Le père d’une victime de Merah Bientôt plus dangereux qu’un terroriste qui ensanglanta le Pays. Sarah Cattan

Parents. Enfants. Amoureux. Compagnons de tous ceux-là, touchés à mort par un Mohamed Merah ou un de ses pairs. Entendez par un de ces nouveaux terroristes qui, au nom de la religion de paix et d’amour que l’on sait, ont frappé, frappent et frapperont le pays.

Tous ceux-là massacrés sans faire dans la dentelle. Lorsqu’ils ciblèrent tour à tour et souvent dans un même élan l’enfant juif. Le jeune homme militaire. Le dessinateur insolent qui osa se rire du prophète comme il l’avait fait du rabbin et du pape. Celui-là qui prétendait aller au concert et cette autre qui osa, peut-être même en jupe et court vêtue, se mêler d’aller boire une chope de bière en terrasse.

Parents. Enfants. Amoureux. Compagnons de.

Condamnés à survivre à l’indicible.

Face à une France révoltée qui sortit même un jour de janvier pour crier Plus jamais.

Face à des politiques qui en parlent avec une prudence mesurée, posent des stèles qui ne mentionnent toujours pas quel était le terrorisme qui assassina leurs enfants.

Face à des media qui, avec des prudences de vierges effarouchées, se livrent à moult contorsions qui en deviennent tragiquement cocasses : était-on certain qu’il s’agissait, là, de terrorisme. Et si c’était plutôt l’acte d’un loup solitaire. Mieux : d’un déséquilibré.

Bref : et si ça n’était pas ça.

Et si ça n’était pas l’innommable

Et si, à force d’accommodements, ils allaient taper ailleurs…

Parce que nous, en France, regardez : Nous ne voulons surtout pas que méprise il y ait. Nous, nous ne sommes guère islamophobes. Nous, nous veillons à ce que jamais il n’y eût tentation d’amalgame.

Nous, en France, nous voulons vivre ensemble.

Parents. Enfants. Amoureux. Compagnons de.

Certains ont choisi de disparaître des radars. Vous aurez beau les chercher, vous ferez tout pour faire, grâce à eux, pleurer dans les chaumières : c’est non. Ils sont aux abonnés absents. Morts avec l’être cher que le terrorisme leur arracha.

D’autres, tel Samuel Sandler ou Latifa Ibn Ziaten, sont ce que la presse appelle de bons clients. Ils répondent aux sollicitations journalistiques. Chacun à sa manière. Que l’on approuvera. Ou jugera discutable.

Il en est deux : Bannis.

Il en est deux : infréquentables.

Leur crime ? C’est leur parole politiquement incorrecte. Ces deux-là, si vous leur tendez le micro, ils vont s’en saisir. Haut et fort vous dire leur douleur. Mais encore leur colère.

Ils parlent trop. Ils en deviennent persona non grata. Plus personne dès lors ne les sollicite. Imaginez : ils vous feraient réfléchir. Ils vous feraient vous indigner. Ils en deviendraient dangereux, me dit-on.

L’un se nomme Patrick Jardin.

Imaginez-vous que notre homme a le toupet de ne pas professer la résilience. Le culot qu’il a : il ose haïr les assassins de Nathalie, sa fille, morte sous les balles des terroristes islamistes du Bataclan. Il ose dans un même élan haïr la religion de paix et d’amour. Pire : il se toque de le dire.

Il paiera le prix ubuesque : il se découvrira fiché S. Oui, fiché S, marquage dont il eut connaissance alors qu’il effectuait un séjour en Guadeloupe et au vu de l’attitude des fonctionnaires du service des Douanes à son encontre.

La mesure de surveillance dont il fit l’objet dura 3 années : il avait osé fustiger les islamistes mais encore l’islam, il avait osé se livrer, donc, à rapprochement dont ne se privent pas apostats et écrivains aussi dignes de sérieux que Waleed Al Husseini ou Boualem Sansal.

