La Bible de Rachi

Les éditions du Cerf, maison d’édition spécialisée dans les publications chrétiennes, n’est pas en reste dans son engagement pour la publication juive sous toutes ses formes et cela depuis de nombreuses années. Pour leurs 90 ans, les éditions du Cerf, tenaient à marquer leur intérêt pour l’étude juive, en publiant cette édition de la Torah avec le commentaire de Rachi, souvent évoquée mais étudiée seulement par un petit nombre. Jusqu’à présent, ce commentaire se trouvait sous d’autres formes dans des éditions confidentielles. L’éditeur a comme objectif de faire partager à l’étudiant de tout âge et de tout horizon, l’importance d’étudier la Torah avec un maître incontestable du judaïsme. Tout est rassemblé en un seul livre, la Torah et le commentaire, ce qui est une première dans une édition française.

Rachi est le premier commentateur de la Torah qui introduit l’étudiant vers une compréhension du texte, et ceci verset par verset. S’attachant à la Loi orale, il ramène les dires des maîtres du Talmud pour extraire la substance parfois « cachée » dans les blancs entre les mots.

Rachi n’a pas seulement interprété le texte mais il a aussi ouvert la voie à une tradition, celle du commentaire rattaché directement au texte, comme le reflet dans un miroir, son commentaire se fait indispensable dans la lecture de la Bible juive. Plus aucun étudiant ou juste un croyant juif, ne pourra étudier la Bible sans le commentaire de Rachi.

Dans son introduction, Gilbert Werndorfer, interpelle le lecteur en nommant de « quatrième révélation » le commentaire de Rachi. Rappelant les trois premières : la Torah – la Loi écrite, le Talmud – la Loi orale et enfin la cabale – la révélation mystique, il affirme que Rachi n’est pas seulement l’œuvre d’un homme avec une profonde connaissance de la Torah, mais bien un maître hors du commun qui fut « inspiré » pour produire un tel monument littéraire.

Ce Pentateuque avec Rachi, est accompagné d’annexes qui nous donnent quelques clés pour une meilleure étude du texte.

Ce livre est un indispensable et c’est du domaine de l’urgence que d’étudier le texte fondateur du judaïsme avec l’aide d’un maître, un prophète d’Israël. Nous pouvons parler d’un évènement éditorial important dans l’édition française.

La Bible de Rachi                                                                                                 Tome 1 le Pentateuque                                                                          Traduction du Grand Rabbin Zadoc Kahn revue et corrigée    Introduction et annexes, Gilbert Werndorfer                                  Editions du Cerf, 944 p., prix : 39 euros

Suivez-nous et partagez

RSS
Twitter
Visit Us
Follow Me

2 Comments

  1. À quoi sert la Bible ? Jésus le dit clairement aux Juifs religieux de son époque :
    – « Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui RENDENT TEMOIGNAGE de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! (…) Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas (…) Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est MOÏSE, en qui vous avez mis votre espérance. Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? » (Evangile de Jean 5, 39-47)
    – « C’est mon Père qui me glorifie, lui que vous dites être votre Dieu, et que vous ne connaissez pas. Pour moi, je le connais ; (…) et je garde sa parole. ABRAHAM, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui. Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, JE SUIS. Là-dessus, ils prirent des pierres… » (Jean 8, 58) – Jésus venait de déclarer SA DIVINITE !
    – « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous détournez de vos péchés pour venir à moi, et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux…» (Levi-Matthieu 18, 3)

    La Bible rend témoignage du Messie, Jésus, de bout en bout. Donc, sur la base de ce que Jésus dit ici, quiconque croit en MOÏSE devrait automatiquement croire en lui, Jésus. Par conséquent, inversement, on a : quiconque ne croit pas en lui, Jésus, automatiquement ne croit pas non plus en MOÏSE, pas plus d’ailleurs qu’en ABRAHAM puisque ce dernier a cru en Jésus l’ayant VU prophétiquement.
    La REVELATION du salut est une question non pas d’abord de mysticisme et d’étude compliquée sous une direction humaine, mais de simplicité de coeur dans la foi sous la direction DIVINE de l’Esprit de Dieu…

  2. Une très bonne surprise que la parution de cet ouvrage en français ! Merci à l’éditeur ! La traduction française du texte biblique est de qualité. Les commentaires de Rachi aident le lecteur à la compréhension et sont accessibles au plus grand nombre, sous réserves de faire la différence entre l’explication du texte biblique écrit proprement dit et les interprétations du Talmud qui ne sont souvent que supputations.
    Vivement le second tome pour découvrir les textes prophétiques.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*