Schlomoh Brodowicz. Jean Daniel. Le Kaddish se fera sans moi

Jean Daniel

Il est de bon ton, dans le Tout-Paris bien-pensant de se répandre en hommages pour celui qui fonda et fut longtemps à la tête du Nouvel Observateur devenu l’Obs. Je n’ai jamais eu l’esprit moutonnier, et pour le coup je l’aurai moins que jamais.

D’abord, pour faire bonne mesure avec une circoncision qu’il avait subie à son insu, Jean Daniel jugea bon de s’amputer de son patronyme. Il est vrai que « Bensaïd » est un appendice un peu ostentatoire quand on se veut un grand universaliste.

Je ne ferai pas à Jean Daniel le grief d’avoir été de gauche. Après tout, il fut un temps – il y a quand même une poignée de décennies – où j’achetais régulièrement Le Nouvel Observateur, ne serait-ce qu’en raison de la présence dans sa rédaction d’un immense homme de gauche, catholique pratiquant de surcroît, et grand philosémite devant l’éternel, j’ai nommé le regretté Maurice Clavel.

Avec le temps je me suis désintéressé de cet hebdomadaire devenu l’organe de la bobo-bienpensance.

En 1989, Jean Daniel violenta la communauté juive de France en rencontrant Yasser Arafat lors de sa visite à Paris.

Ce fut une outrance gratuite de snob affranchi, d’autant que l’épisode eut autant de retentissement sur la paix au Proche-Orient que le réchauffement climatique sur la pizza quatre saisons.

À cela s’ajoute qu’il s’institua au Nouvel Obs une véritable monomanie en la matière d’articles et de reportages délétères sur Israël, constellés des clichés et autres poncifs éculés sur les colons « messianiques » des territoires, et d’une façon générale sur le monde religieux fait tout entier de personnages méphitiques prêts à en découdre avec tout ce qui n’est pas au diapason de la tradition de Moïse.

C’en fut au point qu’en 1997, Elisabeth Schemla, rédactrice en chef de l’hebdomadaire, crut bon d’en claquer la porte devant le traitement inique de l’information du Moyen-Orient dont elle était témoin.

Mais le pire était à venir.

En effet, en 2001, Jean Daniel publiait dans Le Nouvel Observateur un « reportage » de sa fille Sara, qui, comme son prénom ne l’indique pas, n’est pas juive – qui accusait les soldats israéliens de violer des femmes palestiniennes pour que leur famille tue celles par qui le déshonneur serait ainsi arrivé.

Accusation sans le moindre fondement, que ne brandissaient même pas les Palestiniens. De plus, elle avait reproduit, sans le dire, un article paru dans un journal britannique…

Embarrassé, son père avait évoqué des guillemets qui auraient sauté au montage, faisant de cette accusation absurde une citation et non plus un plagiat scélérat…

On lisait : « A Gaza et dans les territoires occupés, ils ont [les meurtres de violées] représenté deux tiers des homicides” (…) Les femmes palestiniennes violées par les soldats israéliens sont systématiquement tuées par leur propre famille. Ici, le viol devient un crime de guerre, car les soldats israéliens agissent en parfaite connaissance de cause ».
(Le Nouvel Observateur, le 8 novembre 2001)

Ah le coup des guillemets ! Les Juifs de France en avaient déjà fait l’expérience.

Lorsque « Le Monde » publia une tribune de Robert Faurisson en 1978, elle fut surtitrée « Le débat sur les “chambres à gaz” ».

Oui, « Chambres à gaz » avec des guillemets !

Alors en 2012 (seulement !) une journaliste du Monde publia un article intitulé « Le jour où “Le Monde” a publié la tribune de Faurisson », dans lequel ces guillemets furent qualifiés de « bourde monumentale ».

Voilà pour les guillemets.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

23 Comments

  1. Il me semble indécent de faire aujourd’hui le procès d’un homme qui vient de disparaître . Il a eu une longue vie d’honneurs et de considération . On fera plus tard l’inventaire de ses intuitions , de ses positions et de ses erreurs !

    • @André Simon,

      Désolée mais je ne suis pas d’accord avec vous. C’est justement en ce moment qu’on baragouine sur cet individu qu’il ne faut pas laisser les imposteurs habités de la même haine, lui dresser une auréole sur la tête, cela revient à faire toujours les mêmes erreurs que le peuple juif fait…

      Niveau communication, les Israéliens sont nuls ! C’est parce qu’au début, ils étaient assez naïfs pour penser que l’antisémitisme occidental n’existait plus et faisaient confiances aux Responsables européens et autres, pour ne pas laisser cette bête immonde revenir.