Fiché S. Tout de même. Sous prétexte donc de nuire à la sûreté de l’État. Fiché S. les services de renseignements rendant dès lors compte par la voie hiérarchique au pouvoir exécutif, c’est à dire au ministre de l’Intérieur, sans l’ombre du moindre contrôle d’un magistrat, du moindre fait et geste de notre homme.

Fiché S pour avoir refusé de déclarer qu’ils n’auraient pas sa haine. Pour s’être, comme vous et moi, opposé au concert du rappeur islamiste Médine au Bataclan. Pour n’avoir eu de cesse que de dénoncer la complaisance et l’inaction de nos dirigeants vis-à-vis des islamistes qui avaient tué son enfant.

mon métier, c’est Père de victime.

Il en un autre : Albert Chennouf-Meyer. Père d’Abel. Un des militaires qu’une ordure, de laquelle on avait justement décidé de lever le fichage S, assassina. Froidement.

Albert, il n’est pas fiché S.

Quoique. Peut-être devrait-il s’enquérir.

Albert ? C’est d’un autre traitement duquel lui est l’objet. Un traitement au raffinement plus pervers. Plus caché.

Collègues journalistes, de presse écrite, de radio ou télévision, n’en parlez surtout pas. Albert n’est pas dans le mouv. Albert n’est pas swag. Il irait même parfois défendre la Peste.

Collègues journalistes, de presse écrite, de radio ou télévision : Ne vous offusquez surtout pas que ce père ne fût pas, lui, jamais, au grand jamais, l’invité des media. Trouvez normal que lors du procès du frère de l’assassin de son fils, aucune caméra ne l’eût montré. Qu’aucun micro ne lui fût tendu.

Collègues journalistes, de presse écrite, de radio ou télévision : optez ensemble pour la couardise. Pour la prudence lorsqu’elle confine à la lâcheté.

Car imaginez. Qu’un téméraire, un fou que dis-je, un suicidaire parmi Vous tous eût eu l’idée de faire parler ce père. Et que notre homme redît, à une heure de grande écoute encore, que l’islam était la mort, l’enfer, le sang, la terreur, l’horreur, le malheur, la guerre quoi. Imaginez qu’il parlât… de nazislamistes.

Et Vous voudriez qu’on lui confiât le micro ?

Il reste à ce père les réseaux sociaux.

Il reste à cet homme – qu’il m’arrive de trouver, avec le temps, mesuré, cette page où l’on apprend que oui, il a accepté de rencontrer Abdelghani. L’autre frère de la famille Merah. Celui qui le supplia de lui accorder un pardon.

Il lui reste encore une page où il osa, l’indécent, nous conter l’Affaire de la Chapelle ardente. Nous dire ce que chacun s’obstine à taire : que l’armée, lors des honneurs rendus aux trois militaires assassinés, accéda à la demande insensée que fût éloigné des deux autres le cercueil de son garçon, lequel, au vu de la religion musulmane, était … impur. Abel, qui osa être … une victime chrétienne.

Albert qui est encore interdit de tout contact avec Loïc Liber, le quatrième militaire que Merah laissa paralysé à vie. Imaginez un peu que ce père eût pu réussir à monter la tête du jeune Loïc. Comment et pourquoi, je ne saurais le dire.

Albert enfin censuré. Plus souvent qu’à son tour, sur les réseaux sociaux. Dès qu’il crie sa colère contre la peste qui enfanta le meurtrier de son enfant.

Albert interdit. Albert muselé. Albert l’infréquentable. Pour oser demander des comptes à notre société. A ceux qui la dirigent. Albert ce matin censuré pour 30 jours pour avoir commis l’inacceptable : avoir osé critiquer l’interview donnée à La Dépêche par la femme d’un terroriste du Bataclan. Laquelle épouse disait … sa fierté d’avoir eu un tel époux.

