Attentat antijuif dans une synagogue de Pittsburgh : 12 morts

Deux heures avant l’attaque de la synagogue, Robert Bowers avait posté samedi sur les réseaux sociaux un message ciblant “une organisation juive”, accusée d’avoir lancé la caravane de migrants d’Amérique centrale vers les États-Unis.

C’est en pleine cérémonie de circoncision que le tireur est entré dans la synagogue, samedi matin, à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Il a crié “Tous les juifs doivent mourir, selon les médias locaux, avant d’ouvrir le feu avec des armes de poing et un fusil d’assaut de type AR-15, un modèle fréquemment utilisé dans les fusillades les plus sanglantes aux États-Unis. Bilan : onze morts et six blessés, ont annoncé les autorités.

Fausse information. L’auteur de ce massacre : Robert Bowers, 46 ans. Un homme qui avait pour habitude de publier des commentaires antisémites sur les réseaux sociaux. Dans le dernier message qu’il a posté samedi, deux heures avant la fusillade, il accusait une “organisation juive” d’avoir lancé la caravane de migrants qui marche en ce moment d’Amérique centrale vers les États-Unis. Le président américain Donald Trump avait d’ailleurs fait de cette caravane un argument politique, en vue des élections de mi-mandat, affirmant, sans preuves, que des terroristes islamistes y étaient infiltrés. Le tireur avait répété sur internet cette fausse information et avait conclu son message par ces mots : “Je ne peux pas laisser faire, j’y vais !”.

Le président américain a condamné l’attaque. Donald Trump a pour sa part condamné le massacre, affirmant qu’il ne devait y avoir “aucune tolérance pour l’antisémitisme”. Selon la principale organisation américaine de lutte contre l’antisémitisme, cette fusillade est probablement la pire attaque antisémite jamais commise aux États-Unis.

Le tireur de Pittsburgh sera poursuivi pour crime antisémite et risque la peine de mort
L’auteur de la fusillade sera poursuivi, entre autres, pour crime antisémite et risque la peine de mort, a indiqué le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions. Robert Bowers sera inculpé au niveau fédéral et “certains chefs d’accusation pourraient conduire à la peine capitale”, a déclaré Jeff Sessions dans un communiqué, en dénonçant un crime “extrêmement répugnant”.

 

Le BNVCA apprend avec horreur l’attentat terroriste commis dans une synagogue de Pittsburgh (Pennvyslvanie)ce 27 octobre 2018 à 9h45, durant l’office religieux.

synagogue de Pittsburgh, Pennsylvania, U.S., REUTERS/John Altdorfer

L’auteur a lâchement tiré sur des fidèles en prière et désarmés, dans leur lieu de culte.

La fusillade a fait au moins 12 morts et plusieurs blessés dont des policiers. Encore une fois la haine des juifs qui a frappé aujourd’hui, apporte la preuve que les juifs ne sont à l’abri nulle part dans le monde… Les drames de la Shoah n’ont pas servi de leçon.

De toute évidence, les drames, les crimes de la Shoah n’ont pas servi de leçon et la violence antiJuive persiste alimentée par une propagande relayée par certains médias et en tout cas par les réseaux sociaux et les sites antisémites installés aux USA et protégés par le premier amendement de la Constitution des Etats Unis d’Amérique au prétexte de la Liberté d’expression…

Le BNVCA considère qu’il est temps que les USA censurent les sites antisémites et antisionistes incitatifs à la haine et au meurtre.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Quelle est la seule véritable prévention à appliquer aux millions de tarés qui quotidionnement déversent leur fiel haineux sur le Peuple de la Bible. ?

    La censure eventuelle, tres hypothetique des réseaux associaux suffira t elle a reduire, endiguer la Peste anti juive qui brûle les petites cervelles de millions de détraqués mentaux, de loosers, d incapables ?

    Ne faut il pas enfin adopter une posture réaliste, courageuse, intransigeante face au danger existentiel qui nous menace ?
    Nos reactions frileuses sont elles à la hauteur des défis que nous lancent les genocidaires potentiel de demain ?
    La seule réponse à cas questions, a ce quasi état de guerre que nous vivons est la Loi du Talion !
    Organisons nous avec courage, fierté et force.
    Ne tendons plus l’autre joue !
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMPS.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*