Hanouka : Que la lumière soit !

Cette année, Hanouka, la fête des lumières tombe presque en même temps que Noël, le monde entier devrait donc être dans une ambiance festive et pourtant, les prochaines élections en Israël, les grèves en France, les incendies incontrôlables en Australie, le processus de destitution du Président Trump aux Etats-Unis et la hausse continuelle de l’antisémitisme dans le monde entier plombent l’ambiance.

Si à Rosh Hashana, nous avons pris des résolutions, quelques mois après une première pause est déjà nécessaire pour faire le point.

C’est ce que propose Hanouka qui vient des mots Hanou (se garer) Ko (ici, mais aussi 25- kaf hey), quand le temps est venu de s’arrêter de courir après les plaisirs éphémères, les achats frénétiques et de commencer à penser à notre avenir afin de trouver ensemble une solution globale.

A titre d’exemple, la dernière rencontre internationale (la COP 25) sur le changement climatique s’est terminée par “ une importante occasion ratée ” pour reprendre les propos du secrétaire général de l’ONU à Madrid. Il semblerait qu’une prise de conscience individuelle soit nécessaire pour que les choses puissent changer, c’est l’homme et sa nature qui doivent changer, son attitude envers autrui et pas uniquement vis à vis de l’écologie.

Quel est le rapport avec les Juifs et Hanouka ? 

Au cours de l’histoire c’est toujours le même schéma qui se reproduit, d’un côté, les Juifs avec les valeurs universelles d’amour du prochain, d’unité et de solidarité et de l’autre côté, les nations du monde comme les grecs et l’hellénisation, qui font prévaloir l’individualisme, le culte du moi. Cette opposition a commencé avec Abraham à Babylone face à Nimrod, elle a continué en Egypte entre Moïse et Pharaon, puis entre Esther et Mardochée contre Haman.

Aujourd’hui, cette “ guerre ” est avant tout entre les Juifs et plus précisément entre les Israéliens, qui n’arrivent pas à vivre ensemble, unis, comme un seul homme dans un seul cœur qui appliquent le célèbre principe “aime ton prochain comme toi-même”. Cette division entre les Juifs est la cause de tous les maux dans le monde et de l’antisémitisme puisque le peuple Juif se doit être la lumière des nations.

Néanmoins pour être cette lumière dont le monde a tant besoin, le peuple Juif doit s’arrêter de courir après les plaisirs matériels et réfléchir au sens de son élection. Une nouvelle ère a commencé qui demande et exige une autocritique, une prise de conscience pour remettre en avant les valeurs d’empathie, du vivre ensemble et d’entraide, car nous sommes tous sur le même bateau qui est notre planète, sans autre alternative.

Il est donc temps de prendre nos responsabilités et de réfléchir tous ensemble comment changer les mentalités, mais surtout et avant tout, les relations humaines qui se sont dégradées à un tel point que presque plus personne ne communique verbalement, ni n’écoute autrui, chacun reste (ou se cache) derrière son écran.

Parvenir à réfléchir ensemble à notre avenir pour survivre tous ensemble sera notre vraie victoire; celle de la lumière sur l’obscurité.

Bonne fête !

Noga Bar Noye 

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. La lumière incrée est une présence constante qui s’offre à qui peut la recevoir. Et la route est longue ! mais ce ne sont pas les injonctions religieuses qui ouvriront véritablement la voie.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*