René Seror. Brexit. Echec ou Succès?

Comme toujours avec les anglais, l’improbable s’est produit. Il aura fallu 7 ans, presque jour pour jour, pour que l’idée du référendum, idée folle de David Cameron, devienne réalité.

En fait, l’idée de David Cameron, premier ministre de l’époque, était-elle folle ou suicidaire?

Car seuls les anglais sont à ce point parieurs.

Ce référendum, en réalité, était organisé pour rester dans l’Union européenne.

Il l’avait organisé pour faire taire les euro- sceptiques de son camp.

Résultat: un suicide politique pour lui, et quoi qu’on en pense, personne ne peut dire ce qui va en sortir.

La seule certitude sera un affaiblissement général.

Britanniques et européens.

Les européens parce qu’ils perdront en puissance 15% de leur force, de leur poids économique, diplomatique, stratégique.

Ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle dans un monde où l’Europe ne compte presque plus.

Libres mais isolés.

L’un des arguments de campagne de Boris Johnson et des adeptes du Brexit est: “Reprenons le contrôle

Et les anglais imaginent augmenter le SMIC, sauver les sociétés en détresse, re-nationaliser les chemins de fer…

En y regardant de près, aucun de ces dossiers n’aurait été bloqué par Bruxelles.

La fougue de BO JO

Mais c’est compter sans la fougue de BO JO.

A n’en pas douter, il va reprendre le contrôle en faisant du nationalisme, et surtout Il fera preuve d’inventivité.

Les anglais vont très certainement souffrir, puis ils s’adapteront.

Beaucoup mieux que les français ne sauraient le faire.

Il est peu probable que dans les années à venir, les français comprennent la stratégie de leurs voisins.

Mais un seul mot clé. CONFIANCE.

LE SUCCES, C’EST D’ALLER D’ÉCHEC EN ÉCHEC, DANS L’ENTHOUSIASME. W. Churchill.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*