Albert Chennouf-Meyer. Duquel un media titra qu’il menaçait les musulmans de France : Que fait la justice, osa alors titrer alterinfo.net

Facebook s’en occupe. La justice peut vaquer. S’adonner à des expertises de l’assassin de Sarah Halimi. Facebook ne censure pas que les photos, aussi artistiques fussent-elles, d’un sein dénudé : non. Facebook veille aussi au grain. Facebook évite la guerre civile qu’un Albert Chennouf-Meyer ou un Patrick Jardin pourraient faire exploser.

Sarah Cattan

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

59 Comments

  1. Merci pour cet article qui rétablit la vérité et remet les choses à l’endroit. La sombre réalité qui y est décrite illustre parfaitement cette inversion totalement délirante et orwellienne du réel caractérisant nos sociétés post-démocratiques : certains démagogues et populistes sont présentés comme des remparts contre le populisme, les pires des racistes et des antisémites sont qualifiés d'”antiracistes, les réactionnaires sont qualifiés de progressistes, les incultes sont qualifiés d’intellectuels, et les victimes (comme ces deux pères d’enfants assassinés par des terroristes) sont considérés comme des coupables.
    “La guerre est la paix
    La liberté est l’esclavage
    L’ignorance est la force”
    George Orwell, “1984”

  2. je suis de tout coeur avec vous
    je considère que mon pays est géré par , ou bien des tricheurs , ou par des lâches , des caractères veules qui n’assument pas les réalités du Monde :
    la colonisation insistante de deux puissances : d’un côté la puissance américaine depuis 75 ans *: et en face les dictatures musulmanes souvent subventionnées par la première —-
    mais je crois que la réalité est que nous élisons des incultes qui n’assument pas ou ne connaissent pas les profondeurs irréductibles de l’Histoire des Sociétés Humaines

    • Je suis tout à fait d’accord. Ce qui me frappe le plus dans le monde politique (au sens large du terme, pas seulement les politiciens) c’est l’incommensurable inculture qui y règne. Les exceptions ne servent qu’à confirmer la règle.

  3. Fichage S : signifie une vigilance particulière des services de sécurité de l’Etat à l’égard de la personne en question vu qu’elle est présumée porteuse de risque potentiel.
    Une personne fichée S n’a pas forcément déjà commit qqc de répréhensible ; elle fait l’objet de surveillance mais pas (encore…) de procédure judiciaire.

    C’est loin d’être réservé aux islamistes radicaux ; certains Corses, par exemples, sont fichés S.

    La République Française considère qu’en matière d’irrédentisme islamiste le pire pourrait venir si on laisse le pourcentage de personnes prêtes à passer à l’acte passer de 0.01% à 0.1%. C’est 10 fois plus ; toujours peu dans l’absolu mais pourrait induire un changement de nature ; transformer un terrorisme « amateur », réductible à ce qui est tolérable par des moyens policiers, en guerre civile.
    A laquelle une République Démocratique n’a pas de solutions ; faute de vouloir se transformer en un régime cauchemardesque que je laisse les lecteurs imaginer.

    Ce n’est pas les têtes brûlées qui manquent de part et d’autre ; la tonalité de cet article en est un exemple.
    Les prêcheurs de haine et de vengeance à l’égard de l’Islam et des Musulmans, quelque soient leur motivations ou circonstances atténuantes, pourraient donc trouver oreilles attentives et ainsi provoquer la bascule. Quelques attentats sanglants antimusulmans avec des victimes innocentes suffiraient.

    Que je vous dise : c’est ce qu’ils veulent, les Merah and co. Provoquer ; jusqu’à la guerre civile en France et en général en Europe. Tuer quelques autochtones, en soi, ne leur sert à rien ; MAIS attiser « la revanche » et son bain de sang mutuel, générant la perte de contrôle des Etats européens sur la population, leur donnerait raison et, croient-ils, in fine la victoire.

    En vain pour l’instant. La surveillance par l’Etat, moyennant entre autres le fichage S, surtout suite aux attentats de 2015, a asséché le marigot des têtes brûlées de tout bord et rendu l’organisation des attentats massifs et « sophistiqués » plus difficiles.

