Un étudiant israélien agressé dans le métro parisien

La haine d’Israël a frappé à Paris. Le BNVCA (le Bureau national de Vigilance contre l’antisémitisme) a rapporté qu’un israélien d’une trentaine d’années avait été violemment agressé au point d’être hospitalisé lundi matin par un individu d’origine africaine dans une rame de métro à la station Château d’eau à Paris…

Alors que l’étudiant B. Yogev, âgé d’une trentaine d’années, pénétrait dans la rame de métro à la station Château d’Eau, il a du répondre en hébreu à son père qui venait juste de l’appeler au téléphone. A ce moment deux hommes, décrits  grands et d’origine africaine, se mettent à crier, sur lui, aidés par des passagers qui le menaçaient et le pointaient du doigt. L’agresseur, décrit par sa victime, recouvert d’un manteau blanc à plumes, reconnaissant l’hébreu parlée par l’étudiant, s’est alors acharné sur lui, le frappant violemment sur la tête, sur le corps et le visage Il s’est même évanoui sur le plancher du wagon. L’étudiant israélien a été transporté à l’hôpital Lariboisière à Paris par les secours arrivés sur place, prévenus par son ami qui l’accompagnait. La victime souffre d’une plaie orbitaire gauche, d’une fracture des OPN avec plaie orbitaire gauche. L’agresseur s’est enfui et n’a pu être rattrapé.

Cette nouvelle attaque tend à confirmer que l’antisionisme est bien de nature antisémite.

Source :  BNVCA, tel-avivre

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

8 Comments

  1. Ça donne la chair de poule ! Cet Israélien n’était pas tout seul dans la rame quand même ! On est à Paris ici ! Ce n’est pas normal que personne n’ait réagi.
    Cet Israélien est en droit de porter plainte contre tous ceux qui, présents et témoins de la scène, ne sont pas intervenus pour lui porter secours. En effet, ceux-ci sont coupables de « non-assistance à personne en danger », définie selon l’article 223.6 du Code Pénal. De plus, on peut considérer que leur non-intervention les a rendus ni plus ni moins que complices de ce crime. Il y a des caméras qui peuvent être saisies et permettre de poursuivre en justice toutes les personnes qui auraient pu porter assistance à cet homme mais sont restées indifférentes. On ne doit pas laisser cela passer sans rien faire. Il faut que les criminels sachent qu’ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent en pensant qu’ils n’auront jamais à répondre de leurs actes. Et il faut aussi que les citoyens prennent conscience également de leur responsabilité dans ce genre d’événements.

  2. Je suis entièrement d’accord avec Ingrid Anderhuber pour cet acte de violence qui est est du terrorisme. Par contre le manque de réaction des passagers peut-être considéré comme la peur. Comme exemple je cite un cas qui m’est arrivé à la station de métro Château Landon où une rame de métro arrivant à quai, j’ai vu de la dernière voiture sortir paniqué les voyageurs. Du coup, je suis rentré dans la voiture et maîtrisé un individu qui brandissait un colt 45 et tenant sous son bras des revues pornos. Sous l’emprise de la drogue, ses yeux se dilataient et brillaient étrangement. Je le maîtrisait en le menaçant. Un jeune homme m’aida en lui arrachant l’arme des mains tandis que je paralysais le terroriste. La Police arriva au même instant.En connaissance de cause, parler hébreu dans des lieux publiques est dangereux; On peut-être attaqué par n’importe qui. Le métro a toujours été un lieu de terrorisme. Pendant la guerre d’Algérie ma crainte des coups de couteau et de revolver était importante. Coups des algériens ou des types de l’OAS lorsque que j’étais en uniforme.

    • Quand c’est la guerre, on comprend aisément la peur des coups de couteau et de revolver, d’autant plus qu’on est en uniforme, donc une cible. Mais on est vigilant, constamment sur le qui-vive, méfiant, avec les yeux partout…, et c’est sûrement ce qui vous a permis de rester en vie jusqu’ici.
      Or dans le cas de cet étudiant israélien, étant donné qu’officiellement la France n’est en guerre contre personne, il est clair qu’il était complètement confiant, désarmé, n’ayant absolument aucune raison de penser à un truc pareil, il n’a donc pas vu venir la chose. Et ce qui le plus terrible ici, c’est que ces criminels, tels une meute de chiens enragés, ne lui ont laissé aucune chance de se défendre, ils se sont tous mis ensemble dans un seul but : le tuer sauvagement. Donc de savoir que des bonhommes dans leur genre, lâches et cruels, avec le goût du sang en bouche, se promènent tranquillement dans la rue, prêts à tomber sur n’importe qui parce que ci ou parce que ça… c’est tout simplement à vomir…
      Et le silence de la foule fait largement leur jeu.
      Mais il est clair aussi que la foule ici ne souffrait pas de peur mais bien plutôt d’antisémitisme et était manifestement anti-israélienne.
      Bref, on a de vastes nids de vipères en France, et tout marcheur doit dorénavant faire bien attention où il met les pieds…

  3. Cela n’empêchera pas les collabos comme Delevoye, Samuel Gontier, Mélenchon etc… de victimiser les musulmans et de nous servir leur propagande indigeste a la sauce “islamophobie”…

  4. Il faudrait que les passagers qui ont aidé les agresseurs soient eux aussi poursuivis en justice. Mais avec le gouvernement et la justice de m… qu’on a, il y a peu de chance pour que cela arrive.

    Paris au Siècle des Ténèbres.

  5. Il faudrait que les passagers qui ont soutenu l’agresseur soient eux aussi poursuivis en justice. Mais avec le gouvernement et la justice de …qu’on a en France, il y a peu de chance pour que cela arrive.

    Paris au Siècle des Ténèbres.

  6. Peut on encore être Juif en France??
    Peut être mais à condition d être armé et entraîné et surtout récompensé par les autorités quand on butera une de ces ordures

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*