Léon Ouaknine. Défiler contre l’islamophobie. Quelle chutzpah

On oublie souvent une chose lorsqu’on clame que la majorité des musulmans en France ou dans d’autres pays occidentaux sont pacifiques et que les tenants de la suprématie de l’islam sur les lois de la République ne sont qu’une petite minorité. Ce qu’on oublie c’est qu’il suffit d’une petite minorité pour faire basculer une communauté et même un pays. 

Les exemples historiques abondent (ex : la prise du pouvoir en Russie par une petite minorité de bolchéviques). En fait ce sont ces minorités actives, structurées, bien financées, qui finissent par imposer leur loi, par la violence et la menace. 

La démonstration en fut faite avec éclat lors de la tuerie de Charlie-Hebdo. Il n’y a plus eu aucune caricature du prophète Muhamad dans aucun grand journal. Ce petit groupe de terroristes a réussi à imposer une auto-censure à l’ensemble des journalistes, intellectuels, artistes, bref à réintroduire l’interdiction du blasphème. Ce qui fait que tous ceux qui condamnent avec force et publiquement non seulement les terroristes mais les organisations qui les soutiennent en sous main, requièrent une protection policière permanente (au moins 12 policiers à temps plein), qui coûte très cher. Zineb El Rhazoui, Eric Zemmour, et bien d’autres. 

La domination idéologique s’ensuit, j’en veux pour preuve les évènements suivants : lorsqu’un humoriste déclara récemment que Jésus était un pédé et qu’il aurait dû se faire enculer, aucune plainte ni enquête pour incitation à la haine raciale à l’égard des chrétiens ne fut initiée par la justice. Par contre lorsque la jeune adolescente Mila, excédée par les injures d’un musulman suite à son refus de sortir avec ce goujat, déclara qu’elle mettait son doigt dans le cul du prophète Muhamad, le Parquet déposa une plainte et initia une enquête pour incitation à la haine raciale à l’égard d’un groupe bien identifié (les musulmans).

Si j’étais ministre de la justice, je me sentirais un peu gêné de ce deux poids, deux mesures.  

Et ce n’est pas tout, des quartiers entiers se vident des commerces qui déplaisent aux salafistes,  de plus en plus de cafés ne sont plus fréquentés que par des hommes, les jeunes filles musulmanes ne portant pas le voile savent qu’elles risquent bien plus que des insultes, les Juifs contraints de fuir les banlieues islamisées. 

Tout cela parce qu’un tout petit groupe de gens très déterminés use de violence et aussi parce que l’État recule, recule, recule ! 

Alors oui la majorité des musulmans sont pacifiques, pourquoi ne pas l’être quand une petite minorité impose ce qu’elle veut ?

Si cette communauté était réellement révoltée par les horreurs terroristes, elle se serait dressée et partout dans ses mosquées et autres lieux, elle aurait condamné incessamment avec force ces attentats. 

Or après chaque attentat islamiste, que voit-on ? D’immenses défilés pour protester contre l’islamophobie. Franchement, on ne peut qu’admirer une telle chutzpah (terme yiddish qui veut dire “culot monstre” )

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*