Sarah Cattan. Sarah Halimi et le silence honteux qui suivit sa mort

Loin de vouloir établir quelque hiérarchie dans le traitement médiatique, politique, collectif ou individuel des 260 victimes du terrorisme islamiste, Je ne peux m’empêcher d’interroger le silence collectif qui suivit l’assassinat de Sarah Halimi.

Quoi ? N’avait-elle pas la carte ? Eut-elle la malchance d’être défenestrée en pleine campagne présidentielle ? Que manqua-t-il à sa mort atroce pour qu’elle suscitât une réaction à la hauteur de ce que signifiait déjà, ce 4 avril 2017, le terrorisme, lorsqu’il se parait des habits islamistes.

Que manqua-t-il à la mort atroce de ce médecin juif pour expliquer ensuite le silence odieux qui suivit l’énoncé du verdict, lequel exonéra l’assassin, déclaré en Appel irresponsable et donc exempté de procès aux Assises.

Pour rappel, Sarah Halimi fut sortie de son sommeil par un individu pénétré par effraction dans son appartement. En plein Paris. A 4 heures du matin.

Pour rappel, cette bête la lyncha 45 minutes durant – le rapport d’autopsie est un des plus terrifiants que j’aie eu à lire à ce jour -, et les hurlements de sa proie éveillèrent la cité HLM où se déroula l’attentat.

Pour rappel, la chose se produisit donc devant moult témoins éveillés par ses appels au secours et qui, de surcroît, purent entendre 45 minutes durant l’assassin en appeler à Allah, réciter une sourate du Coran que les voisins reconnurent comme étant la désormais célèbre Fatiha, l’entendre encore traiter sa victime de Satan, mécréante et autres gracieusetés.

Pour rappel, la police, appelée et arrivée urgemment et en nombre, n’intervint pas.

Pour rappel, le bourreau en vint à jeter… par la fenêtre, devant ce public amassé, le corps encore vivant de Sarah Halimi .

Pour rappel, la chose fut sue le lendemain. Et tue. Ou presque tue.

Pour rappel, l’affaire fut traitée de façon inédite et pour le moins ubuesque et interpellante puisque ni la Mosquée Omar défavorablement connue pour sa radicalité et condamnée en 2014  pour avoir mis en relation des individus soupçonnés d’être partis en zone pakistano-afghane ne fut investiguée, ni la nature de la radicalisation du pauvre Traoré, duquel si il fut avéré qu’il passa la journée précédant son forfait à ladite mosquée avant d’aller le commettre, tapis de prières en mains, on ignore, faute d’enquête digne de ce nom, son attachement au salafisme.

Pour rappel encore, aucune reconstitution ne se fit.

Pour rappel enfin, notre gus, consommateur averti de substances, finit par être déclaré “irresponsable de ses actes”.

Je sais qu’il y eut bien des Tribunes d’intellectuels et des marches demandant réparation. Des fleurs. Des bougies et des coeurs.

Je sais surtout que la France, pour une grande partie, ne sait même pas de quoi il s’agit là: Sarah Halimi? C’est qui?

Pourquoi L’Affaire Sarah Halimi, au sujet de laquelle ses enfants attendent humblement la décision de la Cour de Cassation, passa-t-elle ainsi … à la trappe.

Si par malheur la Cour de Cassation devait confirmer l’abolition du discernement du terroriste islamiste qui la tua, vous réveillerez-vous.

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

10 Comments

  1. La reconstitution a ete refusée car elle demontrerai la lucidité de l assassin , les 23 policiers devraient faire l objet de poursuites pour non assistance , la juge a tout baclé volontairement , les ordres venaient d en haut , car comme pour Ilan Halimi , la volonté d etouffer l affaire est a chercher chez nos patrons , la caste dirigeante ,et pas ailleurs

  2. En 40 avec quelle empressement et dévouement les policiers de france livraient les femmes et les enfants Juifs aux nazis. Faut-il s’étonner qu’en 2020, ils n’aillent pas porter secours à une vieille dame alors qu’ils se trouvaient à proximité et malgré les cris de douleur entendus à 500 mètres à la ronde, ils étaient tous atteints d’une surdité TOTALE? Je ne pense pas, mais ils avaient l’ordre du président. Cela me rappelle, quand degaulle a intimé l’ordre au général katz, de ne pas bouger pour défendre les Français d’oran, assassinés et massacrés, par les musulmans.

    • Denonceons la pourriture qui gangrene ce pays
      Vague après vague, continuons à exiger un jugement
      …en attendant, un jour, le jugement des juges
      Ou des politiques qui ont crû acheter leur réélection au prix du pire des parjures

  3. Si la Cour de cassation ne faisait pas son devoir, je suggererais d’etre aussi nombreux que possible a ecrire a nos deputes et senateurs pour reclamer justice et, au minimum, une commission d’enquete parlementaire. Je l’avais fait apres la premiere decision de justice. Bien sur, ni les deputes de gauche ni ceux de LREM ou du Modem n’ont repondu (la deputee du Modem contactee a repondu assez mechamment), mais, via une deputee que je connais personnellement, le president du groupe LR m’a repondu, en disant que le groupe avait deja epuise pour la saison la possibilite de demander une commission d’enquete (je ne sais plus si chaque groupe de l’opposition a droit a une ou deux demandes). Si nous etions nombreux a faire pression en ce sens (disons quelques dizaines, d’origines geographiques distinctes), ca pourrait eventuellement remuer des choses. Sans trop d’espoir, mais si nous ne faisons rien … Certains d’entre nous ont un peu peur de ne pas savoir ecrire de lettre appropriee. Si c’est la seule chose qui les empeche d’agir, je suis pret a fournir (par l’intermedaire de tribunejuive.info) des modeles de lettre possibles. Attendons ce que dira la Cour de cassation, mais n’attendons pas plus.

    • Bonsoir André. Je suis partante.
      En espérant que nous n’aurons pas à arriver à cette extrémité.
      Je vous avoue avoir déjà pensé à cette hypothèse…
      Merci infini
      Sarah Cattan

      • Chere Sarah Cattan,

        Je lis regulierement desinfos (ainsi que jforum et europe-israel). Si c’est necessaire, nous pourrions communiquer par ces sites. Amicalement,

        Andre

        P.S. Cet assassinat, le silence et les suites judiciaires m’ont mis moi aussi
        dans une colere sans doute semblable a la votre.

      • A Sarah Cattan. J’ai oublie de rappeler qu’aucune demande de mise en place de Commission d’enquete parlementaire n’est possible tant qu’une procedure judiciaire est en cours. Mais, aussitot apres une decision negative (o combien j’espere que non) de la Cour de cassation, il faudrait reagir sans attendre. Amicalement,
        Andre

        • Merci beaucoup, André. Me permettez-vous de me servir de l’adresse e-mail qui accompagne vos commentaires pour garder contact avec vous? Sarah cattan

          • Entièrement d’accord ,espérons toutefois que la justice fasse enfin son travail;pour ma part je ne décolère !

  4. Honte à la police!Honte aux co-locataires ! Honte aux juges !
    Je ne suis malheureusement pas étonné de cette lâcheté française.Elle remonte loin, à la collaboration.

1 Trackback / Pingback

  1. Sarah Halimi et le silence honteux qui suivit sa mort – LDJ

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*