Pascal Tenno. Affaire Mila: lettre ouverte au Ministère de la Justice

L’adolescente Mila est victime d’un lynchage généralisé de la part de la communauté musulmane française, elle est en danger de mort, placée sous protection de la police… et Abdallah Zekri, délégué général du Conseil Français du Culte Musulman a commis cette déclaration stupéfiante: “Qui sème le vent récolte la tempête. Elle assume les conséquences de ce qu’elle a dit. Elle l’a cherché, elle assume.”

Il est temps d’interpeller la justice française avec la plus grande fermeté. Et, comme souvent c’est FL24 qui s’y colle.

Cher Ministère de la Justice.

Vous êtes supposé condamner les appels à la haine et à la violence. Vous êtes payé pour arrêter les lyncheurs et pour les juger. Vous êtes missionné pour condamner les meutes de violeurs et de tueurs. Eh bien, l’heure est venue pour vous de nous montrer que nous ne vous finançons pas pour rien.

Comme vous le savez, Abdallah Zekri, délégué général du Conseil Français du Culte Musulman, a tenu, hier vendredi, des propos inadmissibles. Non seulement, il n’a pas appelé les apprentis-djihadistes à se calmer immédiatement et à cesser de poursuivre Mila, de la harceler et de la menacer. Non seulement, il n’a pas joué le rôle de pacificateur, il n’a pas tenté d’éteindre l’incendie, il n’a pas fait barrage de son rôle institutionnel pour empêcher le pire d’advenir, mais il a considérablement aggravé la situation de la jeune Mila et, par conséquence, celle de toute notre nation.

Il a dit, en substance: “Si a vie est détruite, ce sera de sa faute, à elle seule. Elle l’aura mérité. Si elle est assassinée, ce sera juste.”

Et cela, cher Ministère de la Justice, vous ne pouvez ni ne devez le tolérer. En aucun cas. Même pas en rêve. Car, venant d’un représentant très officiel de l’islam en France, cette déclaration est une insulte à nos lois et à notre Droit. C’est, tout simplement, un feu vert, offert sur un plateau médiatique, aux innombrables musulmans qui veulent la peau de Mila.

Vous ne pouvez pas rester les bras croisés face à de tels propos. Vous êtes obligé de réagir, et de lancer une procédure officielle contre cet homme, ce pyromane, ce lapidateur médiatique, cet ayatollah des réseaux sociaux, ce Ben Laden de l’islamiquement correct.

Si d’aventure, vous n’osez pas vous saisir de ce dossier, si vous faites l’autruche progressiste, si vous feignez de n’avoir rien vu, rien entendu, rien compris, alors, nous tiendrons la preuve indiscutable que vous préférez l’islamisation à la légalité, et l’impunité fanatique à la morale républicaine.

Cher Ministère de la Justice, ce 25 janvier 2020, vous êtes au pied du mur. Cette fois, nous ne vous demandons rien: nous exigeons. Nous voulons avoir la certitude que le lynchage est hors-la-loi. Nous voulons la preuve que nous ne vivons ni en Arabie saoudite, ni au Pakistan, ni en Iran, mais bel et bien en France.

Cette preuve, vous êtes désormais le seul à pouvoir nous la fournir. Tout dépend de votre décision. Notre honneur et notre avenir reposent sur vous. Votre conscience entière, votre lucidité, votre professionnalisme, votre réputation, tous les piliers de votre existence sont en jeu.

À vous de montrer que le Parquet n’est pas fait pour ramper.

Cher Ministère, dans l’impatience de votre réaction, nous vous assurons de notre respect. Mais pour quelques jours, ou quelques heures, pas davantage. Ensuite, vous ne serez plus jamais légitime pour prétendre incarner autre chose que le Ministère de l’Aveuglement.

Signé: FL24, au nom du peuple français, toutes communautés démocrates, républicaines et civilisées confondues.

Source: FL24. 25 janvier 2020.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. Cher FL 24 le ministère de la justice de la France islamisée n’a pas levé le petit doigt contre le jugement inacceptable contre l’assassin de Sarah Halimi, je souhaite de toutes mes forces que votre requête pour cette jeune fille Mila puisse aboutir.
    Mais comme dans la France de Macron on ne touche pas à la soi-disant religion de paix de bonheur et d’amour, je crains fort que votre lettre reste sous le dessous de la pile de dossiers.
    ROSA

  2. On en a plus qu assez de cette justice anti francaise
    Bien sur lorsqu un Président de la République nous apprend que nous sommes les enfants de français ayant commis des génocides !! Je suis au Vietnam maintenant et alors fils de militaire je risque de me me faire interpeller ?
    Monsieur le président puis je compter sur vous pour me défendre ?

  3. Bravo pour votre démarche, car cette lettre représente tout ce que je pense de cette terrible période que vit la France. Un état sans courage, effrayant. En tant que chrétienne je ne me sens pas en sécurité dans certains endroits de mon pays. Quand on critique ma religion je me dis simplement que tant que cela se limite à des paroles et non à des actes, vive la liberté. Mais quand on en arrive à des menaces de mort envers une jeune fille parce qu elle exposé un point de vue ou au meurtre d une personne parce qu elle est juive et que la justice ne joue pas son rôle on a des raisons de s inquiéter. A quoi joue ce gouvernement ? Incompétence, inertie, indifférence ? On attend plus de courage face à l ampleur du problème, de la part de ceux qui ont le pouvoir.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*