Israël: le gouvernement présente une réforme du système de conversion au judaïsme

Matan Kahana, ministre des Affaires religieuses. Photo Olivier Fitoussi

Matan Kahana, ministre israélien des affaires religieuses, a dévoilé hier sa proposition, soutenue par le gouvernement, de réformer le processus de conversion au judaïsme parrainé par l’État.

Le texte vise à répondre aux problèmes de l’éloignement de certains Juifs d’Israël du judaïsme

Qualifiant la proposition d'”opportunité historique”, Matan Kahana a assuré que la réforme, qui suscite de vives critiques chez les ultra-orthodoxes, apportera une réponse au problème de l’éloignement de certains Juifs d’Israël du judaïsme: 450.000 personnes, immigrants des pays de l’ancienne Union soviétique et ayant des ancêtres juifs, ne sont pas considérées comme juives selon la loi orthodoxe.

Le projet de de premier plan du mouvement “moderne orthodoxe”, dont le rabbin Chaim Druckman.

Pour rappel: les conversions au judaïsme reconnues par l’État, jusqu’à aujourd’hui contrôlées par le Grand Rabbinat, dominé par les ultra-orthodoxes, sont accordées par quatre tribunaux de conversion. Les convertis dont les conversions ne sont pas reconnues par ledit Grand Rabbinat ne peuvent se marier en Israël où les mariages sont contrôlés par … le Grand Rabbinat.

Pour rappel, les conversions effectuées dans les synagogues libérales en Israël ne sont pas reconnues.

Le nouveau texte permettra aux rabbins de procéder à des conversions sous les auspices d’un “système central” et d’un “comité directeur” chargés de définir les règles de conversion, leur mise en œuvre, et d’en surveiller l’uniformité d’application à travers l’Etat hébreu.

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*