Michèle Chabelski. Qu’est-ce que six ans … avec Anne Hidalgo

Bon
  Dimanche

       Le désespoir s’accroche à mes cheveux comme une chauve- souris à sa branche…

    Vous avez vu la date?

        Dimanche 28 juin

   Ça vous rappelle quelque chose?

      Eh oui!
        Élections municipales.

          Abstention record annoncée.
  Les maires réélus sont installés.

      Les autres , bof…

        Ben et nous?
    Nous, les Parisiens ?

        Paris défigurée, Paris, pleine de saleté, Paris, massacrée, et Paris enchaînée…

   C’est l’été, il fait beau, les mecs sont en short, la ville a sorti sa palette estivale, le déconfinement a soulagé les cœurs et les corps, les vélos ont fleuri comme des coquelicots dans un champ léché de soleil.

Alors les vélocipédistes ont dit waouh, Elle a étendu les pistes cyclables, elle va faire pousser du gazon sur les Champs Elysées, installer des Charolaises sur le périphérique et des bouquetins joyeux sur les extérieurs, va construire des moulins à la place des prisons, ouvrira les voies de bus aux tracteurs, et la Rue de Rivoli aux tondeuses, Elle va faire pousser du blé sous la Tour Eiffel et du basilic boulevard St Germain, des patates rue de Varenne et des laitues dans l’île st Louis, va rouvrir Notre Dame aux SDF, autoriser la croissance des terrasses sauvages, interdire la circulation les jours pairs ET les jours impairs, fermer les stations d’essence  et les remplacer par des marchandes de quatre saisons bio, peindre les bus en vert Véronèse, et remonter en triomphatrice les Champs Elysées dans une voiture découverte comme un empereur africain plébiscité par une foule en liesse qui ignore jusqu’à à son nom, terminant à pied  sa marche orgasmique pour recevoir les bouquets des petites filles débitant un compliment en bégayant d’émotion.

     Ah !!
       Un grand jour, ce 28 juin!!

         Bien sûr, par les soins de cette magicienne investie d’un pouvoir céleste, Paris échappera aux frimas, à la neige, fleurera la lavande et les vélos continueront de rouler à contresens tandis qu’on observera avec attendrissement la course des ratons slalomant au milieu des immondices propres à rendre à la ville son aspect campagnard qui plaît tant aux aux fermiers en herbe de l’est parisien.

    Les poussettes, les chaises roulantes, les banlieusards venus offrir leurs  forces vives aux entreprises parisiennes, les zagés, les fatigués, les malades, les porteurs de valises, de gros sacs, les infirmières, les soignants , les médecins: tout le monde à bicyclette, les culs jatte sont les seuls dispensés, les manchots possèdent un bras suffisant , les sourds muets et les crétins  peuvent pédaler…

    Griveaux a perdu la main, enfin on sait bien  où, Dati ne truffe ses discours que de voyelles car les consonnes endommagent son lifting tout frais, et Buzyn  soigne son arrière-train  endolori par l’empreinte de l’élégant mocassin de Macron.

    Alors oui ce ne sont que vétilles parisiennes qui laissent de glace une France exsangue,  mais tout de même, amis de France et de Navarre, un peu d’empathie pour vos con-citoyens soumis à la dure loi du suffrage universel , enfin le protocole des grands électeurs en l’occurrence nous réchaufferait un peu le cœur en ce jour de défaite de la raison et du bon sens.

    Je vais arrêter là mes giries dominicales, vous m’aimez gaie et pleine d’entrain, après tout  ce ne sont que six ans  d’une traversée à la rame sous le bâton d’un argousin multipotent .

   Qu’est-ce que six ans?

       Que cette journée signe les joies des pique-niques arrosés dans les parcs et les forêts fleurant l’herbe et le humus.

      Je vous embrasse

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

7 Comments

  1. J’applaudis des deux mains, les lignes que vous avez écrites et ce qu’il y a aussi entre les lignes.
    Au lieu d’une mère chérissant tous ses enfants, on continue à bénéficier d’une Maire clivante, une Folcoche détestant les vieux, les infirmes, les mères de famille et les livreurs qu’elle persécute en souriant bêtement, le regard indifférent.

  2. J’ai vraiment ri de bon coeur d’autant que Madame Hidalgo est persuadée que toute la communauté juive est derrière elle malgré son passeport palestinien et de plus elle est citoyenne d’honneur de la ville de Ramallah.
    En tout cas Paris a retrouvé son allure de 1940 avec des bicyclettes partout car il n’y avait plus d’essence et même les chevaux avaient été réquisitionnés avec leurs crottins. Elle va certainement se dépêcher pour nous les remettre dans les rues au moins les crottins.

  3. Eh oui , chère Michèle, les parisiens en ont repris pour six ans . Anne Hidalgo est elle vraiment consciente d’empoisonner la vie de pas mal de gens que vous citez ….. Je ne suis plus parisienne depuis quelques années mais une partie de mes descendants y vit. Je ne suis pas certaine qu’ils sautent de joie, sur leurs vélos, tassés dans le métro . Cela me fait penser à la chanson :Je ne suis pas parisienne ça me gène etc…moi ça ne me gène pas!

  4. Je ne suis pas si pessimiste ni si désagréable pour Madame Hidalgo. En tout cas un peu oins idéologue que les commentaires précédents. Elle et clivante, oui. Vous connaissez quelqu’un qui a du tempérament et qui ne l’est pas ? Quant à la citoyenneté d’honneur de Ramallah, pourquoi pas ? Construisons la fraternité. Ou relisons Levinas.

  5. Merci pour cet article charmant et plein d’humour qui décrit bien notre situation de pauvre petit parisien..
    On se demande juste combien ca va nous couter ce programme ? Et ma voiture je peux l’utiliser quand, Hidalgo se déplace bien en vélo et ses gardes du corps aussi ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*