Affaire Mila : “Nous paierons cher cette lâcheté”. Elisabeth Badinter, Elisabeth de Fontenay, Marcel Gauchet, Jacques Julliard et Jean-Pierre Le Goff

Elisabeth Badinter


Le 18 janvier dernier, une adolescente de 16 ans, prénommée Mila, s’est filmée sur le réseau social Instagram en tenant ces propos : “Je déteste la religion, (…) le Coran, il n’y a que de la haine là-dedans, l’islam, c’est de la merde. (…) Il y a encore des gens qui vont s’exciter, je n’en ai clairement rien à foutre, je dis ce que je veux, ce que je pense. Votre religion, c’est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci, au revoir.” On pourrait contextualiser, expliquer l’origine de cette saillie mais, à vrai dire, qu’importe. Concentrons-nous sur l’essentiel : on peut être en désaccord avec ce que dit la jeune fille, apprécier ou non son vocabulaire, rien de ce qu’elle dit n’est illégal. 

Dix jours plus tôt, vendredi 10 janvier, l’humoriste Frédéric Fromet chantait, sur les ondes de France Inter : “Jésus, Jésus, Jésus est pédé (…) Du haut de la croix, plutôt que de l’avoir cloué, pourquoi pas l’avoir enculé ?” On pourrait également revenir sur les circonstances, l’intention, le bon ou le mauvais goût. De la même façon, concentrons-nous sur l’essentiel : rien de ce qu’il a chanté n’est illégal.  

Que s’est-il passé depuis ? Dans le cas de Mila, une horde de harceleurs islamistes l’ont menacée sur Internet, jusqu’aux promesses de mort, révélant son identité et son adresse, obligeant la jeune fille à se déscolariser. Mais, en parallèle de l’enquête ouverte pour “menaces de mort, menace de commettre un crime, harcèlement”, le parquet de Vienne a décidé d’ouvrir une autre enquête, celle-là visant l’adolescente du “chef de provocation à la haine raciale”. Personne n’a songé à ouvrir ce genre d’enquête pour Frédéric Fromet. 

***Un inquiétant “deux poids, deux mesures”***



Pas plus que la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, ne s’est sentie obligée d’intervenir en expliquant, comme elle l’a dit à propos de l’affaire Mila que “l’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave“.

Depuis, la ministre a reconnu une “expression maladroite“, tout en persistant néanmoins dans la godille : “On peut critiquer les religions. Pas inciter à la haine.”

Comme s’il fallait tout de même accabler Mila. Et le parquet de Vienne a abandonné les charges contre l’adolescente, actant ce qui était évident dès le départ : critiquer une religion, même grossièrement, n’est pas inciter à la haine contre ceux qui la pratiquent. Incident clos ?

Il nous semble pourtant important d’y revenir malgré tout. Ce qui s’est passé ces derniers jours est inédit et plante les jalons inquiétants d’un “deux poids, deux mesures” qui s’installe durablement dans notre nation. 

Pourquoi, dès lors que la cible du blasphème est l’islam, tord-on nos principes républicains ? Pourquoi si peu s’émeuvent quand le délégué général du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, dit de Mila “qu’elle l’a bien cherché” (les menaces de mort) et qu’elle n’a qu’à assumer (d’être agressée, de ne plus aller à l’école, etc. ) ?

Pourquoi, enfin, quand un amuseur public et adulte s’exprime sur une radio d’Etat pour dire à peu près la même chose qu’elle sur le Christ, on n’y voit pas à redire, grâce à la liberté d’expression concernant la critique des croyances ?

La réponse est à aller chercher dans la lâcheté de la justice et de la politique, désormais obsédées par l’acrobatie du “en même temps” sur les sujets de liberté d’expression quand ils concernent l’islam. Nous paierons cher cette lâcheté.

Source: L’Express. 31 janvier 2020.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

26 Comments

    • L’islam est une inquisition religieuse, et un totalitarisme politique… Si a ça on rajoute le panarabisme et son eugénisme génocidaire et esclavagiste on est mur pour mériter ce qu’il va nous arriver et il n’y aura aucune pitié chrétienne qui vaille.
      On continuera inexorablement à payer très très cher,plus cher que le Bataclan, l’angelisme naïf et naïs de nos élites collaborationnistes

    • Nous le payons déjà ! Les musulmans le savent ! Ils ne sont pas stupides. Et ils profitent de leur position de force pour nous dominer dans l’espace public. Un communautarisme malsain se développe en France. Ils ont leur propre codes, leur propre fonctionnement. Même la police et les gendarmes en ont peur (enfin au moins chez moi). Sans compter l’immigration et la bombe démographique, ça va mal se terminer. Je n’aurais jamais pensé un jour écrire ces lignes. Les musulmans ont toujours été accueilli très convenablement chez moi, comme tous les autres. Après plusieurs arnaques , manque de respect, mensonges, vols et j’en passe, c’est fini. Ma porte leur est fermée. C’est idiot, je sais, mais nous en avons peur à présent. Je comprends mieux à présent Israël et sa politique, je ne sais pas comment ils font pour tenir là-bas….

  1. Mila reçoit des insultes racistes, sexistes et homophobes…et c’est elle qui a été accusée d’inciter à la haine raciale ! C’est tout à fait symptomatique de l’inversion réel et du nouveau fascisme digne de “1984” qui s’instaurent en occident :
    Les victimes sont coupables.
    Les bourreaux sont des victimes.
    La guerre c’est la paix.
    La servitude est la liberté.
    L’ignorance est une force…

  2. Cette jeune fille n’a agressé personne . Elle a émis une opinion, la sienne à l’encontre d’une nébuleuse, un Cloud, une idée, celle d’un concept abstrait, la religion …l’Islam dans ce le cas présent, mais celà aurait pu être une autre …!

