Le fondateur du Hamas, père du Prince Vert, a été capturé par Tsahal

Les unités des Forces de Défense Israéliennes ont mené des raids pendant toute la nuit de mardi à mercredi dans la région de Ramallah et ont réussi à capturer le chef des opérations du Hamas en Judée-Samarie, un des fondateurs du Hamas, Cheikh Hassan Yousef dont le fils, Mosab Hassan Yousef a quitté l’organisation terroriste, s’est converti au christianisme et fut en 1997, un espion israélien. 

Cheikh Hassan Yousef est âgé de 62 ans, il est l’un des plus hauts dirigeants du groupe terroriste, l’un de ses membres fondateurs et un haut dignitaire religieux du mouvement fondamentaliste basé à Gaza. Son arrestation s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne de répression contre les activités terroristes en Judée et Samarie. Un total de 32 résidents de l’Autorité palestinienne ont été arrêtés par Tsahal dans les opérations de cette nuit, dont au moins 6 membres du groupe terroriste du Hamas. Les forces de sécurité israéliennes ont attaqué au petit matin la résidence de Cheikh Hassan Yousef située dans la ville de Beitunia, à l’ouest de Ramallah.

Mosab Hassan Yousef, le fils de Sheikh est âgé de 39 ans, on le surnomme « le prince vert », il a quitté le Hamas et s’est converti au christianisme après avoir été désabusé, a-t-il dit. Il raconte avoir fui lorsqu’il a réalisé que les grands leader du Hamas tels Ismaël Haniyeh ou Khaled Meshaal, nourrissent les enfants de Gaza à l’idéologie de haine du Juif dès leur plus jeune âge, pendant qu’eux voyagent en avion privé et se la coule douce dans des hôtels de luxe.

Mosab Youssef a reconnu avoir été un espion israélien pendant dix ans avant de s’enfuir en Californie en 2007. Il a publié sa biographie « Son of Hamas » (« Fils du Hamas »). Il y dévoile qu’il était considéré comme un des plus grands atouts du Shin Beth, le service de renseignement intérieur israélien, et qu’il était surnommé « le Prince vert ». Il avait alors confié qu’aucun compromis n’était possible avec le Hamas qui n’avait comme seul objectif la conquête et dont la charte appelait sans aucune ambiguïté à la destruction de l’Etat d’Israël et à l’extermination du peuple juif.

Source tel-avivre

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*