Mardi 9 avril, un Jour de fête, par André Simon Mamou

35-35 pour Blanc Bleu et Likoud …mais 55-65 pour les coalitions possibles !

L’affaire est entendue et Netanyahu entamera un cinquième mandat.

Mardi 9 avril 2019, c’était un jour férié en raison des élections. Un jour férié civil et non religieux et tous les israéliens en ont profité avec une température idéale, air vif, ciel bleu et soleil impérial.

Tel Aviv : les plages étaient envahies et il ne restait ni parasol ni même la moindre chaise à louer : du jamais vu! Et le soir, les bars ont laissé beaucoup de consommateurs debout dans la rue faute de tables et de chaises. Une journée de fête.

Pas de conversations politiques. Chacun avec ses convictions mais des sourires ou des moues de lassitude.

Les partis religieux, séfarade et ashkénaze, ont fait carton plein : 8 élus chacun qui vont grossir la coalition de droite. Certains esprits forts le déplorent et décrivent un Premier ministre marionnette aux mains des rabbins. Ont- Ils pensé que ce sont des électeurs israéliens qui ont voté pour eux et non pas des ovnis ? Ils mettent en avant les budgets considérables mis à la disposition des religieux : cacherout, tribunaux religieux, yeshivot mais ont- Ils pensé au soutien des familles nécessiteuses , des personnes isolées …?

Les juifs ont attendu deux millénaires avant de « retrouver les territoires de leur ancienne grandeur » ( Charles de Gaulle) et ils ne voulaient pas y installer un nouvel État laïque du type Belgique ou Portugal. Les juifs ont survécu de siècle en siècle quand les empires s’effondraient et leur foi , leur conviction d’un avenir meilleur ne les a jamais abandonnés même dans la plus grande adversité .

Enfin, les religieux ont permis à Israël de remporter la plus grande victoire , celle de la démographie . Sans leurs familles de 7 ou 10 enfants il n’y aurait pas 6 millions de juifs de Acco à Eilat . Jérémie Berrebi , créateur de start-up, religieux, 14 enfants, devait figurer sur la liste du Shass mais il a décliné l’honneur tout en incitant à soutenir le parti religieux . Il n’est pas juste de mettre à part les partis religieux qui font partie intégrante de la nation israélienne . Il n’est pas juste de considérer les 800.000 israéliens qui habitent dans les implantations au delà des lignes de cessez le feu comme des intrus dans le jeu électoral israélien . Ils ont les mêmes droits que leurs compatriotes de Tel Aviv ou de Haïfa. Et l’objection des soutiens de la gauche en décrépitude est toujours la même : ils coûtent trop cher ! Seule leur fidélité électorale inciterait à consacrer autant de ressources pour soutenir religieux et « colons » . D’autres venus du centre ou de la droite objectent que les vieux, les artistes…ont aussi des budgets conséquents . Faudrait-il ne conserver que les budgets des « bonnes personnes » ?

Bon, il faut faire bonne contenance devant ceux qui ont cru accéder au pouvoir, devant ceux qui les ont soutenus, devant les déçus, les perdants, c’est la politique, c’est la vie de la cité. Pour les consoler, juste un rappel : Trump soutient Israël et son Premier ministre, Trump est le Président des Etats-Unis pour encore deux ans,,, non pour encore six ans, c’est bien pour tous les israéliens.

Vidéo : cliquez sur le lien,  pic.twitter.com/YPJStjudhh

André Simon Mamou

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans election israelienne
Un commentaire pour “Mardi 9 avril, un Jour de fête, par André Simon Mamou
  1. Ruiz joseph dit :

    Que dieu et les hommes de bonne volante donne vie à Si on pour le bonheur de tous j aime le Likoud bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter