Serge Hajdenberg. Gantz et Knoll

Il y a deux ans Mme Mireille KNOLL, comme à son tour, était assassinée à Paris, elle aussi parce qu’elle était simplement juive. Pendant la guerre, à 9 ans, elle avait échappé de justesse à la déportation et donc de l’extermination dans les chambres à gaz. Mais en 2018 elle n’a pas pu échapper à son voisin extrémiste islamiste donc à une mort donnée rituellement et triomphalement à une juive.

Dramatique morceau de vie mais malheureusement trop vrai

Comme il est vrai, Chère Madame KNOLL, que vous étiez comme une mamie exemplaire pour nous tous. Nous vous avons tous perdue et aujourd’hui, vous et nous, ensemble, nous revoyons une fois de plus la bête immonde tenter de se relever pour nous mordre profondément jusqu’à notre dernière goutte de sang.

Exploiter contre les Juifs du monde entier l’épidémie du Covid-19 comme celle de la peste ou les puits empoisonnés au Moyen-Age nous ramène au nazisme pur et dur des années 30 et 40. Avec en plus la force anonyme des réseaux dits «sociaux». Comment et Qui parmi les dirigeants de ce pays s’affrontera aux fascistes qui ont l’impression qu’ils peuvent profiter de la situation pour revivre ? Et qui n’hésitent pas à sortir le bout de leurs nez au grand jour. Ce problème est celui des pays ennemis des islamistes, soit les ¾ de l’humanité, et qui semblent traiter ces quelques milliers de terroristes antijuifs uniquement par le mépris et non pas par un difficile mais décisif affrontement afin de les éliminer !

Par contre avez-vous noté cette semaine que les ennemis de l’Etat d’Israël savent parfois ne pas hurler pour sa disparition quand tout d’un coup ils s’aperçoivent, qu’outre eux-mêmes, ils ne peuvent compter que sur Israël pour les sauver sanitairement ? En effet cela fait quelques jours que le Hamas de Gaza a cessé ses tirs contre les habitants civils du sud du pays. Ce n’est pas le moment de se faire mal remarquer.

A chaque ennemi sa propre façon de faire

Et à chaque gouvernement israélien son style particulier. Après une année perdue vraiment inutilement dans un pays en guerre, en curieux que nous sommes, on va regarder de près comment tout va être recollé ou effacé, notamment ces mots terribles que se sont lancés les deux leaders politiques. Quant à Avigdor LIEBERMANN, celui qui est à l’origine de tout ce balagan, comme on dit là-bas, il ferait bien de se faire oublier en se planquant quelques mois.
Parfois ça fait du bien au peuple.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*