Sarah Cattan. Sur le front, mal protégés, les agents d’ADP et tant d’autres encore…

Petit à petit, à 20 heures précises et durant quelques instants, nous aussi, français, nous faisons du bruit pour dire merci. Merci à ceux qui nous soignent. Merci à ceux-là dont nous avons vite entendu qu’ils étaient là, sur le front, à tout faire pour sauver des vies qui leur arrivent fracassées, en détresse respiratoire, et qu’ils s’acharnent à rétablir, avec les pauvres moyens que l’on sait : sans intubateurs, sans lits en nombre suffisant, sans masques, sans gants, sans gels. Ce monde des soignants qui va du brancardier au chirurgien en passant par l’infirmière et la précieuse aide-soignante.

Peu à peu, nous avons réalisé quels étaient ceux, nombreux, qui étaient d’astreinte, pour que pût être possible le … confinement. Du boulanger aux caissières des magasins d’alimentation et au personnel des Ehpad en passant par la longue chaîne rendant tout cela possible, qu’il y allât du pompiste aux routiers et autres agriculteurs.

Orly , ça n’est pas que les chansons de Brel et Bécaud …

C’est en apprenant la fermeture imminente d’Orly et aussi celle de Beauvais que J’ai réalisé que oui, il y avait encore des avions  qui atterrissaient, et que Qui dit avion dit tout le personnel nécessaire à la marche d’un aéroport, celui de Roissy faisant à présent tout le job en île de France, grâce aux divers prestataires auxquels il est fait appel.

L’aéroport d’Orly sera temporairement fermé au trafic commercial à compter du 31 mars à 23h59, nous a dit une dépêche passée inaperçue. En cause, l’effondrement « majeur et brutal » du trafic dû au Covid-19, a annoncé mercredi la direction du Groupe ADP : Hier, on était à -92 % de trafic en passagers à Orly et à -89 % à Charles-de-Gaulle..

Roissy, ça n’est plus le point de départ de nos vacances …


Les activités sont donc transférées à Roissy. Les quelques compagnies, au nombre de 4 sur plus d’une centaine auparavant, qui continuaient à opérer depuis Orly, vont transférerleurs activités sur Paris-Charles-de-Gaulle, qui  maintiendra ouvert le seul terminal 2E, une partie du 2F et le 2A.

Au plan d’économies de 180 millions d’euros, vont s’ajouter les mesures de chômage partiel qui touchent 80 % du personnel.

Alors qu’à l’étranger,  quasiment tous les aéroports sont complètement fermés, Roissy continue à rapatrier ses Français : Ce rapatriement coordonné avec le ministère des Affaires étrangères concerne encore 50 000 personnes sur un total de 130 000.

En réalité, alors que le monde entier ferme des frontières face à la pandémie, environ 850.000 Français sont encore bloqués à l’étranger. Si leur rapatriement est en cours, il représente un véritable casse-tête que nous explique la Députée en charge des Français de l’étranger, évoquant une terrible galère.

Si pour les 50.000 personnes bloquées hors de l’Union européenne sont des Français qui étaient en vacances ou allés rendre visite à leurs familles, restent quelque 800.000 personnes environ, Français expatriés et étudiants installés durablement à l’étranger mais qui ont perdu leurs emplois, et donc leurs titres de séjour, le confinement ayant poussé boutiques et restaurants à licencier les jeunes Français, mais encore nos militaires que le Président fait, à raison, rentrer.

C’est ceux-là qu’attend et reçoit à leur arrivée le personnel d’astreinte, lequel, muni de masques Ffp1 inadaptés puisque conçus pour les chantiers, va devoir opérer palpations corporelles et vérification des valises.

Hommage aussi donc à ces hommes et ces femmes qui, en équipes réduites, mal protégés, s’étant souvent portés volontaires pour que leurs collègues à risques puissent rester chez eux, sont eux aussi en première ligne.

Nos applaudissements du soir sont pour eux tous qui, une fois finie leur journée à la guerre, rentrent, s’ils le peuvent, chez eux, où ils trouveront parfois une missive anonyme … les exhortant à aller dormir … ailleurs, ces potentiels porteurs du Covid-19

Le maire de Vulaines-sur-Seine pousse un coup de gueule contre l'envoi anonyme d'une lettre à une infirmière.
Lettre anonyme
Sarah Cattan

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*