Le Grand Orient de France a lancé depuis octobre les Universités Populaires Maçonniques

Le Grand Orient de France a lancé depuis octobre les Universités Populaires Maçonniques.

Nous nous sommes entretenus avec Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du GODF Président du Conseil de l’Ordre.

Jean-Philippe Hubsch, Grand-Maître du Grand Orient de France.
Entretien

Tribune Juive : Avez vous décidé de vous recentrer davantage sur des débats qui font l’actualité après la polémique qui vous a opposé au crif ?

Jean-Philippe Hubsch : Le projet des UPM est en cours de préparation depuis le printemps 2019. Le budget présenté à notre Convent (assemblée générale) du mois d’août prévoyait d’ailleurs l’organisation des UPM.
En conséquence, la polémique concernant notre présence aux manifestations du CRIF, polémique qui n’a pas en aucun cas opposé le Grand Orient de France au CRIF, et qui aurait dû rester interne aux débats de notre Convent, n’a rien à voir avec ce grand projet d’extériorisation de notre obédience.

Par contre, c’est le besoin de dialogue des français, illustré par le succès du grand débat national, qui est l’une des raisons principales de notre décision de créer les Universités Populaires Maçonniques.

Tribune juive : Que sont les UPM, et pourquoi les avoir crées ?

Jean-Philippe Hubsch : Avec l’émergence d’Internet et des réseaux sociaux, les français n’ont jamais été autant connectés et ont développé un nombre impressionnant d’amis virtuels. Ceci étant, ils n’ont sans doute jamais été aussi seuls, et leur communication sociale s’est réduite au minimum.

La crise des gilets jaunes a montré combien les français ont besoin de pouvoir s’exprimer, d’échanger, de débattre, de redécouvrir la fraternité et les valeurs de la République.

Le Grand Orient de France, héritier de l’esprit des « Lumières », dont l’objectif est d’améliorer l’Homme et la société, a décidé de sortir de ses temples pour aller à la rencontre des françaises et des français, afin d’organiser des espaces de dialogues, d’échanges, de culture.

Tribune juive : Quand se tiendront-elles ?

Jean-Philippe Hubsch : Celles-ci se tiendront chaque mois, dans des lieux publics ouverts à tous, avec à chaque fois un thème lié à l’actualité, en présence de plusieurs invités universitaires, sociologues, philosophes, économistes, politologues.

Les Universités Populaires Maçonniques sillonneront la France des territoires et se tiendront dans des villes moyennes ou grandes, éloignées des métropoles, là où la population se sent souvent isolée.

Les thématiques abordées durant les UPM :

L’antisémitisme contre la République, Laïcité, fondement de la République ; Comment réparer les fractures territoriales ; L’immigration, une chance pour la France ? ; L’archipel français : état des lieux; L’amour de la République, nouvelle passion française; Comment sauver l’école républicaine ? Peut-on faire confiance aux politiques ? ; L’intelligence artificielle, ennemie de l’humanité ? ; Sacré, religions, religions civiles.

« Le Grand Orient de France souhaite renouer avec une tradition intellectuelle d’échange et de partage pour faire rayonner ses valeurs humanistes et universalistes ; car c’est le débat qui innerve et vivifie la démocratie républicaine.

Tribune juive : Quand se tiendra la prochaine session ?

Concernant la prochaine UPM, elle devrait avoir pour thème « intelligence artificielle, ennemie de l’humanité ? » vers mi décembre.

conférence-débat à Massy le mercredi 20 novembre à 19h30 et a pour thème :

« L’Antisémitisme et la République »

En présence de Frédéric Encel, Amine El Khatmi, Jean-Philippe Hubsch, Francis Khalifat, Alexis Lacroix.

Opéra de massy
Salle Hoffenberg.
1, place de Massy
Inscriptions obligatoires Pour des raisons de sécurité et d’accueil :
Http://reservation.godf.org

Sylvie Bensaid

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. De plus en plus dégénérés et faisandés les “francs-mac” d’opérettes pour soirées mondaines.Il ont même perdus le sens
    le plus ultime du mot “Liberté”.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*