René Seror. Duel verbal. Chine versus USA


Les Etats-Unis accusent la Chine de désinformation.
La rivalité entre Washington et Pékin redouble de puissance par Coronavirus interposé.  
Mike Pompéi a appelé un grand patron du  Parti communiste.
Il dénonce les rumeurs propagées par la Chine sur l’origine de la pandémie.
C’est bien connu, la vérité est la première victime de la guerre.

Et cette drôle de guerre a fait 6000 victimes avant que les 2 super puissants s’accusent mutuellement d’être responsables.
Le mal est apparu sur le marché de Wuhan.
Fête aux chauve-souris, aux pangolins.
Les personnels de santé et les médecins sont punis alors qu’ils prévenaient de l’imminence du danger.
Par la faute des administrations et surtout des bureaucrates, on a perdu 3 semaines.
90 jours plus tard, c’est une catastrophe mondiale.
Donald TRUMP parle systématiquement du virus chinois.
Mike Pompéi resserre l’étau en parlant du virus de Wuhan.

Indignation de l’empire du milieu


INDIGNATION de l’empire du milieu.
Le ministère des affaires étrangères chinois débité SA version des faits.
En fait, la version chinoise:
Il parle d’une compétition sportive qui se serait déroulée à Wuhan, en octobre, avec… des militaires américains.
Après de telles affirmations, l’imaginaire collectif fait le reste.
Ces soldats auraient importé  le mal mystérieux.
Les gens seraient morts l’an dernier aux Etats-Unis du coronavirus.

Comment naît une rumeur?


Comment naît une rumeur?
La COA est mise en accusation.
Elle prédisait en 2008 le risque d’une pandémie meurtrière, avec un Coronavirus qui ferait son apparition en Chine, dans une ville dotée d’un marché d’animaux sauvages.
La réalité a rattrapé la fiction, comme la Chine a rattrapé l’Amérique.
Notamment dans sa volonté de toujours vouloir réécrire l’histoire à son avantage.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*