Dar Ben Achour : Gros plan sur El-Hara, le quartier des juifs de Tunis

La Bibliothèque de la Ville de Tunis accueillera une manifestation consacrée à El-Hara, le quartier historique des juifs de Tunisie.hara_tunis_quartier_juif

Cette manifestation, première en son genre en Tunisie, est organisée par Margaux Fitoussi, de Harvard University, et Mo Scarpelli, réalisatrice et directrice de Rake Film, avec l’appui de l’Université de Harvard (Etats-Unis). Elle se tiendra le mercredi 20 juillet, à Dar Ben Achour, sise au 52, rue du Pacha, Médina de Tunis, à partir de 17 heures.

Pendant près de 10 siècles, El-Hara a été le centre dynamique de la communauté juive de Tunis. L’exposition photo soulignera les éléments significatifs de la vie quotidienne des juifs tunisiens au sein-même d’El-Hara et au-delà, dans la Médina de Tunis. Elle présentera l’histoire de ce quartier qui, lors du protectorat français, devait bénéficier d’un projet de rénovation urbaine mais qui a finalement fini partiellement détruit. Le quartier sera plus tard transformé en une zone à usage résidentiel et commercial après l’indépendance de la Tunisie et sera depuis connu sous le nom d’El-Hafsia.

En exclusivité, à cette occasion, seront présentées au public, et ce pour la première fois, de nombreuses photographies de la fin du XIXe et XXe siècles, de la collection personnelle de Bernard Allali, président de l’Association des arts et traditions populaires des juifs de Tunisie.

Le visiteur pourra aussi découvrir, lors du vernissage, une série de témoignages filmés de juifs tunisiens vivant en France ainsi qu’un court-métrage réalisé par Mo Scarpelli et Margaux Fitoussi sur El-Hara autour d’un entretien avec le célèbre écrivain Albert Memmi, qui a décrit de façon si vivante ce quartier dans ses romans et ses essais.

Le jour-même, à 19h, se tiendra une table-ronde sur El-Hara d’hier et d’aujourd’hui avec la contribution de Faika Bejaoui, architecte, urbaniste et présidente Icomos Tunisie, Jacob Lellouche, président de l’association Dar El-Dhekra, et Abdessatar Amamou, historien et directeur de la Bibliothèque Ben Achour.

Revenir sur l’histoire d’El-Hara, c’est nous rappeler un pant de l’héritage multiculturel et complexe de Tunis.

Cette exposition itinérante sera par la suite présentée à Cambridge, Massachusetts, cet automne.

I. B. (avec communiqué).

Source kapitalis

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*