Bill Gates. Lettre ouverte. “Que nous apprend réellement le virus Corona/Covid-19”

Bill Gates

Bill Gates, qui a donné 85 millions de livres sterling pour combattre le virus le mois dernier, pense que malgré le Chaos, il y a “un But Spirituel derrière tout ce qui arrive”.”

Un but spirituel

“Je suis fermement convaincu que tout ce qui se passe a un but spirituel, que ce soit ce que nous percevons comme étant bon ou mauvais.

En méditant sur ce sujet, je veux partager avec vous ce que je ressens comme étant le véritable effet du virus Corona/Covid-19 sur nous.

*1) Elle nous rappelle que nous sommes tous égaux, quelle que soit notre culture, notre religion, notre profession, notre situation financière ou notre notoriété.

Cette maladie nous traite tous de la même façon, peut-être devrions-nous le faire aussi.

Si vous ne me croyez pas, demandez à Tom Hanks.

*2) Elle nous rappelle que nous sommes tous connectés et qu’une chose qui affecte une personne a un effet sur une autre.

Il nous rappelle que les fausses frontières que nous avons mises en place n’ont que peu de valeur car ce virus n’a pas besoin de passeport.

Il nous rappelle, en nous opprimant pendant un court laps de temps, ceux qui, dans ce monde, passent leur vie entière dans l’oppression.

*3) Elle nous rappelle à quel point notre santé est précieuse et comment nous avons tendance à la négliger en mangeant des aliments manufacturés pauvres en nutriments et en buvant de l’eau contaminée par des produits chimiques sur des produits chimiques.

Si nous ne prenons pas soin de notre santé, nous allons bien sûr tomber malade.

*4) Elle nous rappelle la brièveté de la vie et ce qui est le plus important pour nous, c’est-à-dire s’entraider, en particulier les personnes âgées ou malades.

Notre but n’est pas d’acheter du papier toilette.

*5) Elle nous rappelle à quel point notre société est devenue matérialiste et comment, dans les moments difficiles, nous nous rappelons que ce sont les choses essentielles dont nous avons besoin (nourriture, eau, médicaments) par opposition aux luxes auxquels nous accordons parfois une valeur inutile.

*6) Elle nous rappelle l’importance de notre vie familiale et domestique et combien nous l’avons négligée.

Elle nous oblige à retourner dans nos maisons pour que nous puissions les reconstruire et renforcer notre unité familiale.

Notre vrai travail

*7) Elle nous rappelle que notre véritable travail n’est pas notre travail, c’est ce que nous faisons, pas ce pour quoi nous avons été créés.

Notre véritable travail consiste à prendre soin les uns des autres, à nous protéger mutuellement et à nous rendre service les uns aux autres.

*8) Elle nous rappelle de garder notre ego sous contrôle.

Il nous rappelle que, quelle que soit la grandeur que nous pensons être ou que les autres pensent que nous sommes, un virus peut paralyser notre monde.

*9) Il nous rappelle que le pouvoir du libre arbitre est entre nos mains.

Nous pouvons choisir de coopérer et de nous entraider, de partager, de donner, de nous aider et de nous soutenir mutuellement, ou nous pouvons choisir d’être égoïste, d’accumuler, de ne s’occuper que de nous-mêmes. En effet, ce sont les difficultés qui font ressortir nos vraies couleurs.

*10) Elle nous rappelle que nous pouvons être patients ou que nous pouvons paniquer.

Nous pouvons soit comprendre que ce type de situation s’est déjà produit à de nombreuses reprises dans l’histoire et qu’il passera, soit paniquer et voir cela comme la fin du monde et, par conséquent, nous faire plus de mal que de bien.

*11) Il nous rappelle que cela peut être soit une fin, soit un nouveau commencement.

Cela peut être un moment de réflexion et de compréhension, où nous “apprenons” de nos erreurs, ou bien le début d’un cycle qui se poursuivra jusqu’à ce que nous “apprenions” enfin la leçon à laquelle nous sommes destinés.

