Sarah Cattan. La France persiste et signe: le Hezbollah n’est pas une organisation terroriste

Hassan Nasrallah

Fidèle à elle-même, la France ne désignera pas le Hezbollah comme une organisation terroriste

Non, c’est Non, et ça restera Non. La France, la courageuse, l’audacieuse, la clairvoyante, mais en réalité la soumise, la peureuse, la complice, la lâche en la question terroriste, persiste et signe et refuse de désigner le Hezbollah comme une organisation terroriste.

Quoi « les autres » en Europe et de par le monde l’ont fait ? Quoi, Royaume-Uni, Pays-Bas, États-Unis, Australie, Canada l’ont fait, Quoi, la Ligue arabe elle-même et le Conseil de coopération du Golfe l’ont également fait, nous conduisant à nous demander ce que Diable ils savaient, eux, et que nous, français, refusions d’acter, Quoi, l’Allemagne aussi avait le mois dernier interdit le Hezbollah, le déclarant terroriste dans son ensemble, et ne voulant plus ergoter hypocritement entre aile politique et aile militaire, une distinction que le Hezbollah lui-même ne reconnaît pas et que d’aucuns nomment … fiction.

La France se distingue.

Son ambassadeur en Israël, Eric Danon, n’a-t-il pas déclaré le 1er juin au Times of Israël que le simple fait que les Allemands eussent changé de position ne signifiait pas que la France devait suivre. Mieux : n’a-t-il pas insinué que peut-être la décision allemande précédait une éventuelle menace d’attaque terroriste à venir ?

Pour rappel, si Berlin a officiellement déclaré interdire le groupe soutenu par l’Iran parce qu’il violait le droit pénal et s’opposait au concept de compréhension internationale, Eric Danon a fait, lui, référence à des informations selon lesquelles Berlin avait changé sa politique vis-à-vis du Hezbollah après que le Mossad eût informé les autorités d’opérations du groupe en Allemagne, de l’existence d’entrepôts de fabrication d’explosifs dans le sud du pays.

Mais Eric Danon n’a-t-il pas encore, relayant la logique stupide de nos dirigeants, ajouté que la France n’ayant identifié aucun événement particulier propre à inciter à changer de position, eh bien, la France … restait droite et ferme dans sa logique d’accommodements déraisonnables et lâches. ( Il l’a pas dit comme ça, mais ça revenait … à ça )

Alors que le Parlement autrichien vient d’exhorter le chancelier Sebastian Kurz à plaider au sein de l’Union européenne pour que toute l’organisation du Hezbollah soit réévaluée et qualifiée de terroriste complète, alors que le Parlement autrichien, par la voix de Lukas Mandl, a déclaré qu’il n’y avait pas de soi-disant bras politique et un bras terroriste, mais une organisation agissant violemment contre le seul État juif, et que seule une véritable politique étrangère européenne serait à même d’établir des relations encore plus solides avec des partenaires fiables au Liban, c’est Nous, Nous les français, qui aujourd’hui empêchons l’UE dans son ensemble de mettre le Hezbollah sur liste noire. C’est grâce à Nous, la France, que l’UE n’a mis sur liste noire que l’aile militaire du Hezbollah, et Peter Stano, porte-parole de l’UE pour les affaires étrangères, peut le rappeler ad nauseam, s’en référant à ce jour de juillet 2013 où les 28 États membres de l’UE sont convenus à l’unanimité de désigner la seule aile militaire du Hezbollah comme … condamnable.

Ainsi, aujourd’hui, alors qu’une majorité à l’international a signé une déclaration appelant à une interdiction totale du Hezbollah, et rappelle que la qualification du Hezbollah comme groupe terroriste ne priverait pas Bruxelles de sa voie ouverte au gouvernement libanais, lequel reçoit, rappelons-le, plus d’aide étrangère des États-Unis que de tout autre pays dans le monde, la France fait obstacle.

Faut-il redire que le Hezbollah, créé en 1982, entraîné et armé pour exporter la terreur iranienne dans le monde entier, responsable de moult attentats suicide à l’international, nie le droit d’Israël à exister, soutient la lutte terroriste armée contre l’État juif et les intérêts israéliens à l’étranger, et élargit, en violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, son arsenal de missiles.

C’est que nous, nous avons l’indicible privilège d’avoir un Président clairvoyant qui dit savoir quels partis politiques libanais sont bons et lesquels ne le sont pas, et qui, en même temps, croit, lui, en la vertu du … dialogue.

Qu’un Matthew Levitt, expert américain en terrorisme islamiste,  fustige cette France qui protège efficacement le Hezbollah de toute action européenne significative et qu’un Jacob Campbell, chercheur à l’Institut pour la démocratie au Moyen-Orient au Royaume-Uni, moque notre déni, que d’autres ironisent sur les millions d’euros du budget de l’UE fournis sous la bannière de réforme de l’éducation et utilisés au titre d’enseignement de la résistance, c’est-à-dire du terrorisme du Hezbollah, soutenu par l’Iran, Rien n’y fait : Nos  entreprises ont des investissements au Liban et nos dirigeants ne sauraient l’oublier.

Quant à la France, déplorons cette obstination dont on ne sait plus ce qui, abrité sous des principes humanistes dont elle serait la seule garante, la caractérise le mieux : l’inimitié envers la politique de l’Etat hébreu ou un accommodement déraisonnable confinant à un aveuglement certain … Jusqu’au prochain attentat qui viendra éveiller notre Candide, notre Belle au Bois Dormant, notre incompétente, notre … cynique.

Sources: Infos-Israël-News. ejpress.org. Yossi Lempkowicz

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

6 Comments

  1. Les dirigeants français qui soutiennent le Hezbollah trahissent également les Français et la République. N’est-ce pas déjà Giscard qui avait hébergé l’ayatollah Khomeiny ? Khomeiny soutenu par le couple de tordus et pervers Sartre-Beauvoir, soit dit en passant. On n’en sort plus de cette logique collaborationniste amorcée en 1940, mais qui concerne aussi (sous d’autres rapports) l’ensemble du monde occidental.

  2. La France est le pays qui a été admiré pour ses philosophes dont Michel Foucault qui comptait sur la révolution islamiste des ayatolahs en Iran pour vaincre le capitalisme…dont Gilles Deleuze qui a publié un pamphlet à la gloire d’Arafat ! Vraiment l’intelligence française en philosophie et en politique nous esr si supérieure que personne ne peut la comprendre 😅😅😅😅

  3. Les 58 parachutistes français du 1er RCP qui sont morts dans l’immeuble Drakkar de Beyrouth ne disent pas merci d’outre-tombe aux c….molles du Quai d’Orsay.

  4. Ce n’est pas parceque Danon est juif,que ça changera quelque chose à la relation entre France et Israël . Il est le porte parole du quai d’Orsay et suit leur ligne politique pro arabe, il a bien joué Macron en le nommant ambassadeur en Israël , un beau coup tordu digne de Machiavel !!

    • Non , ce n’est pas un coup tordu! Personne n’attend d’un ambassadeur qu’il fasse autre chose que ce qu’on lui a demandé de faire . Qu’il soit juif tout au contraire ça lui donne l’obligation de n’avoir pas de sympathie inopportune pour Israël.
      Ça ne change rien du tout et ce n’est même pas à être évoqué !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*