l ‘ICFR.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. Bonsoir,
    Je suis intéressé par cette conférence. J’exerce en tant que médecin au sein de SOS médecins Paris. Par ailleurs j’ai vécu en Israel pendant la période douloureuse 1996/2001 ( post-Oslo)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*