*12) Elle nous rappelle que la Terre est malade.

Elle nous rappelle que nous devons examiner le taux de déforestation tout aussi urgemment que la vitesse à laquelle les rouleaux de papier toilette disparaissent des étagères.

Nous sommes malades parce que Notre Maison est malade.

*13) Elle nous rappelle qu’après chaque difficulté, il y a toujours une facilité.

La vie est cyclique, et ce n’est qu’une phase dans ce grand cycle. Nous n’avons pas besoin de paniquer, cela aussi passera.

*14) Alors que beaucoup voient le virus Corona/Covid-19 comme une grande catastrophe, je préfère le voir comme un *grand correcteur*.

Il est envoyé pour nous rappeler les “leçons” importantes que nous semblons avoir oubliées et c’est à Nous de décider si Nous les “apprendrons” ou non.”

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

12 Comments

  1. ces textes sont d’une pure sensibilite, de lecons, et refletent
    vraiment ce que pensent la majorité des lecteurs. J’ai sondé
    mon entourage apres lecture et avant de poster mon avis

    • Denis Boissonnault Je crois que tu est un homme d’affaire et que pour continuer dans se sens, tu a trouver avec tes partenaire une opportuniter que peu de gens ont l’immagination de controler le monde ! C’est chic de votres part mais malheureux pour les ainés et les plus vulnerables. Gratitude

  2. Bill Gates dans cet esprit, nous avait mis en garde dans une conférence contre il y a cinq ans contre une éventuelle épidémie. Ce texte me semble basique dans la nécessité de nous prémunir contre cette éventualité.

  3. a t on vérifié que ce texte n’est pas un faux ?
    comme la fameuse lettre de Charlie Chaplin ,qui serait en fait de Mme Williamson .
    le style ne semble pas celui de Bill Gates , mais a plutôt une connotation new age , peu probable chez cet homme d’action .
    merci de la verification eventuelle

  4. Je souhaite m’assurer que cette réflexion est bien de Bill Gates. Si c’est le cas, je la trouve très profonde à condition que son message soit sincère

  5. Quelqu’un qui vit dans l’opulence découvre la fragilité de la vie et combien la simplicité du quotidien est merveilleuse.
    Manifestement, il n’a pas mangé beaucoup de soupes avec les vieillards qui vivent dans les forets américaines faute d’argent, ni dormi dans les bois avec les millions de pauvres attirés par la silicon Valley ou appauvris par elle. S’il veut croître pendant ce cycle de vie, ce n’est pas en asservissant via des vaccins mais il doit payer les dettes d’un village américain en faillite, il doit réduire les impôts des boulangeries dans les petites villes américaines, il doit réduire le coût du travail manuel de ceux qui fabriquent des objets pour la Société dans leur atelier, il doit autoriser la création de nouveaux moteurs de voitures conçus par l’ingénieur du coin et qui aura le droit de rouler avec son invention, il doit cesser de financer les entreprises qui fabriquent des vaccins alors que des plantes sont efficaces mais les vaccins soutiennent l’économie tertiaire et quaternaire tandis que les plantes soutiennent l’économie primaire. Il a du travail dans le monde concret autant que dans la méditation.

  6. Bonjour tout le monde
    Je connais pas trop cette homme mais je sais qu’il est riche (argent) riche de coeur et de surcroît sensible humanisme sa reste à voir!!!!!je vous remercie

  7. 1) Elle nous rappelle que nous sommes tous égaux, quelle que soit notre culture, notre religion, notre profession, notre situation financière ou notre notoriété.

    Bill Gates a tout dit sauf race ou origine. Bill Gates doit croire surement à la superiorité raciale ou des origines de certains…

    • Il n’a pas dit “race”…peut-être précisément parce que les races n’existent pas. Et que le concept de “race” ou de “racisé” est un concept d’extrême droite.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*