      • Elle n’aurait pas été menacée de mort par les juifs. Un juif à tout à fait le droit d’écrire que le judaïsme est stupide ou est une religion de merde. C’est son opinion même si je ne la partage pas. Il peut changer d’avis et ne blasphème pas. Dieu n’est pas blasphémable, ou alors c’est un tout petit dieu…

  3. Depuis les années 90, nos politiques achètent la paix sociale pour préserver leurs privilèges au détriment de la collectivité et des principes fondamentaux de la République. Cette jeune fille a été agressé sur les réseaux sociaux ,elle a répondu de manière impulsive et envahit par son émotivité. On ne peut pas demander à une adolescente de répondre par la raison lorsqu’ elle est insulté parce qu ‘ elle est lesbienne. Il va falloir que les citoyens français se réveillent afin que les tyrans de l’ islam politique comprennent qu ‘ ils n’ ont aucun pouvoir de nuisance dans notre République. J’ espère que l’ incompétente Mm Belloubet va réagir en faisant en sorte que ceux qui ont menacés de mort cette jeune fille soient condamnés sévèrement par la justice.

    • Ils seront privés de dessert et de télévision pendant une semaine, et encore, dans le meilleur des cas…Qui croit encore en la “justice” française ?

    • Mais il y a pourtant, dans le code civil un article permettant de mettre en examen les auteurs d’incitation au meurtre. La garde des sceaux l’ignore-t-elle? Ou est-elle complice des islamistes?

  4. Je ne vois vraiment pas où est la haine raciale dans les propos de cette adolescente. J’y vois seulement une haine de la religion de l’islam qu’elle n’aurait pas dû cependant dévoiler sur les réseaux sociaux (pour ne pas s’attirer des ennuis) !

  5. Ca n’est pas seulement de la peur et de la lâcheté, on ne combat pas le communautarisme et l’intégrisme religieux par intérêt électoraliste, les quartier sont une réserve de voix très importante, c’est une lâcheté doublée de
    complicité !

  6. En mars 2014 à Evry agression raciste d’une jeune femme blanche : quadruple viol et actes de torture. Le motif raciste est avéré (dans ce cas précis ce n’est pas une intox) et même revendiqué. Les médias n’en parlent pas. Les associations se taisent.La justice ne retient pas le caractère raciste du crime malgré les preuves accablantes. Trois ans plus tard l’affaire Sarah Halimi…Nouveau désastre politique, judiciaire et médiatique. En France le réel n’existe pas, et les victimes ne comptent pas. C’est dans cette perspective que se situe l’incapacité de la classe politique à dénoncer les menaces et le harcèlement que subit la jeune Mila. La lâcheté quasi générale, le mépris de la vie d’autrui et la négation du réel.

    • Bien sûr que ça existe le “racisme anti-blanc”. Vous allez voir la réponse et la réaction si votre enfant veut vivre avec un(e) musulman(e). Vous risquez de ne pas être déçue ! Ca nous est arrivé et il n’y a pas eu que ça. Un gros niveau d’intolérance dans ces communautés de personnes qui vivent entre-elles. Et je ne fais pas une fixation sur une nationalité ou groupe ethnique : arabe, kurde, turc, kabyle…pas un pour rattraper l’autre ici.

  7. Tout le monde à peur des musulmans aujourd’hui. Dès que l’on dit que l’on aime pas l’islam on se fait traiter de raciste. Les musulmans font beaucoup de communautarisme et de prosélitisme c’est une vrai plaie au quotidien. Ils imposent leurs pensées, leurs mode de vie. Ca ne vient pas à l’esprit de beaucoup de musulmans qu’il existe d’autres mode de vie que le leur. La plupart sont bornés, arrogants, menteurs et de mauvaise foi. C’est intolérants ce que je j’écris ? Aller vivre et travailler parmi eux, vous verrez qui sont les intolérants… Le RN et extrèmistes de droite surfent sur cette vague du mécontentement. Ils sont aussi idiots que le communautarisme musulman qu’ils prétendent combattre. Tout ça va mal finir 🙁

  8. douce France Beau pays de mon enfance tu as accueilli en ton sein des milliers de peuples et religions orthodoxes catholiques protestants juifs Koptes bouddhistes russes polonais arméniens espagnols italiens turcs africains et tant d’autres ,
    Tous ont non seulement honoré mais glorifié et bonifié tes valeurs liberté égalité fraternité
    TOUS ceux sont intégrés avec ravissement sans léser leurs rites et traditions.
    Les Islamistes de tout bord secourus de leurs pays d’origine, totalitaires obscures et génocidaires, par la FRANCE poursuivent leur plus sombres projets
    d’anéantissement de ceux qui ne pensent pas, ne mangent pas, ne prient pas ,ne s’aiment pas, ne légifèrent pas comme eux si tenté qu’ ils pensent prient aiment légifèrent.
    voila que nos politiques épousent leur sombres desseins et HORREUR notre justice gardienne de nos valeurs les propulse encore plus avant.
    Peuple français réveilles toi ou crèves empalé par l’islam
    un pied noir ,français rapatrié à qui les algériens promettaient déjà la valise ou le cercueil

  9. jusque où verrons-nous piétiner nos valeurs par une religion qui ne veut pas respecter l’article 2 de notre Constitution “La France est une République indivisible, LAÏQUE, démocratique et sociale.” Dans notre République on respecte les êtres humains et les femmes avant le coran.

  10. jusque où verrons-nous piétiner nos valeurs par une religion qui ne veut pas respecter l’article 2 de notre Constitution “La France est une République indivisible, LAÏQUE, démocratique et sociale.” Dans notre République on respecte les êtres humains et les femmes avant le coran.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*