Beau succès pour la mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme

“Ce qui fait la France vient aussi d’ailleurs” tel était le slogan de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, organisée au Musée national de l’histoire de l’immigration, du mardi 22 au dimanche 27 mars 2016,’qui a rassemblé plus de 12 000 personnes sur 6 jours.

IMG_5783

Ce succès révèle un désir de comprendre, de débattre et de s’engager pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme qui se banalisent dans la société française.

IMG_5781

Lancée lundi 21 mars, en présence de François Hollande, Président de la République, par Najat Vallau-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mikaëlle Jean, Secrétaire générale à la Francophonie, Erika Bareigts, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité réelle, Gilles Clavreul, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Benjamin Stora et Mercedes Erra (président du conseil d’orientation et présidente du conseil d’administration du Palais de la Porte Dorée), la semaine a réuni artistes, intellectuels, acteurs et citoyens autour de 70 événements.

UNE SEMAINE D’ANALYSE ET DE DEBATS

Le public a participe des échanges et regards croisés avec des historiens, des économistes, des sociologues, des démographes, des journalistes, des responsables d’ONG, des acteurs de terrain, des réalisateurs, des comédiens et des artistes, mobilisés tout au long de la semaine.

Une douzaine de débats, de tables rondes, se sont succédés de mardi à dimanche. et ont contribué à éclairer l’histoire du racisme et sa banalisation, la progression des actes, les fractures à l’œuvre dans la société française, la crise européenne des migrants, les mémoires partagées.

UNE SEMAINE DE CREATION,

D’ACTION ET D’ENGAGEMENT

IMG_5780

Les visiteurs ont assisté en présence des réalisateurs, aux projections de « Les Français, c’est les autres » (Isabelle Wekstein-Steig, Mohamed Ulad), « La ligne de couleur » (Laurence Petit-Jouvet), « Rengaine » (Rachid Djaïdani) ou encore à la présentation par Grazia Quaroni et de François Gemenne, d’EXIT, œuvre prêtée par la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Les visites se sont succédées dans les expositions du Musée national de l’histoire de l’immigration, Repères, Frontières, Affiches contre le racisme. Les nombreuses familles ont pu profiter des visites guidées, des parcours et lectures pour les jeunes publics.. Une trentaine d’artistes se sont mobilisés pour partager des expériences sensibles, des échanges et des performances, drôles, graves, poétiques ou engagées.

Sylvie Bensaid

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Encore et toujours Benjamin Stora “le grand spécialiste” de la guerre d’Algérie… ou encore les Plenel, Badiou et Cie tous ces crypto-trotskystes et leurs émules de gôche ont vraiment pris le pouvoir culturel en France comme leurs maîtres le leur conseillaient. Le plus grave est qu’ils soient bien implantés dans le service public, des universités aux médias, des grandes écoles aux administrations et sont bien sûr de tous les “débats” et autres “manifestations culturelles”.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*