Humanité pour les réfugiés, fermeté pour les migrants ? par François Baudillon

Retour à l’immigration choisie de Nicolas Sarkozy : les  réfugiés et les étudiants (avec le risque des faux étudiants qui restent ensuite en migrants clandestins) qui devraient représenter dans les prochains années entre 150.000 et 200.000 par an. Pour les autres, fermeté et plus de 100.000 retours dans le pays d’origine  par an ? Le diable se cache dans les détails.

On l’attendait pour fin février. Le projet de loi asile et migrants a effectivement arrêté et adopté  au dernier conseil des ministres. Il sera donc envoyé au Parlement cette semaine et donnera lieu à des débats enflammés, notamment au sein des députés LREM, d’abord en commission, puis en séance. On peut espérer qu’il soit voté par l’Assemblée nationale  courant avril, avec quelques amendements visant à donner l’impression que les députés sont encore utiles, mais sans modifier l’équilibre du projet.

Ensuite ce sera au Sénat de se saisir du projet, de renforcer le volet fermeté et surtout de le compléter en proposant  des amendements sur des aspects de la politique d’immigration , d’intégration, de naturalisation non abordés sur lesquels J.L.Arnaud reviendra le moment venu.

publicitÉ


Après commission paritaire, ce sera évidemment le texte voté par l’assemblée nationale qui sera définitivement adopté , sauf si le président décide de donner des gages au Sénat dont il aura besoin pour faire voter sa réforme constitutionnelle. Cette loi pourrait donc être promulguée fin juin ou début juillet, sauf si le Conseil Constitutionnel était saisi et en censurait certaines dispositions Premiers décrets d’application en septembre-octobre , derniers en novembre – décembre. Donc en 2018 tout sera comme d’habitude.

Toujours Calais et ses environs, toujours des centres d’hébergements surpeuplés et où la violence règne- quid des tris qui devaient été opérés selon la circulaire Collomb ? Toujours des naturalisations des antisémites qui incitent à la haine et au meurtre des juifs de France, toujours le même déni et la même lâcheté concernant l’affaire Sarah Halimi. Ce n’est pas grave puisque officiellement il n’y a aucun lien entre immigration et montée de l’antisémitisme en l’absence de statistiques ethniques (heureusement pas de sondages).

François Baudillon.

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans France
Un commentaire pour “Humanité pour les réfugiés, fermeté pour les migrants ? par François Baudillon
  1. Julius dit :

    Le vote de l’assemblée nationale n’est plus tellement à la mode ces temps-ci ; on semble préférer les ordonnances, signées en grande pompe à grand renfort médiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez notre Newsletter
Tribune Juive, L’histoire continue…