Lydie Burillo. Lettre ouverte à ma copine Tribune juive

Bonjour Tribune Juive,

On se connait depuis quelque temps déjà et depuis quelques semaines j’écris même pour toi.
Bref, on est meilleures copines à la vie à la mort quoi ! N’est-ce pas ? 😉

Alors je prends la plume, ou plutôt mon clavier, pour te faire une remarque, une suggestion. Tu veux bien hein ?! On peut se dire les choses entre potes ?!

J’ai remarqué que plusieurs journaux s’honoraient de republier les caricatures de Charlie Hebdo. Mais aussi que les Français, fièrement, bravement, et de façon croissante, fleurissent leurs murs de réseaux sociaux avec celles-ci.
Et toi Tribune Juive, c’est pour quand ? Je n’ai rien vu de tel… Ou alors ça m’a échappé.

Je pense qu’il est essentiel que toute la presse, toutes origines et tendances confondues, republie ces caricatures.
Avant d’être juif, catho, athée, musulman, pastafarien, de droite, de gauche, gosse d’immigré ou Français depuis 50 générations, gros, maigre, beau, moche, quelconque ou cul-de-jatte, nous sommes avant tout : citoyens français, membres d’une seule et même communauté nationale, enfants d’une République laïque, Une et Indivisible.
Or, republier ces caricatures est aujourd’hui un acte de résistance face au nazislamisme !
C’est rendre hommage aux résistants des années 40 qui ont permis aujourd’hui à la France d’être un pays libre,  de participer à l’éradication du nazisme… en opposition aux collabos naturellement, mais aussi à ceux qui ne faisaient rien par peur de leur propre reflet dans le miroir.

Je ne peux qu’imaginer que cela t’avait échappé, que tu étais trop occupée, bouleversée par le dernier massacre islamiste pour y avoir pensé et pris la mesure de toute l’importance que cela revêt pour notre pays, la France… pays connu dans le monde entier comme étant le pays de la liberté, des Droits de l’Homme et de la philosophie des Lumières.
Car si nous, Français, baissons les bras, ne résistons pas, qui osera ?
Pire, ce sera trahir ceux qui, dans des dictatures, luttent, meurent  pour obtenir un semblant de cette liberté qui fait notre fierté, qui est notre trésor national le plus précieux !

J’ai confiance en ton bon sens Tribune Juive, et encore plus dans le légendaire humour juif. 😉

Je t’embrasse.

© Lydie Burillo
Simple militante laïque

Plusieurs vies, du Droit à l’Insertion via la Communication

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

12 Comments

  1. J’espère bien que TJ ne publiera pas les caricatures de leur prophète. Je ne vos aucun intérêt ni humain ni politique à offenser les musulmans. Franchement à quoi ça sert ? Le combat est ailleurs :

    1) établir des lois d’exception pour déchoir de leur nationalité les français coupables de collaboration avec le terrorisme islamique,

    2) Expulsez tous les étrangers irréguliers.

    3) Re-instaurer le bagne pour les terroristes non expulsables.

    3) Jugez l’assassin de Sarah Halimi.

    4) Déclarer le Hezbollah, organisation terroriste.

    5) etc.

    Bref, ya de quoi faire avant de se laisser distraire.

    • Tout cela est absolument audible et sujet à discussion. Ainsi lorsque vous parlez “d’offense”, toute la question est là: pourquoi ceux-ci se sentent-ils plus offensés que ceux-là. Il en est plein, plein, que les caricatures ont offensés et offensent: ils n’ont tué personne

      • Je vous répondrais seulement ce que Rav Hillel ha Zaken a répondu au païen venu lui demander de lui expliquer la tradition juive pendant qu’il se tenait sur un pied :

        מה ששנוא עליך – אל תעשה לחברך. זו כל התורה, והשאר פירוש הוא- לך ללומדו

        Traduit usuellement par : Ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse, ne le fais pas à ton prochain. C’est là toute la loi (Torah), le reste est commentaire. Maintenant, va et étudie.

        Quant à l’humour juif, il est justement pas tourné contre l’autre mais vers soi-même. Ce qui en fait la valeur. Les caricatures n’ont rien à voir avec ça.

        En parlat de caricature, vous serez peut-être inspiré par cette conférence, comme je l’ai été :
        https://akadem.org/sommaire/paracha/5775/parachat-hachavoua-5775/balak-la-caricature-du-prophete-28-10-2014-64143_4552.php

        • Je constate juste que seuls des gens fortement liés à la religion, comme par hasard, sont contre la publication des caricatures… Preuve de la grande ouverture d’esprit que confère le fait de croire en un être… disons, suprême.