      Il en est de même des Responsables communautaires dans le monde (comme le CRIF en France) qui préfèrent se comporter comme des « Juifs de cour ». Et donc de faire les autruches, alors que souvent des offenses, outrages ou évènements sont inacceptables et le silence n’est pas de mise. C’est pourtant ce que Produisent nos élites Juives, elles entrent la tête dans le sable dans un silence assourdissant… Quand elles ne cautionnent pas l’intolérable.

      Ce qui ensuite permet tous les négationnismes possibles.

      Ce « défunt » fut un grand ennemi de sa communauté, calamiteux et nuisible autant qu’il a pu. Il n’a y a aucune impudeur pour nous – à qui il a fait grand mal – de claironner « Bon Débarras » ! Et de ressortir maintenant, toutes ses turpitudes de Juif misérable honteux, qu’il a été toute sa vie.

      Et je pense que tous ceux qui ont des souvenirs de ce genre, doivent aujourd’hui qu’il est dans la lumière médiatique, raconter toutes ses bassesses. Bassesses qui bien entendu, l’on fait passer pour un bienfaiteur… Puisque c’est ce qui se passe à notre époque où l’on a inversé les valeurs, la sémantique, la morale, etc.

      Plus tard… Il ne sera plus un sujet médiatique et les interventions pour dire ce qu’il a été passeront à la trappe et pas grand monde ne les verra.

    • Il n’est jamais trop tôt pour dire la vérité
      L’homme a droit au repos éternel mais l’histoire,elle,se joue de ses considérations
      Jean Daniel souffrait du syndrome du juif honteux
      Le peuple juif aussi imparfait soit il metite bien plus que cela

  2. entre 2 hommes, l’un qui commence sa vie comme scélérat mais fait repentance et un autre qui fait le contraire, ce dont il convient de mettre en avant ce sont les dernières années et pas le contraire. l’ultra gauchiste sanders vient de faire une jolie bourde de louer castro … pour son programme d’alphabétisation (ce qui est louable) mais le reste est assez détestable. quand à dire le kaddish pour celui qui vient de partir, oui il faut le faire mais pas en public. par contre j’éviterais tout éloge, tout eulogie

  3. Bravo Shlomo…
    Je n’ai point tari de la même répulsion, du même dégoût, et que cette mort n’enlève rien à l’affaire.
    Aura-t-il eu l’idée de la crémation qu’il en sera félicité.
    Je m’étonne souvent que la longévité soit accordée, souvent, à nos détracteurs, sans doute pour les proposer au à la réflexion, mais souvent ils la méprisent, inbus dans leur certitude…
    Non, pas kadish…
    Une belle crémation ?
    Sa fille reste aux manettes…
    Ps la mise à jour du Siddour est superbe.

    • Pourquoi insulter l’insultez-vous ?
      On peut ne pas être d’accord avec le personnage sans pour autant le traiter de con, ce qui à mon avis il n’était pas.
      Peut-être vous a t-il porté préjudice ? je ne pense pas que ce fil de discussion soit l’endroit pour se montrer grossier.
      Cordialement.
      Anne-Rose

  4. Il est mort…. paix à son âme.
    Il est inacceptable de proferer de tels propos à son encontre, il n’est plus là pour se défendre.
    Jean Daniel, même s’il défendait une cause qui n’ est pas la votre était un homme de paix…. comme tout juif…. ce que vous ne semblez pa être ( homme de paix).

  5. Un ennemi est un ennemi. On ne pleure pas la mort d’un ennemi. Cet ennemi n’avait Dieu merci que de l’influence sur une sphère limitée de courtisans gauches caviars bobos. Donc n’accordons aucune importance à ce décès. Le peuple juif a survécu à bien bien plus grands : romains, perses, grecs, nazis, russes, arabes etc etc C’est le seul dans ce cas. Alors, de grâce, oublions Daniel, ce “détail” pourri de l’Histoire !

    • Le peuple juif vous survivra aussi Monsieur Perez. C’est décidément récurent ces gens de droite qui ne peuvent parler de la gauche qu’avec des propos fielleux.

