La canicule n’a pas que du mauvais. Michèle Chabelski

Bon
Mardi

Ah! La canicule n’a pas que du mauvais, hein?                                          ‘spa, les ptits gars?

Regardez moi dans les yeux..
Dans les yeux !!!

Disait la pub.

Ben là c’est pareil.

Regardez les dans les yeux.
Si vous le pouvez.

Mais vous ne le pouvez pas.

Vous ne pouvez pas les regarder dans les yeux, parce que l’été, quand il fait chaud, y a mille choses bien plus intéressantes que les yeux à regarder.

Dame!

Elles ont ôté doudounes, pulls et chemises épaisses.

Qu’elles ont troqué contre des débardeurs soyeux, des caracos arachnéens, des chemises aériennes fleuries..

Ah! Parce que vous regardez les pivoines imprimées sur le coton délicat des chemisiers printaniers?

Pipeau!!!!

Vous matez la peau nacrée, ivoire pain d’épices ou ébène,vous matez ce sillon prometteur, chemin qui mène à l’oasis à la fois fraîche et brûlante qui allume des étoiles dans vos yeux plombés par la chaleur..

Vous matez l’arrondi gracieux d’une épaule dénudée, vous matez le cou satiné qui appelle le baiser tendre et vous matez ce creux sensuel au bas du cou où balader un doigt léger et caressant..

Elles ont attaché haut leurs cheveux moites, dévoilant une nuque tiède qui exhale une effluve d’orange et de vanille..

Mais elles ont aussi repoussé leurs jeans étroits pour des jupes vaporeuses qui virevoltent au rythme de leurs pas dansants..

Car on danse sur le macadam à demi fondu, les mousselines tourbillonnent, les cotonnades pirouettent, et dans ces transparences affriolantes, ces fentes haut perchées, vous matez une cuisse appétissante, un mollet galbé, une cheville fine et désinvolte..

Les sandales découpées dévoilent des orteils couleur de poudre ou de rubis, de coquelicot ou d’audacieux véronèse..

Vous regrettez de n’avoir que deux yeux, l’été est une fête et la ville toute entière une promesse sensuelle..

Je vous le disais: la canicule n’a pas que du mauvais….

Que cette journée régale vos yeux, ptits gars, et les vôtres, p tites dames, de ces regards admiratifs et flatteurs qui rendent hommage à votre féminité…

Je vous embrasse

Michèle Chabelski

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. “ce sillon prometteur, chemin qui mène à l’oasis à la fois fraîche et brûlante”.
    Tribune Juive n’est pas à mettre entre toutes les mains!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*