    Non, Sarah C ; ce n’est pas Facebook qui, comme vous dites, « évite la guerre civile qu’un Albert Chennouf-Meyer ou un Patrick Jardin pourraient faire exploser ».
    C’est les services compétents (eh oui…) qui veillent au grain et cherchent par tous les moyens (dont le fichage S) à calmer le jeu.

    Pas vous ?

    • Vous ne m’avez guère comprise.
      L’un et l’autre ne sont prêcheurs de rien. D’aucune violence. Je n’ai pas vu qu’ils appellent ou espèrent une guerre civile: ils ne sont pas assez niais ou assez inconscients
      J’en connais bien un. Et toute sa famille depuis le drame.
      Je n’ai vu en lui que colère transformée en lucidité.
      Tout de même: qu’il ait rencontré le frère . Abdelghani Merah. Qu’il lui ait donné son estime. Qu’il le revoie.
      Non vous vous leurrez. Il en veut au déni et à une hypocrisie certaine.
      Il en veut à ceux qui levèrent le fichage S de M Merah
      Il en veut aux promesses politiques non tenues
      Il en veut aux mots sans lendemain
      Facebook n’a pris qu’un relai dommageable
      Cet homme est digne d’être écouté
      C’est ce refus que mon papier sans prétention veut dénoncer
      Cet énième déni
      Faire de lui un supposé … danger
      Vraiment. Relisez moi et dites moi ou vous auriez vu que l’un ou l autre appellent à une quelconque violence alors qu’ils espèrent une relecture lucide de l’islam
      Celle qu’appellent de leurs vœux de plus en plus de musulmans …
      Ma dernière phrase est juste dans l’ironie…

      • Balivernes. Votre quintessence est dans cet aveu que vous avez, imprudemment, laissé s’échapper : « vous ferez tout pour faire, grâce à eux, pleurer dans les chaumières ».

        Du racolage lacrymal, quoi. Effectivement vous le faites. Tous les prétextes sont bons, même ceux qui ne résistent à aucune analyse. Financée par Kleenex, quoi.

        Et à force de chercher vous en avez trouvé deux et « vous ferez tout pour faire, grâce à eux, pleurer dans les chaumières ».

        Pauvres victimes de ces forces occultes qui adorent, sans raison aucune, nous ficher S. Juste pour le plaisir.
        Pas du tout, mais alors DU TOUT, pour sauver notre peau (dont la vôtre…) le jour où on sera par hasard au mauvais endroit au mauvais moment.

        Car, cela va de soi, vous, Sarah, vous savez mieux que les « occultes » ; votre épiderme reconnait le bien du mal ; nul besoin pour vous de fichage S, d’écoutes téléphoniques, de croisement de fichiers, de filage jour et nuit, dans l’hexagone ou ailleurs, au besoin sous des cieux inamicaux. You just KNOW.

        Les racoleuses lacrymales n’auront pas ma haine. Et que force soit aux forces « occultes » ; sans lesquelles ce pays ressemblerait à la Syrie.

        • Il faut cesser de dire et d’écrire n’importe quoi: je suis la première à déplorer la levée imprudente des fiches S
          Mais pas ficher n’importe Qui .
          Quel m’avais Procès
          Mas allez-y: faites-vous plaisir à défendre l’indefendable: l’orgasme du faible

  4. Si je comprends bien vous encensez ce père qui a lui même demandé à ce que le cercueil de son fils soit éloigné de celui de ses camarades sous prétexte qu’il est chrétien ? Les chrétiens impurs aux yeux des musulmans ? Vous avez vu ça où ? A force de distiller la haine avec des propos mensongers vous en arriver à écrire des textes vides de sens. Et je sais que vous ne publierez pas mon commentaire qui ne va pas dans votre sens…

    • Contrairement au verbiage de Sarah Cattan ci-dessus, Albert Chennouf-Meyer n’est pas exactement silencieux ni muselé ni censuré. Exemple parmi d’autres voici :
      https://www.valeursactuelles.com/societe/le-pere-dun-soldat-tue-par-merah-le-vivre-ensemble-un-concept-que-jai-toujours-trouve-con-90474

      Concernant le cercueil de son fils que l’on nous dit séparé de ceux de ses compagnons d’armes à la chapelle ardente :
      Après vérification ACM semble être l’unique source de cette info et bizarrement il en dit dans l’article de Valeurs Actuelles ci-dessus : « Je ne l’ai appris que deux ans après la mort de mon fils ». Appris comment ? Il n’en dit rien.

