Le nouveau gouvernement israélien : bon vent !

Le Likoud et Bleu et Blanc ont rendu publics mercredi soir les principes du nouveau gouvernement.

Selon le document, le gouvernement formera un cabinet d’urgence destiné à faire face à l’épidémie de coronavirus et à la crise économique qui l’accompagne. Le travail du cabinet consiste à établir un « filet de sécurité socio-économique » et des programmes spéciaux pour les citoyens en difficulté financière.

Le document indique également que l’un des principaux objectifs du nouveau gouvernement est de maintenir la sécurité et la stabilité du pays.
« Par conviction que le peuple juif a le droit inviolable à un État souverain sur la Terre d’Israël, la patrie nationale et historique du peuple juif, le gouvernement abordera également toutes les questions relatives à la paix, la sécurité et la prospérité d’Israël. », indique le communiqué.

La vallée du Jourdain et le sort des territoires disputés ne sont pas évoqués. Il faudra attendre la fin de la pandémie et voir se dessiner les perspectives de la présidentielle US Trump-Biden.

Orly Levy-Abekasis, chef du parti Gesher ( Photo: Avi Moalem )

Orly Levy-Abekasis, fille de David Levy, dirigera un ministère nouveau, celui du Renforcement et de la Promotion communautaire . Le chef du parti travailliste, Amir Peretz, ancien chef syndicaliste et ancien Ministre de la Défense qui choisit de commander le Patriot MM 104, devient ministre de l’ Economie, ce qui donne l’orientation du nouveau gouvernement.

Amir Peretz (Miriam Alster/Flash90)

Par contre Rami Peretz en rupture de banc du parti Yamina, ne semble pas heureux d’être nommé ministre des Affaires de Jérusalem. Les élus du Likoud au nombre de 46 ont été contraints de faire de la place aux élus de Blanc Bleu qui ne sont que 16 mais qui veulent tous un ministère important. Ça rue dans les brancards, la déception des uns et la colère des autres, Netanyahu a été contraint de reporter à dimanche 15 heures la formation de ce gouvernement obèse.

Dans l’opposition se trouvent Yair Lapid et ses députés Yesh Atid, anciens compagnons de Gantz, la Liste Arabe unie, le Meretz ( crypto communiste) et deux partis de droite qui n’ont pas voulu se joindre à la coalition.

Lapid devient le chef de l’opposition et fera tout pour faire exploser l’entente Bibi-Benny. Naphtali Bennett n’a pas trouvé un ministère assez prestigieux pour ses qualités et ses ambitions et il sera sur les bancs de l’opposition alors que rien ne le sépare de la coalition gouvernementale.

Avigdor Lieberman qui était le faiseur de roi durant 3 scrutins, va avoir beaucoup de loisir pour méditer. Pourtant il est un principe connu et rebattu : la politique ce n’est pas simplement l’art des postures et des déclarations. Bismarck disait « La politique c’est l’art du possible. Et du Capitole à la Roche Tarpéienne, le chemin est court » disait on à Rome.

Un gouvernement avec « rotatzia » de Premier ministre, 36 ministres désignés pour distinguer les compétences et surtout récompenser les fidélités , c’est ainsi que va appareiller le navire : « E la nave va »
Bon vent et bonne mer.

André Simon Mamou

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*