          La peur guide vos mots : ” Peeeuuur, il ne faudrait pas qu’on fasse pareil pour nous !!!! “. Ça donne envie d’être croyant, car ça rend visiblement courageux.
          Je ne me leurre pas, il n’y a rien d’autre derrière cette soi-disant retenue, si ce n’est tout de même en prime une union sacrée entre croyants, quelle que soit leurs religions.
          Les mots d’ordre : censure, ne pas dire, ne pas voir ce qu’il se passe à côté tant qu’on n’est pas impliqué directement, soit au cœur de la communauté. Le voisin bat sa femme ? Ça ne nous regarde pas. On n’intervient pas.

          Aujourd’hui, on parle de résister à un fascisme, et vous répondez par la peur et le soi-disant respect de l’autre, lequel est un criminel !!! Parce que ça n’est pas le musulman tranquille qui veut interdire les caricatures, non, ce sont les islamistes, ces fascistes que, par votre attitude, vous défendez !
          Respect de l’islamisme, mais pas des valeurs de son propre pays donc, ni des morts massacrés dans son propre pays par le fascisme islamiste !

          Faire passer sa religion avant la défense de sa nation via la résistance au fascisme islamique et ses exigences, c’est ce qu’on appelle du séparatisme, c’est être contre la France, Une et indivisible ; contre ses valeurs, à commencer par la laïcité qui permet justement d’exercer n’importe quel culte ou de ne pas croire ; c’est être contre la liberté de conscience, sauf pour soi.
          C’est en fait profiter des valeurs nationales françaises, en bénéficier, sans rien rendre en contrepartie. C’est considérer que l’on possède des droits, mais aucune obligation.
          Par contre, si un malheur arrive à la communauté, là vous serez les premiers à hurler et réclamer des réactions !

          Et pour ce qui est de l’humour juif, c’est bien ainsi que je l’entendais car Charlie caricature TOUTES les religions, les cathos étant ceux qui s’en sont pris le plus, contrairement à ce que pensent les musulmans, mais les juifs aussi ont aussi été caricaturés par Charlie.
          Alors, ne me parlez pas de ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse… parce que Charlie vous l’a déjà fait x fois, et d’ailleurs la caricature que j’ai partagée vous le prouve !

    • Ne supporteriez-vous pas vous-même que l’on puisse moquer le judaïsme, d’où votre réaction ?

      On tue, on massacre actuellement au nom d’une religion et vous, tout ce que vous trouvez à répondre c’est : couchons-nous, écrasons-nous, devenons invisibles, renions nos valeurs de liberté !
      ” Ne faisons pas de vagues… “, vous savez, c’est ce que sa hiérarchie a recommandé à Samuel Paty !!!
      Continuer à ne pas en faire aujourd’hui serait juste trahir la mémoire de ce magnifique professeur, comme celle de tous les humains massacrés pour avoir ” déplu ” aux nazislamistes !

      Gageons que nous ne serions pas aujourd’hui en démocratie si des humains courageux ne s’étaient pas dressés autrefois contre le nazisme, mais avaient suivi la voie que vous recommandez, soit se taire, se terrer chez soi comme des pleutres… pour ne pas ” offenser ” !!!

      Votre commentaire prouve à merveille qu’il est plus qu’urgent que chacun de nous partage ces dessins, afin de marquer le fait que la France est, et entend demeurer, un pays où la liberté de conscience existe et s’exerce pleinement, sans censure ni auto-censure !

    • Oui vous avez raison, ne publions pas les caricatures qui offensent les islamistes. (Les musulmans intelligents qui n’aiment pas ces dessins ne les regardent pas) mais allons même plus loin. Ils n’aiment pas les jupes courtes, ils n’aiment pas les concerts ou les feux d’artifice, ils n’aiment pas les bars et la mixité. Taisons-nous, accueillons la charia en chantant. Piétinons notre Histoire et les luttes de nos ancêtres. Condamnons notre culture (sont les caricatures font partie depuis des siècles) et bienvenue au Francistan, comme le dit Majid Oukacha.

      Couchons-nous. Ne republions pas ces caricatures et tuons Charb (qui préférait mourir debout que vivre à genoux) et les autres une fois encore….

    • Je ne comprends pas, vous mettez l’offense toute relative d’un musulman, (comme si ceux-ci n’avaient pas le droit de réfléchir) comme étant plus importante que le droit acquis depuis 1881 de s’exprimer librement sur tous les sujets ?