      Il n’en existe donc semble-t-il aucun témoin oculaire, alors que rien n’est plus public et visible qu’une chapelle ardente dans une base militaire, visitée entre autres par des frères d’armes de souche chrétienne et leur aumôniers.

      Cette histoire de « pureté » me fait penser des raisons que d’aucuns avancent pour la limitation de la place, physique et liturgique, des femmes dans le culte juif orthodoxe.

      Toujours une douteuse histoire de « pureté »… J’en ai mes doutes sur la véracité.

      • Vous dites des sottises. Quand vous ne savez pas, dispensez-vous d’ecrire. Ou, autre option: travaillez.
        Albert Chennouf-Meyer dit comment il a su ce qui est advenu et pourquoi le cercueil de son enfant n’etait Pas avec celui des deux autres.
        Moi? Je dis même les noms de ceux qui ont permis que la chose se fît

      • Effectivement je trouve votre article très intéressant et significatif. L’acharnement que ce monsieur a envers Latifa est incomprehensible. Elle est musulmane, son fils était musulman et a été tué par Merah, un pseudo musulman en réalité une des nombreuses victimes de l’ase dont l’art de détruire les enfants pour en faire des délinquants, sdf et autres malades mentaux n’est pas un secret. Visiblement cet homme veut en faire une affaire politique. Effectivement la notion de pureté n’a rien à voir en Islam avec le fait d’être chrétien, juif ou même incroyant. Je trouve que ses propos ne tiennent tout simplement pas debout.

        • Merah prétendait agir au nom de l’Islam ; il est donc normal et souhaitable que la réfutation de ses prétentions vienne d’un(e) musulman(e).

          Son identité de musulmane croyante et pratiquante est l’argument premier de Latifa Ibn Ziaten, son accoutrement est sa lettre de créance.
          Elle est crédible CAR elle est comme elle est. Cheveux au vent, elle ne le serait pas.

          D’ailleurs ma grand-mère dans son stettl en Biélorussie se couvrait les cheveux pareil… Alors qu’elle ignorait jusqu’à l’existence de l’Islam.
          Comme d’ailleurs toutes les paysannes de confession russe-orthodoxe des parages.
          Une femme pubère, surtout mariée, ne montrait pas ses cheveux comme elle ne montrait pas autre chose.

          DONC il ne faut pas prendre LIZ pour un parangon de laicité. Ni pour une philosophe de la libre-pensée. N’espérons rien de la part d’une musulmane croyante et pratiquante que de dire SA vérité. C’est déjà pas mal.

          Enfin : on dit chez nous שער באישה ערווה. (Cheveux de femme=sa nudité). L’Islam n’a rien inventé…

      • En effet il semblerait que ce monsieur en fasse une affaire politique. La hargne à l’encontre de Latifa qui est musulmane et à vu son fils tué parce qu’il était musulman, et qui tente de faire une action constructive est incompréhensible. Surtout que M. Merah est avant tout un ” produit” de la tristement célèbre ASE qui produit SDF, délinquants et psychopathes à la pelle !

      • Décidément Madame quel argumentaire à l’appui de vos assertions! Cela vous rend très crédible en effet…. Le rapport avec l’activité professionnelle?

    • Mais c est incroyable d oser parler sans savoir ! Ce que déplore ce père ? C est justement le contraire ! Que l on se soit permis de sortir le corp de son fils de La Chapelle de l armée simplement car il était catholique donc impur , d après la voilée , elle ne voulait pas de ce corps catholique a côté de son fils ! Tellement marre de ces gens qui parlent sans savoir !

