Sarah Cattan. Les excuses de Rihanna à son public musulman

Alors qu’en Algérie, une fois de plus, un militant de la cause amazighe et hirakiste a été condamné à 10 ans de prison ferme et un milliard de centimes d’amende pour offense à l’islam[1], incitation à l’athéisme, offense aux préceptes de l’islam et atteinte à l’unité nationale, et que un ancien exemplaire du Coran, appartenant à son grand-père, eût été retrouvé une page déchirée, chose qui constitua une atteinte aux préceptes de l’islam, ne voilà-t-il pas que la chanteuse Rihanna se voit à son tour accusée de … blasphème pour avoir permis à ses équipes de remixer un hadith à l’occasion de son défilé de lingerie.

La chose aurait dû être un show comme elle en offre à son public depuis le lancement en 2018 de sa marque Savage x Fenty : lingerie, twerk et musique R’n’B, et, sur scène, des Bella Hadid et autres Cara Delevingne.

Sauf que la musique, cette fois, composée par la française Coucou Chloé, mélangea sons électro et paroles du prophète.

Pour les adeptes et/ou curieux, la séquence commence à la 46e minute du défilé. Soudain, un morceau, baptisé « Doom », résonna : la folle y avait intégré des samples[2] extraits d’un hadith, textes sacrés dans l’islam et attribués au prophète : les morceaux choisis faisaient, paraît-il, référence à la fin des temps et au jour du jugement.

#Rihannaiscancelled   #Rihannaisoverparty

Une levée de boucliers fusa sur Twitter et Instagram en tête, sous forme de hashtags appelant au boycott de l’artiste, laquelle aurait blasphémé.

La belle et la coupable Coucou Chloé présentèrent leurs excuses : la chanson avait déjà été utilisée en 2017 sans provoquer de réaction à l’époque : Je voudrais m’excuser pour le tort que j’ai causé avec les samples vocaux utilisés dans la chanson « DOOM, tweeta Coucou. La musique a été créée à partir de samples de Baile Funk que j’ai trouvés en ligne. À l’époque, je n’étais pas au courant que ces extraits utilisaient des textes d’un hadith islamique. J’assume l’entière responsabilité de ne pas avoir fait de recherche sur ces paroles.

Le tout fut derechef retiré des différentes plateformes de streaming.

Rihanna évoqua pour sa part un énorme oubli involontairement offensant et présenta des excuses pour cette erreur honnête mais due à la négligence : Je ne joue avec aucune sorte de manque de respect envers Dieu ou aucune religion et donc l’utilisation de la chanson dans notre projet était complètement irresponsable ! Nous comprenons que nous avons fait du mal à un grand nombre de nos frères et sœurs musulmans, et cela me déçoit énormément. Merci pour votre pardon. (Sic)

On ne nous dit pas si elle mit… genou à terre.

Mais dans l’émission où désormais se traitent les sujets d’importance, Entendez chez Cyril Hanouna,

Alors qu’un animateur parlait de buzz “insultant pour les musulmans et indigne, La chroniqueuse Meriem Debbagh hurla, elle, son envie de tuer Rihanna. Il fallut que le maître des lieux, Hanouna en personne, le même qui avait taclé Charlie Hebdo et puis Mila, évoquât, en défense de Rihanna, la… liberté d’expression. (Sic)


[1] observalgerie.com

[2] Ou « extraits sonores »

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

1 Comment

  1. Tôt ou tard il faudra régler le sort de l’islam !
    L’islam pliera sans nul doute !
    Mais plus on attend et plus cela coûtera,
    Ouai je sais ça ne se dit pas ,mais ça va arriver !
    Et vous en parlerez peut-être,😉
    Alors il y a une autre solution ,
    La conversion et la soumission !!!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*