Le Point de vue de Sammy Ghozlan. La Honte d’Israel : Gideon Lévy, le journaliste de Haaretz

Gideon Lévy

Gideon Lévy est un journaliste connu en grande partie pour s’être élevé dans des médias israéliens pour dénoncer la politique israélienne à propos de   Gaza et de  Judée Samarie.
 Il prend un malin plaisir à critiquer les médias et la société israélienne . Membre de la direction de Haaretz, il y tient une chronique hebdomadaire sur des activités de l’armée israélienne sous le titre « Twilight Zone » soit « zone grise »


Parce qu’il  calomnie impunément Israël, son armée, son gouvernement, son peuple, Gidéon Lévy se définit à tort et honteusement comme “un patriote israélien” .
Effectivement Gideon Levy  adopte systématiquement une position très critique à l’égard du gouvernement de son pays . A ce titre il est devenu  particulièrement prisé des médias européens. C’est pour cette raison que d’après Ben-Dror Yemini, directeur éditorial du journal Maariv, Gideon Lévy est  « sans doute le plus célèbre et le plus invité des journalistes israéliens »

Il demeure la coqueluche des ennemis d’Israël, de BDS et des plus farouches antisionistes.
En 2015 il reçoit le prix Olof Palme avec le palestinien Mitri Raheb, chrétien qui dénie au peuple juif sa légitimité du la terre d’Israël.

Haaretz, ce  quotidien israélien de gauche offre ses pages à  Gidéon Lévy qui se distingue chaque fois en dénonçant des crimes  imaginaires , en soutenant les terroristes palestiniens, en appelant au boycott de son pays.

Sa toute dernière chronique datée du 11 mars 2020 s’intitule” LES SOLDATS ISRAELIENS ” ils sont notre honte à tous”

Il les y accuse de “chasser” les jeunes palestiniens de Gaza, IL prétend que les “snipers” de Tsahal ciblent les jeunes manifestants pour les blesser aux jambes, les estropier , les handicaper. Gidéon Lévy omet volontairement de préciser que ces manifestants lancent des ballons incendiaires qui détruisent la végétation et la population animale du sud d’Israël . Il ne dit pas non plus que ces manifestants qui épient la moindre inattention des soldats, ou la moindre faille de la barrière de sécurité pour s’infiltrer dans le pays et commettre des attentats et des crimes comme ils sont entraînés à les faire.
Conformément à leur mission et leur devoir de légitime défense, les soldats de Tsahal ripostent aux attaques des palestiniens de Gaza. La plupart de ces attaquants ne sont pas tués. Ils ne sont que blessés, certains grièvement  certes , mais toujours vivants. S’ils veulent éviter cela ils devraient soit aller à l’école, soit rester chez eux, soit travailler.

Mais les soldats de l’Armée de défense d’ Israel font leur travail de protection de tous les citoyens d’Israel, et ce faisant ils évitent une guerre frontale, généralisée, ou une invasion de la bande Gaza pour mettre un termeaux agressions, aux attentats, aux missiles et rockets qui s’abattent chaque jour sur les population du sud d’Israël et terrorisent ses enfants.


Mr Gideon Lévy, nous vous disons sans ambage que nous somme fiers , très fiers des soldats d’Israël. Nous avons de l’admiration pour tous ces jeunes garçons et filles qui sacrifient 3 ans de leur vie pour faire de leur corps un rempart afin de protéger leurs concitoyens , Nous sommes fiers d’eux parce qu’ils répondent au danger en observant les règles et  la morale qui les distinguent de tous les autres soldats des autres armées du monde entier.

Mr Gideon Lévy vous mentez, vous incitez à cette  haine de l’Etat juif qui pousse à l’acte antijuif . Honte à vous, Gidéon Lévy, pour votre ” lachon haraa” (mauvaise langue)”

Honte à la rédaction du quotidien  Haaretz qui vous permet de déverser votre venin.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. Si nous étions en France pendant la dernière guerre, on aurait qualifié de collabo ce type de personnage, avec tout ce que cela a impliqué à la fin de la guerre.
    Israel ne devrait pas tolérer la présence de ce type sur son sol. Le droit à la différence est un droit essentiel que toute démocratie doit préserver tout en n’acceptant la calomnie. ce n’est plus de la démocratie, c’est du laisser-faire.

  2. Monsieur Gideon Lévy honte à vous. Si vous n’êtes pas content, vous pouvez toujours aller
    rejoindre vos amis du peuple inventé.
    Vous avez le choix soit Gaza, soit Ramallah. Je vous assure que vous vous sentirez tellement bien avec vos amis “pacifistes”.
    ROSA
    ROSA

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*