Sylvano del monte. Mila: la République ne fait plus Loi!

La République nourrit ses enfants et les instruit. Tableau d’Honoré Daumier. 1848.

On pourra dire et faire ce qu’on veut à propos de l’affaire Mila: rien ne servira à rien, car la seule chose qu’il fallait faire, au lieu de la défendre, de la cacher, de lui accorder une protection policière, la seule chose qui aurait prouvé que la République faisait encore LOI dans ce putain de pays, cela aurait été d’aller au front et de tout mettre en œuvre, de façon implacable et non négociable, pour qu’elle retourne dans SON lycée. Cette défaite là est la mère de toutes les autres, et c’est ça qui est à vomir.

Comment se fait-il que l’on ne s’en aperçoive même plus et que nous ayons intériorisé à ce point les intimidations de nos ennemis, même de simples petits cons même pas majeurs, pour que nous ne voyions pas à quel point il est ridicule, grotesque, humiliant pour la France, d’en être à trouver normal de chercher UN AUTRE LYCÉE pour Mila? Et à quel point c’est, dès le départ, mission impossible autant qu’aveu d’échec, de soumission et de lâcheté?

Pourquoi n’a-t-on pas vu toutes les forces politiques, morales et institutionnelles de la nation, éducation nationale, police, justice, presse, partis politique, mobilisées!

Pourquoi n’a-t-on pas vu toutes les forces politiques, morales et institutionnelles de la nation, éducation nationale, police, justice, presse, partis politique, être mobilisées de façon implacable à partir de la décision irréfragable que Mila RETOURNERAIT DANS SON LYCÉE? Que pas un enfant de France dans pas un seul endroit de France ne subirait la violence de ce fascisme? Pourquoi n’a-t-on pas vu tous les ministres dans ce lycée, pourquoi n’y a-t-il pas eu au sein même de son établissement une identification des harceleurs et des assassins en puissance, afin de leur faire subir les sanctions scolaires et judiciaires qu’ils méritent, ainsi qu’à leurs parents? Pourquoi ne leur a-t-on pas fait honte publiquement?

Pourquoi tous les élèves n’ont-ils pas été réunis pour leur rappeler les RÈGLES, en présence de représentants de la police et de la justice, ainsi qu’à leurs putains de parents?

A partir du moment où l’on admet que c’est impossible dans CE lycée et CETTE FOIS, cela sera désormais impossible PARTOUT ET TOUT LE TEMPS, et on peut dire qu’on a perdu, on a capitulé sans combattre, on a baissé notre froc devant le fascisme islamique. Nous le paierons très cher.

Pour rappel, depuis trop d’années les enfants juifs de France subissent cette loi des caïds et doivent être déscolarisés, leur famille déménager dans d’autres quartiers, voire partir pour Israël. Dans l’indifférence quasi générale.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*