Inquiétude et mise en bouche. René Seror

La République Française, en la personne de son Président, s’agite dans tous les sens pour sauver les Mollahs de la ruine. En guise de réponse, oserait-on dire, en guise de récompense? Téhéran enferme 2 chercheurs français. 

Le chercheur Roland Marchal

Monnaie d’échange? Sans doute! Le Quai d’Orsay condamne! On croit rêver! Quelle que soit l’anomalie internationale, le conflit, le Quai d’Orsay condamne. Et quand la Turquie décime une population, procède à un nettoyage ethnique, Quand ce serait le moment de prouver l’intégrité du pays des “Droits de l’homme” la France condamne, en “s’inquiétant”!

Jean-Yves Le Drian

Mais elle le fait, depuis son balcon, en attendant l’instant propice, qui lui permettra de s’immiscer, pour la galerie!

Alors que s’annonce un DÉCEMBRE NOIR. Le Président fait la leçon à son entourage, leur disant de ne pas faire d’amalgame, a propos du foulard islamique, au risque de conduire le pays à la guerre civile. Bref, reprendre les arguments du RN, de crainte de les voir occuper le terrain. Monsieur le Président, A croire que vos voyages vous ont tellement éloigné de la réalité, que vous ne réalisez pas  que depuis un an, tous les samedis, la France  flambe. A entendre comment vous vous préparez à contrer ce 5 décembre, il semble que les gilets jaunes, c’était juste une mise en bouche.

C’est désormais une spécialité française: laisser pourrir les débats, dans l’espoir de les voir s’atténuer. On s’attend à être défendu, on constate que votre attitudes et celle de vos vassaux pousse le peuple à l’hystérie.

SFR

Informations légalesPlan du sitePhishing

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*