Gil Taieb : Soyons les acteurs du combat sanitaire

Il y a huit ans, entre le 11 et le 19 mars 2012 à Toulouse et Montauban nous vivions une série d’attentats islamistes qui ont fait 7 morts et six blessés.

Trois militaires : le Maréchal des Logis Imad Ibn Ziaten, Abel Chennouf, Mohamed Legouad.
Trois enfants juifs et leur professeur à l’école Ozar A Thora :
Jonathan Sandler 30 ans
Arié Sandler 6 ans
Gabriel Sandler 3 ans
et la petite Myriam Monsenego 8 ans.

Le criminel terroriste, dont je refuse de prononcer le nom, a été retrouvé et abattu le 21 mars.

Neuf jours d’horreur que nous ne pouvons oublier comme nous ne devons jamais oublier le nom de ces victimes auxquelles je veux rajouter Loïc Liber, très grièvement blessé, qui porte jusqu’à ce jour dans sa chair la marque de ces journées cauchemardesques.

Je tenais à débuter mon billet par ce rappel pour leurs mémoires.

L’actualité de ces derniers jours est centrée sur le développement de la pandémie au Coronavirus et aux précautions plus qu’essentielles à prendre afin de participer, chacun à notre niveau, à freiner la propagation de ce virus qui a déjà fait des milliers de victimes.

Sans tomber dans la panique, il est important pour chacun d’entre nous de prendre au sérieux les consignes et précautions proposées.

Seule une discipline exemplaire nous permettra de sortir au plus vite de cette pandémie. Aussi, je vous invite à être chacune et chacun des acteurs de ce combat sanitaire.

Des gestes essentiels ont été rappelés et il est important de les respecter. Le sérieux et l’application disciplinée de ces consignes ont montré des résultats puisque la Chine, pays d’origine de ce virus, semble aujourd’hui en phase de rémission.

En cette veille de Shabbat, tout en continuant à vivre selon nos rites et traditions, sachons nous protéger et protéger les nôtres en évitant de nous embrasser, de nous serrer les mains et de nous retrouver nombreux dans un même lieu.

Afin de garder notre côté optimiste et de trouver un peu de lumière là où il semble qu’elle s’éteigne, notons qu’en Israël, qui a très vite agi de façon forte face aux risques de diffusion du virus, les responsables politiques semblent répondre favorablement à l’appel lancé par le premier ministre Benjamin Netanyahu et auquel aurait répondu positivement le chef de Kahol Lavan, Benny Gantz : former un Gouvernement d’Urgence d’Union nationale.

C’est sur cette note positive que je vais terminer et vous souhaiter à tous un Shabbat Shalom et une bonne santé à tous.

Gil Taïeb

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*