Macron apporte son soutien à Abbas

Emmanuel Macron a reçu vendredi Mahmoud Abbas et il a réitéré son soutien à la solution à deux États. Bien sûr, il est pour la sécurité d’Israël.  Mais il a condamné, en même temps, la colonisation israélienne et il n’a pas évoqué les attaques terroristes palestiniennes. Il a déclaré que les décisions  pro – Israël du Président Trump étaient dangereuses pour la sécurité de tous.

“ Le Président de la République a réitéré le plein engagement de la France pour renouer le fil du dialogue entre Palestiniens et Israéliens et confirmé au Président Abbas la volonté de la France de se mobiliser sur le terrain diplomatique pour faire évoluer une situation qui n’est plus tenable. Le Président Macron a rappelé à Mahmoud Abbas qu’il n’y avait pas pour la France d’autre solution que celle des deux Etats. Les paramètres internationaux tels que définis collectivement doivent rester notre boussole ”, a indiqué l’Élysée dans un communiqué à l’issue d’une réunion entre le dirigeant français et son homologue palestinien Mahmoud Abbas.

“ Le Président de la République a rappelé son attachement à la sécurité d’Israël et dans le même temps la condamnation par la France de la politique de colonisation israélienne, qui s’est poursuivie et accélérée ces derniers mois ”, poursuit le communiqué .

“ D’autres décisions dangereuses pour la sécurité de tous, y compris d’Israël, sont venues mettre en péril le dispositif mis en place par les Nations Unies pour porter secours aux réfugiés palestiniens. Aujourd’hui, la capacité de l’UNRWA [l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient] à s’acquitter de ses missions n’est plus garantie ”, conclut le communiqué.

Selon dépêches d’agence

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

4 Comments

  1. Le texte intégral, court pour une fois, du communiqué de la présidence de la République, se trouve sur le site de l’Elysée.
    Comme toujours, il peut rassurer tous ceux qui pensent que le Canard est trop sévère contre ce jeune érudit.

    Ce communiqué, dans la rubrique: INTERNATIONAL.DEVELOPPEMENT ET FRANCOPHONIE (!) vaut son pesant, en euros, de cacahouettes. Il s’attarde sur “le village palestinien de Khan al-Ahmar” et “appelle solennellement les autorités israéliennes à ne pas procéder à cette démolition.” La grande diplomatie gaullienne va retrouver, enfin, son prestige et toute sa dimension. M Macron semble ignorer qu’une “politique de colonisation” a pour but de servir une exploitation des ressources économiques et des hommes du territoire colonisé; sa “boussole”, concept ridicule qui devrait lui rester attaché semble hors d’usage, il devrait découvrir André Gide.

    Je m’étonne que TJ traite M Abbas d'”homologue” du président de la République. Ce dernier est légal, à défaut d’être légitime; M Abbas n’a jamais été élu, sous une apparence démocratique, ni par l’OLP, ni par je ne sais quelque Conseil de quelque chose.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*