      • Qui parle sans savoir ? Ce père est le seul à affirmer que le cercueil de son fils à été éloigné des autres parce qu’impur. D’abord cela n’a aucun sens islamiquement parlant. On n’est pas impur aux yeux des musulmans parce qu’on est chrétien… Un musulman peut épouser une chrétienne où une juive. Donc tout cela n’est qu’invention. Il s’agit donc de désinformation. De plus de nombreux musulmans ont aussi été tués dans ces attentats dits islamistes. Qui à chaque fois font apparaître des concours étrangers. Alors il faut arrêter. M. Merah égale victime de l’ase, donc allez plutôt demander des comptes à la si mal nommée protection de l’enfance. Prenez vous en aux vrais responsables mais je doute que vous en aviez me courage

        • Je respecte mes Lecteurs. Toujours. Mais vous serez la première à laquelle je dirai cela: Vous êtes confondante dans vos certitudes. Votre malhonnêteté. Vos méconnaissances. Je suis honorée de vous déplaire.

          • Nombreux à pouvoir affirmer que le cercueil de son fils a été écarté des deux autres a la demande de ceux-ci parce qu'”impur”? Ça me fait rire de la part de gens qui parlent d’honnêteté… Je rappelle que des musulmans ont été aussi victimes de ce Merah comme des autres attentats dits “islamistes “. D’ailleurs de moins en moins de gens croient encore que les organisateurs de ces attentats sont des musulmans. Quand à ceux qui participent à ces attentats et qui sont identifiés, car à chaque fois on sait qu’il y a des participants “inconnus “, dont on sait juste qu’ils ont liés à des gouvernements étrangers, le plus souvent ils sont inconnus à la mosquée… Donc votre “islamisme”, dont personne ne peut donner la définition, est tout bonnement une invention de politiques sans foi ni loi. Diviser pour mieux régner… et jouer avec les peurs des gens afin de se faire élire et avoir les mains libres pour faire ce qu’ils voudront. Comme l’a fait un certain Adolf Hitler avec les conséquences que l’on sait. On a la même méthode employée pour diaboliser toujours les mêmes. Et visiblement il en est ici qui contribuent à cette diabolisation excessivement dangereuse.

  5. Je préfère me taire Sarah …. prendre la peine de répondre à un message qui me révulse je t admire moi j en peux plus …. sincèrement ceux qui comprennent pas ton billet et qui défendent l indéfendable me rendent malade ! Je t embrasse Sarah très tendrement

    • Je découvre ces messages auxquels je ne réponds plus. Ce papier parle de 2 pères de victimes bâillonnés par la presse.
      Précisons tout de même que les 3 soldats ont été ciblés parce qu’ils étaient soldats
      Lorsqu’on ignore tout de l’affaire, il est extra-ordinaire d’avoir autant de certitudes.
      Dès lors, que répondre..,
      Sinon redire que chacune de mes affirmations est sourcée dans les papiers précédents.
      Ashley , je n’ai pas bien compris votre colère
      Quant à Seligman, il est ici connu pour défendre ceux qui a son cœur sont les pauvres et les opprimés. Il est usant avec ses pseudos multipliés et ce style a nul autre pareil
      Prenez la plume!
      Sait-on jamais.

      • Les soldats ont été ciblés parce que soldats et supposés musulmans. Je ne sais pas où vous me trouvez de la colère car je ne donne que des faits. Et je m’interroge sur les motivations de ce père. Désolée de vous dire cela Sarah mais je trouve vraiment que vos textes n’ont ni queue ni tête. Cordialement

        • Ashley: si mes textes n’ont ni queue ni tête, dispensez- vous surtout de vous faire du mal .
          Pour la « colère », j’ai Juste craint que vous ne preniez «  pour vous » une réponse à Seligman.

        • Ce que cherche le père ? Simplement une chose …. que vous , que moi , que les autres ne vivent pas son drame ! Et félicitations à Sarah qui dénonce l insoutenable

      • Que voulez-vous, il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Un tas de gens sont comme ça, on peut leur démontrer par A + B que la Terre est ronde, ils continueront à soutenir que la Terre est plate.
        Merci à vous pour vos articles, qu’apprécient ceux et celles qui veulent voir.

