Le manifeste contre le nouvel antisémitisme: une polémique stérile? Par Charles Rojzman

A propos de ce Manifeste, on assiste à une polémique entre “protecteurs des Juifs” et “protecteurs des Musulmans”, les uns et les autres ne manquant pas toujours d’arrière-pensées, pointées du doigt par le camp opposé.

Juifs et Musulmans n’ont pas besoin de protecteurs mais de justice et de vérité.

Je propose un test simple que j’ai baptisé “Le Test Israël” :

Toute personne, quelle que soit son origine confessionnelle ou idéologique, qui accepte sans VERIFICATION des mensonges sur Israël est antisémite, qu’elle le proclame ou pas.

L’ignorance des divers narratifs sur le conflit n’est pas une excuse. Quand on ne sait pas, on se tait. Si on s’exprime malgré tout pour diaboliser Israël, ses combats, son existence- sachant que toute critique argumentée et équilibrée d’un gouvernement est légitime- c’est qu’on est un antisémite.

Par ailleurs, en ce qui concerne la relation entre islam et l’antisémitisme qui fait l’objet également du Manifeste, il n’y a pas de raison de dire que le christianisme fut historiquement plus tolérant que l’islam envers les Juifs. Le Coran date du 7ème siècle.

Ce qui importe, ce sont les croyances actuelles de musulmans, de chrétiens ou d’autres: la diffusion de théories du complot impliquant de façon permanente les juifs, la certitude qu’un sort tragique est destiné aux juifs infidèles dans l’au-delà, la foi en un dieu qui rejette une partie de l’humanité et en particulier les juifs, tueurs des prophètes.

Toute adhésion à de telles thèses doit être considérée comme relevant de l’antisémitisme.

Charles Rojzman

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

3 Comments

  1. Enfin on aborde le problème à la source.
    L’islam et le coran sont la même démagogie pour créer une domination par la force le mensonge.
    Il faut que le fondement du coran evolue vers plus de sagesse et de tolérance.

  2. Cher Monsieur, si vous voulez être écouté, commencez, s’il vous plaît, par vous corriger vous-même. En effet, vous dites : “il n’y a pas de raison de dire que le christianisme fut historiquement plus tolérant que l’islam envers les Juifs”.
    Or, il faut mettre à la place de “Christianisme” : catholicisme. En effet, le “Christianisme” ou “Messianisme” BIBLIQUE ne peut pas être absolument pour ou contre les Juifs, c’est un non-sens, puisqu’il il est tout simplement d’essence Juive. Le Christianisme, ou Messianisme, est JUIF. Donc ne pas confondre le catholicisme avec le Christianisme ou Messianisme BIBLIQUE…

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*