Serge Hajdenberg – Antisémitisme encore

En France l’année qui vient de se terminer a été fertile en actes antisémites qui ont malheureusement occupé une grande partie du temps d’antenne de Radio J et ont été le sujet de nombreux articles de presse. Mais il n’y a pas eu que la France et le plus grand étonnement nous est peut-être venu de Grande-Bretagne ou le chef du parti travailliste candidat au poste de premier ministre a carrément fermé ses yeux et boucher ses oreilles sur les déclarations antisémites de ses propres candidats à la députation. Une première depuis la fin de la seconde guerre. La Grande-Bretagne compte une très petite communauté juive et flatter les nombreux antisémites pouvait rapporter plus gros que de soutenir leurs concitoyens juifs, croyaient-ils. Et nous voyons bien là une pensée qui affecte d’autres partis populistes dans d’autres pays européens. Il suffit de se tourner vers le nord de l’Europe pour le voir mais en ce qui me concerne toujours sans comprendre les raisons.

L’Allemagne semblait sortir lentement mais totalement de son lourd passé. Mais rien n’y fait, chassez le naturel et il revient au galop en tous cas encore plus vite que l’on avait craint.

Il faut reconnaître que les différents chanceliers allemands qui se sont succédés depuis la défaite militaire ont fait des efforts considérables pour dire à leur peuple quelle était sa responsabilité et à quel point les soldats allemands et leurs chefs civils avaient eu un comportement abject, ignoble et que cette tache pèserait de tout son poids sur toute l’Allemagne pendant de très nombreuses générations.

Je ne citerai pas tous les pays où des incidents incompréhensibles se sont produits, mais juste pour l’étonnement nommons la Belgique, la Hollande, la Suède. Et pourtant ils semblaient avoir mieux intégré dans leur éducation ce que le peuple juif avait subi tout le long des vingt derniers siècles sans aucune raison réelle.

Les américains semblent se réveiller surpris ! Eh pourtant à eux aussi ça peut arriver ! Des attaques armées contre des synagogues, de nombreuses agressions physiques dans les quartiers à forte population juive, beaucoup de morts et de blessés. Et nous assistons, étonnés, à ces dramatiques spectacles hollywoodiens mais bien réels malheureusement. Ne prenons pas les juifs américains pour des naïfs. De nombreuses communautés de prières sont depuis longtemps protégés par des gardes armés. Mais pas toutes, loin de là. De toutes les façons ce n’est pas ce que nous attendons les uns et les autres. Ce que nous souhaitons c’est vivre dans le bonheur et la tranquillité quel que soit le pays où chacun souhaite vivre.

Mais comment y parvenir lorsqu’à notre porte l’assassinat atroce de Mme Halimi ne semble pas réveiller les consciences et l’indignation en dehors des petites limites de la communauté juive française ? Cette affaire nous ramène, pour certains d’entre nous, à la justice qui s’appliquait il y a encore peu de temps aux seuls assassins des juifs dans la plupart des pays islamiques comme aussi en Russie ou en Pologne. Là-bas, tuer un juif ne coûtait pas cher aux meurtriers. Au 21ème siècle on ne croyait plus possible que ces mœurs reviennent dans nos pays dits civilisés. N’oubliez surtout pas, l’Allemagne c’était hier.

Mais à propos d’oubli, vous souvenez-vous de Sébastien Selam ce disc-jockey juif assassiné à 23 ans, en 2003, par son ami d’enfance et voisin de palier musulman ?

L’expert-psychiatre chargé de l’examen avait déjà conclu à une folie passagère du tueur de Sébastien Selam, des bouffées délirantes comme l’on dit maintenant pour le meurtrier de Sarah Halimi.

Mais ce qui me fait hurler de rage c’est que dans ces 2 cas c’était le même expert.

Serge Hajdenberg

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Se lamenter est une tradition des Juifs dans la Gola .
    Vous en avez encore pour longtemps jusqu au jour où personne ne vous écoutera plus ,cela a déjà commence!
    Dans mon pays ,Israël ,on se lamenter pour vous ….

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*