Michel Rosenzweig. De Jiddu Krishnamurti au Professeur Raoult

Le débat sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine, et non de la chloroquine, est un vrai faux débat biaisé scandaleux. Il s’agit d’une fraude et d’une imposture intellectuelle et scientifique d’une ampleur rarement égalée.

Sur 3308 patients traités à l’IHU de Marseille, non avec la chloroquine, mais avec l’association hydroxychloroquine/azithromycine en début de maladie, il y a exactement 18 décès, effets conjoints anti-inflammatoire diminuant la charge virale et anti-bactérien évitant la surinfection bactérienne.

Cela me suffit et le débat est clos en ce qui me concerne.

Pour le reste, on peut rajouter le taux très bas de contamination et de décès dans la région PACA et l’utilisation massive de ce traitement dans les couches les plus riches de la population.

De tout cela, nous avons vu que le PR. Didier Raoult a fait une mise au point musclée hier.

Ce qu’il se passe autour de cette pandémie et de ses insupportables conséquences liberticides et éroticides est en soi le symptôme d’une société profondément malade à laquelle il convient de ne jamais s’adapter pour paraphraser Krishnamurti afin de rester en bonne santé mentale et physique.

Il faut résister encore et encore face à ces assauts corporatistes, politiques et financiers inadmissibles envers le bon sens, la véritable médecine de terrain fidèle à elle-même et le serment d’Hippocrate.

La saison 2 du Covid-19(84) est celle du combat de l’ange contre le démon, celui qui opposera deux voies, le traitement efficace contre le vaccin hypothétique dont personne ne pourra jamais garantir aucun effet réellement immunitaire dépourvu d’effets secondaires toxiques.

Ce sont deux conceptions de la maladie qui s’opposent ainsi que deux conceptions sociopolitiques: l’une se fonde sur un hygiénisme sanitaire infantilisant et contrôlant à but très lucratif visant un risque zéro utopique et à l’établissement d’un régime de gestion sociale délétère pour la santé mentale, stérilisant, ultra contraignant et restrictif (port du masque, déplacements, rencontres, travail) à travers une politique de prévention et de précaution exagérée et l’autre qui se fonde sur la responsabilité individuelle, le bon sens, l’immunité naturelle, le traitement et le respect des libertés individuelles fondamentales.

Les médecins et les scientifiques qui continuent à décrédibiliser le Pr. Didier Raoult sont des délinquants et des criminels en blouse blanche qui devront un jour rendre des comptes aux milliers de personnes qui ont perdu un proche faute d’avoir été pris en charge et traité au nom de leur entêtement égotique et de leurs intérêts politiques et économiques, confondant sciemment science et politique, carrière et profession, exercice de la médecine et commerce, éthique et normes.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. un traitement de14euros hydroxychloroquine et azithromycine qui aurait pu sauver des milliers de gens!!il faudra un proces de Nuremberg covid ,pour tous ces dirigeants qui ont fait regner la peur dictatoriale sur les populations!!

  2. d’accord avec vous!!!! ,que des querelles personnelles,plus le manque à gagner des labos pharmaceutiques,et plus induire la peur pour faire admettre un vaccin non seulement nocif mais avec de quoi “pucer” tout le monde, plus OMS dirigée par Bill Gate etc voila mon opinion et voila pourquoi on a donne du “revotril” aux vieux pour les achever ,voir les pays qui ont utilisaient l’artemisia annua qui coute rien

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*