Michèle Chabelski. “Des Hommes comme … Chalghoumi”

Imam Hassen Chalghoumi

Bon
Mercredi

Nous étions nombreux à errer sur la toile la nuit dernière en creusant sur la nuit blême les sillons de nos larmes.

Nous sommes tous bouleversés par ces photos, ces films , ces reportages qui commémorent ce qu’on s’interdit d’oublier.

L’Imam Chalghoumi, à Auschwitz, une probable fatwa sur la tête, se recueille et demande que soient publiées les photos.

On se prend à rêver..

Certains êtres se réapproprient une humanité que d’autres ont egarée.

Non, d’ailleurs.

Ils ne se réapproprient pas.

Ils sont tissés de cette humanité qui donne la priorité aux autres, qui s’oublient dans un idéal de justice et de paix , qui affichent leur amour de l’homme et de Dieu.

Qui ne vénèrent pas une créature sanguinaire qui leur dicterait d’établir une suprematie idéologique et territoriale au détriment d’une reconnaissance de la légitimité de tout être humain.

Comment est il parvenu à affronter ses frères guerriers, à hisser haut les couleurs d’un humanisme qui exhibe sa croyance en un monde de paix?

Que lui dit il, à dieu, dans l’intimité de ses prières?

Et surtout, qu’entend il Dieu lui répondre , quand il lui confie ses espérances d’un monde meilleur ,ici et maintenant ?

Je ne connais pas l’Imam Chalghoumi.

Je l’ai vu à plusieurs reprises, escorté de gardes du corps dont le nombre laisse imaginer l’étendue des menaces qui pèsent sur lui.

Et je l’ai entendu.

En me pinçant fort pour m’assurer que je ne dérivais pas sur les délires de mon esprit égaré.

Non.

L’Imam Chalghoumi parlait bien de fraternité, de paix, de foi, d’estime, d’idéal, de combat contre l’obscurantisme, d’avenir.

L’Imam Chalghoumi ne s’exprimait pas comme un prédicateur illuminé, grisé de lui même et de ses mots, il ouvrait son cœur et son âme à ceux qui blêmissent quand leur cognent aux oreilles les échos de turpitudes sanguinaires.

L’Imam Chalghoumi est un sage dont le seul défaut est de nous inviter dans son univers qui oeuvre à réconcilier l’irréconciliable,puis de nous extraire de cet écrin d’amour et de paix , contraints de braver les provocations qui nous convulsent les entrailles.

Il ne recherche pas la notoriété, ce serait cher payé la une des journaux.

Il aime les hommes, la paix, les autres plus que lui même.

Nous formulons le souhait qu’il offre à d’autres le désir de lui emboîter le pas dans cette mission humanitaire d’unir les hommes, toutes ethnies et religions confondues.

Je vous ai dit son nom?

Hassen Chalghoumi, imam de Drancy.

Que cette journée qui tangue dans les émotions de ces commémorations déchirantes nous offre enfin une respiration antalgique.

Des hommes comme Chalghoumi nous y aident.

Je vous embrasse

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*