    • Pourquoi insulter l’insultez-vous ?
      On peut ne pas être d’accord avec le personnage sans pour autant le traiter de con, ce qui à mon avis il n’était pas.
      Peut-être vous a t-il porté préjudice ? je ne pense pas que ce fil de discussion soit l’endroit pour se montrer grossier.
      Cordialement.
      Anne-Rose

    • Je vais me permettre.
      De vous dire combien je trouve odieux ce commentaire.
      Odieux ces excès.
      L’auteur du papier a tout à fait raison de dire ce que beaucoup savent.
      A aucun moment ses propos n’ont été insultants .
      Chacun sait que Jean Daniel eut de réelles qualités et pour autant a trahi, comme beaucoup, la cause juive.
      Chose qui est sujet à débat , discussions, et en rien propos grossiers et injures à un mort.
      Mourir ne nous rend pas magnifique et exempt de défauts
      Ce sont certains commentaires qui sont odieux, et non le papier de l’auteur.

  6. Pas de kaddish pour un traitre et unsalaud
    Qu’il rede des comptes à Hachem. de ces méfaits anrpti israeliens et sans compassion pour les francais jufs d’Algérie dontiletzit aussidde la même origine
    Silencieux du massacre des 5000 pieds-noirs d’Orange et desmilliersde femmes violés ou envoyés dans les bordels
    Salaud

  7. “Kaddish” ? Le Nouvel Observateur et son fondateur Jean Daniel, ont été durant des dizaines d’années l’étendard de l’antisionisme (=antisémitisme 2.0 – Danny Danon, ambassadeur d’Israël près de l’ONU). Tout au long de l’histoire, des juifs ont tenté de porter atteinte au peuple dont ils étaient issus et qu’ils ont renié. Ils ont été et restent dans la droite lignée des délateurs Datan et Aviran, des apostats juifs de l’Inquisition et plus près de nous d’un certain Evgeni Primakov, membre célèbre du KGB soviétique, inventeur du mensonge nommé “peuple palestinien”, dont le nom d’origine était … Yona Finkelstein. Le prophète Isaïe l’avait annoncé il y a 2800 ans : “Tes destructeurs et ceux qui veulent ta perte sortiront de ton sein”.Le prophète Isaïe l’avait annoncé : “Tes propres destructeurs et ceux qui veulent ta perte proviendront de tes rangs”. Ces contempteurs du peuple juif disparaîtront très vite dans les oubliettes de l’histoire.

    • “Ils ont été et restent dans la droite lignée des délateurs Datan et Aviran, des apostats juifs de l’Inquisition et plus près de nous d’un certain Evgeni Primakov, membre célèbre du KGB soviétique, inventeur du mensonge nommé “peuple palestinien”, dont le nom d’origine était … Yona Finkelstein”.

      Info qui vaut son pesant d’or mais que le journalisme s’est bien gardé de nous servir sans modération.
      Alors oui, Kaddish, pas kaddish… Toujours est-il que le kaddish est uniquement un vibrant hommage rendu à la splendeur du créateur, hommage qui ne mouille ni n’exonère personne.
      Tout de même, voilà maintenant que la liberté d’expression est sommée de se voiler pudiquement au motif que, pour ce coup, toute vérité n’est pas bonne à dire. Il est parfois frustrant de ne pas être complètement en accord avec les objecteurs de conscience à une période où le sens unique prend de plus en plus le dessus.

  8. On ne sait pas ce qui se passe là-haut ! Il doit enfin voir la Vérité ! C’est une affaire entre lui et HM c’est pourquoi nous devons tout de même dire le Kaddish ! On ne peut qu’être peiné par ses prises de positions et respecter le temps de deuil pour sa famille !

  9. Pas de Kaddish pour ce juif qui avait honte de l’être !!La gauche est une industrie de mensonge dans le monde entier Le gauchisme, maladie mentale des intellectuels et des journaleux “Ce qui est dévié ne peut être redressé, ce qui manque, ne peut être compté” (Traité des Pères)
    Certaines personnes ne vous sont pas fidèles, elles ne sont fidèles qu’à leurs besoins . Une fois que leurs besoins changent, leur loyauté change aussi, telle fût la vie de ce journaleux

  10. Moi juif? Non je l’ai été par accident. Depuis j’ai réparé cette erreur, en vomissant ma haine des juifs et d’Israël pour effacer ma honte. S’il vous plait, considérez moi comme un Goy. J’ai tout fais pour ça! Voilà ce que fût Daniel. Il ,est mort avec ses imbéciles préjugés antisémites.
    On ne fera pas de kadich pour Jean Daniel. Il ne le mérite pas. Pour Jean Bensaïd c’est à voir….
    Il est né juif, il est mort juif honteux.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*