Régis de Castelnau. Sketch

Rubrique : sketch.

« Madame le Garde des Sceaux, vous avez le Président de la république au téléphone

• Merci, passez-le-moi. Bonjour Monsieur le Président, que se passe-t-il ?

• Eh bien écoutez Nicole, c’est au sujet de Ségolène Royal dont l’attitude commence à devenir agaçante.

Ségolène Royal visée par une enquête préliminaire du Parquet national financier

• Vous savez, je l’ai bien connue au parti socialiste, une connerie à faire ou à dire, et elle fonce.

• Oui mais le problème cette fois-ci est qu’elle a l’air fermement décidée à venir mettre le bazar en 2022. Elle va vouloir être candidate. J’ai récupéré l’essentiel du parti socialiste mais elle serait capable de me prendre des voix au premier tour. Il faudrait peut-être s’occuper d’elle. Alors bien sûr nous allons la foutre dehors du poste débile où je l’avais nommé pour avoir la paix. Elle n’a pas trouvé le moyen d’aller une seule fois voir les pingouins, mais une fois dehors elle va continuer à se prendre pour Jeanne d’Arc.

• Écoutez Monsieur le président ça tombe bien, comme vous le savez avec le PNF et le procureur de Paris, nous avons affaire à des collaborateurs zélés. Le nouveau patron du PNF, celui qui a succédé à Éliane Houlette qui faisait tout ce qu’on voulait avant même qu’on lui demande, eh bien le nouveau c’est pareil. Il a anticipé et ouvert une enquête préliminaire contre Ségolène Royal, je ne sais pas trop pourquoi mais cela n’a aucune importance.

• Oui mais ce qu’il faudrait c’est que l’on en garde sous la pédale jusqu’en 2022 et que l’on puisse lui pourrir sa trajectoire au fur et à mesure.

• Ah ça, Monsieur le président, nous en avons l’habitude. Normalement les premières perquisitions, les premières gardes à vue, les copies des premières auditions transmises à la presse, le rodéo habituel quoi, ça devrait la calmer. Sinon, nous passerons à l’information judiciaire. Nomination d’un juge d’instruction il ne restera plus qu’à entretenir tranquillement le feu sous la marmite.

• À propos de presse vous pensez à qui pour mener la danse ?

• Il y a bien Davet et Lhomme les Plic & Ploc du Monde. Ce genre de boulot les deux croque-morts le connaissent par cœur. Dans l’affaire Fillon, ils ont été parfaits. Ensuite, il suffira de nommer un juge d’instruction du Pôle financier pour instruire. Serge Tournaire n’est plus là. C’est dommage, celui-là il nous avait bien arrangé les bidons avec Fillon en carbonisant sa candidature. Il a bien mérité sa promotion. Mais ne vous inquiétez pas nous avons ce qu’il faut pour lui succéder et l’agenda de la procédure sera calqué au millimètre sur votre agenda politique.

• Comme d’habitude quoi ! Vous vous rappelez, quand Tournaire a démoli Fillon en urgence en pleine campagne présidentielle, le communiqué du premier président de la Cour de cassation disant qu’en matière de procédure c’était chacun son rythme. Cela nous avait bien fait rire, il aurait dû écrire chacun MON rythme ! D’ailleurs, à propos d’agenda, c’est une très bonne idée d’avoir programmé l’affaire Fillon devant le tribunal correctionnel en pleine campagne des municipales, cela va gêner les LR qui ne sont pas encore venus à la soupe. Et accrocher une gamelle à la Royal cela va aussi emmerder les socialistes. Il n’y a pas de petits profits. Mais dites donc Madame la Garde des Sceaux, il y a quand même quelque chose qui me gêne un peu. Fillon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Gérard Collomb, et maintenant Ségolène Royal, chaque fois qu’il y a quelqu’un qui dit du mal de moi, entre deux classements sans suite concernant mon entourage, Le PNF leur tombe sur le coin de la figure. Cela va quand même finir par se voir, non ?

• Mais qu’est-ce qu’on s’en fiche ! D’abord, la presse de vos amis et celle du service public vont dire que tout cela est formidable et prouve l’indépendance de la justice. Joffrin va monter au créneau pour dire que prétendre à une justice complaisante c’est rien que des menteries. Son copain Nicolas Domenach à peine moins niais et servile que Mouchard va dire que du moment qu’on n’embête pas les centristes eurobéats tout va bien. Le reste à l’encan. Et puis surtout, vous pouvez compter sur les magistrats et pas seulement ceux du PNF. La répression féroce des gilets jaunes dans toute la France et l’impunité accordée aux violences policières et aux policiers nervis est quand même là pour montrer à quel point ils vous soutiennent et sont avec vous. De même, tous ceux de votre entourage impliqués dans les affaires n’ont pas eu à se plaindre de leur mansuétude. Demandez à votre ami Benalla, il est en pleine forme. Quant aux organisations syndicales de magistrats, depuis deux ans elles regardent le bout de leurs chaussures. En plein déferlement des violences policières débridées, elles ont été défendre les libertés … en Pologne ! Non vraiment vous vous faites du souci pour rien.

• Eh bien merci Madame la Garde des Sceaux. Votre ministère me semble bien tenu et je vous en fais compliment. Nous nous voyons prochain conseil des ministres.

• Merci et au revoir Monsieur le Président. »

Ils sortent de la scène, le rideau tombe, et le public applaudit.
Bravo les artistes !

Régis de Castelnau

Avocat et auteur de plusieurs ouvrages dont Pour l’amnistie en 2001, Régis de Castelnau anime le site Vu du Droit et publie chez Causeur entre autres.

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. En tout premier lieu, il faut féliciter Régis de Castelnau pour ce sketch hilarant qui nous laisserait à penser que:

    ” Toute ressemblance avec des faits reels ne serait que pure et fortuite coïncidence”…

    Mais parfois la fiction dépasse la réalité !

    En qualité d’Avocat, il sait ce qu’il écrit et il connaît ses lecteurs qui ne voient que le 2eme degré, comme moi-même d’ailleurs!
    C’est un peu notre langage secret qui nous permet de nous comprendre.

    Dans cette magistrale mise en scène, nous assistons à la petite cuisine des coulisses:

    Comment on pourrait
    mettre à terre un adversaire
    politique ou toute autre personne
    qui pourrait nuire à la politique du
    GRAND PATRON.

    Et toute la cuisine qui s’ensuit.

    Toucher au portefeuille via des procedures, fantaisistes et imaginaires créées spécialement dans ce seul dessein;

    Déstabiliser via la Presse en créant des
    situations contraires au Droit et à la Morale.

    Quand la cible commence à tituber sous les coups, ne sait plus quoi faire en raison de ses innombrables convocations de Justice, quand la Presse s’empare du dossier, ça y est, elle est archi-cuite, à point et ne nuira plus ni directement ni indirectement au Monarque.

    Toute la machinerie machiavélique de l”Etat s’est mise en place et a broyé à jamais la cible qui entravait ou qui genait la mise en place des élucubrations Royales.

  2. Oui le scénario est marrant, mais c’est une fiction de parano. Que représente aujourd’hui “Sego la planquée”? Quel pouvoir de nuisance au niveau national? C’est même lui faire beaucoup d’honneur que de la prendre pour Jean Moulin, alors qu’elle se vend continument au plus offrant… Et pour quels résultats? Aussi bien en ministre, en banquière qu’en écolo, si ce n’est garantir son propre train de vie, son “pouvoir d’achat”. Bref une tempête dans un verre d’eau pour nostalgique mitterrandien.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*