  2. « ….nous sommes avant tout : citoyens français » ? NON. Parlez pour vous.
    Ne nous embrigadez pas dans des définitions qui arrangent votre petit bout de lorgnette.

    Moi, je suis avant tout moi. Mammifère biodégradable. Et encore un milliard d’autres choses avant d’être « français ». Mari. Père. Fils. Vieux….

    Et quand bien même en tant que citoyen français ET juif, je conteste l’intelligence de votre proposition (pour être poli….).
    Il n’appartient pas à un organe de presse se disant « juif(ve) » de s’attaquer à des symboles d’une autre religion, l’Islam compris évidemment.

    Est-ce limité aux organes de presse « juifs » ? Pas sûr. CAR questions jamais posées :
    -A-t-on vu dans la presse arabo-musulmane (en France et ailleurs) un seul trait de plume injurieux à l’égard de symboles et personnages vénérés juifs ou chrétiens ?
    Exemples :
    -Y a-t-on vu par exemple Marie Madeleine administrant une fellation à Jésus ?
    -Y a-t-on vu par exemple Moïse et son jeune successeur Josué en position « équivoque » (ils s’aimaient bien, nous dit la Bible). Et David et Jonathan et j’en passe.
    JAMAIS n’a-t-on vu ça chez les musulmans.

    On enseigne la liberté d’expression à l’école ? Fort bien. Pourquoi se limiter aux caricatures danoises ? Pourquoi pas les deux exemples ci-dessus ?

    Proposition : commençons par publier ces deux exemples. Ensuite, si vous y tenez, les caricatures « danoises ».
    Vous n’êtes pas d’accord ? Rien d’étonnant vue la fatuité de votre posture de « laïcitude ».

    • Cher Monsieur, je suis stupéfaite par le ton de votre commentaire: il suinte la colère, il s’approche de la haine. Relisez vos classiques. Apprenez ce que la Caricature a de spécifiquement français. Et cessez, je vous le demande, de vous répéter, croyant vous glorifier: “Je ne suis pas français”, écrivez-vous. “Vous” ne vous entez pas avant tout français. Permettez que d’autres, très nombreux, sionistes, croyants, observants ou pas, se disent “français-Juifs”. Enfin, votre argument “religieux” ne tient pas la route, Charlie ayant d’évidence accordé le même sort à toutes les religions, et ce au sens très large du terme. Moi je peux entendre votre “refus”. Mais Diantre! Quel ton!

    • Le troll aux multiples pseudos…
      L’hystérique anti laïcité est sortie de sa fosse à purin, avec sa cohorte de contre-vérités, de délires inventés par mauvaise foi ou pire par incapacité à capter la réalité et s’informer sur ce qui est ou non publié.
      Je passe sur l’incapacité à distinguer caricatures danoises et celles de Charlie…

      Qui plus est, il ne se sent pas avant tout français. Donc que lui aussi aille vivre ailleurs, comme les islamistes. Il sera bien plus heureux dans un pays où la liberté de conscience et de caricaturer n’existent pas.

      Quant aux valeurs de notre laïcité, soit de la France, et donc mon ” petit bout de lorgnette “… c’est perdre du temps pour rien que de retenter d’expliquer ce qu’elle est à un extrémiste inculte. Qu’il lise, se documente !

      Je commence à me demander sérieusement si nous n’avons pas là un troll islamiste sous couverture… car son acharnement maladif contre les valeurs françaises est plus que suspecte et ses discours ne seraient pas reniés par les fous d’allah.

  3. Triste de lire que vous ne vous sentez pas Français… c’est plutôt le type de commentaire que j’ai l’habitude d’entendre dans la bouche d’indigenistes ou de personnes plaçant la loi de dieu au dessus de celles de la République.
    La caricature est un art français centenaire… et certaines étaient plutôt… salées… Le propre d’une caricature est de faire réfléchir en dehors de sa zone de confort. Et c’est accessible à tous, pour peu qu’on en fasse la démarche. Mais il est vrai que la paresse intellectuelle est une maladie très répandue.

  4. Sans entrez dans les polémiques que je viens de lire dans les commentaires, qui me paraissent plus que saugrenus, et je reste polie …
    Je trouve aussi que tous les journaux devraient soutenir Charlie et ses caricatures.
    Rappelez-vous du bon roi du Danemark qui a porté lui même l’étoile jaune et demanda à tous ses citoyens d’en faire autant.
    Tous les médias doivent publier ces caricatures, tous les profs d’histoire doivent les proposer en cours.
    Solidarité avec ceux qui ont eu le courage de soutenir Charlie.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*