  6. Commentaire de Ashley “Merah victime de l’ase”…donc les services sociaux sont les seuls coupables et Merah est une victime. Et l’idéologie à laquelle il se référait n’y est pour rien. Pour oser débiter de pareilles inepties, il faut avoir été lobotomisé(e) par les délires de sociologues. Si l’on était conditionné par ses traumatismes d’enfance et les défaillances des services de l’Etat , je serais moi-même devenu l’un des plus grands tueurs en série de l’Histoire. Mais ce n’est pas le cas. Chacun est responsable de ses appartenances idéologiques et de ses actes. Cette façon de minimiser l’horreur des crimes de Merah et l’idéologie criminelle qui les a inspirés est insupportable.

  7. Quelle époque de ténèbres … Et c’est parce que l’islam est véhicule de ténèbres que ses oeuvres de ténèbres sont absoutes par tous ceux qui ont en commun de haïr la lumière, chacun à sa facon. “L’islam, cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de satan dans tout l’univers” dit Bossuet. “Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de mahomet” dit Chateaubriand. “J’ai beaucoup étudié le coran … Je Vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes”, dit de Tocqueville. Nous qui disons les ténèbres qu’exhale la bouche de cette secte sommes en bonne compagnie.

    • Si je comprends bien vous savez tout de l’Islam et pouvez en parler? Vous savez tout du catholicisme et du protestantisme et pouvez en parler? Enfin vous savez tout du judaïsme et donc pouvez comparer ?Je veux dire avec des arguments objectifs ? Parce que J’ai l’impression que votre tribune est juste la haine d’une religion on ne sait pas trop pourquoi, alors que des gens ont tué au nom de toutes les religions alors pourquoi vous focaliser sur une seule ? Pas d’autre centre d’intérêt dans la vie?

  8. Bonjour Sarah,

    Patrick Jardin s’illustre régulièrement par des dérapages racistes et islamophobes particulièrement violents et a notamment :

    – fait l’apologie du terrorisme après l’attentat Christchurch, en déclarant sur son blog, selon un article paru sur France Soir “Brenton Tarrant a eu le courage de faire ce que je voulais faire”

    Voici le lien : Extrême droite: Patrick Jardin fait l’apologie du terrorisme après l’attentat de Christchurch – Article de Francesoir.fr – http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/extreme-droite-patrick-jardin-fait-lapologie-du-terrorisme-apres-lattentat-de-christchurch

    – appelé au meurtre de musulmans en déclarant “j’aimerais que quelqu’un fasse un attentat qui en descende 620 car à force de se coucher et de leur cirer les babouches on va se laisser envahir”.
    Patrick Jardin affirme être fiché S après de nouveaux appels au meurtre – Article de Francesoir.fr – http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/patrick-jardin-affirme-etre-fiche-s-apres-de-nouveaux-appels-au-meurtre.

    Il en est de même de monsieur Chennouf-Meyer qui ne cache pas sa haine entre autres de l’islam, et dont les comptes FB et Twitter sont régulièrement suspendu en raison des propos incitant à la haine ou à la violence (répréhensibles pénalement) qu’il y publie régulièrement.

    Concernant l’affaire de La Chapelle ardente, en votre qualité de journaliste, je ne comprends pas que vous relayez les propos de monsieur Chennouf dont l’objectif est encore une fois l’incitation à la haine, et les teniez pour acquis, alors que vous n’étiez pas présente, et que rien ne confirme la véracité de cet “épisode”. Episode auquel monsieur Chennouf n’aurait lui non plus pas assisté puisqu’il indique dans une interview l’avoir appris (de qui ? comment ?) deux ans après.
    Quelles sont vos/ses sources ? Qui confirme ses propos ? Pourquoi monsieur Chennouf est-il le seul a rapporter cet “épisode” ?
    Je ne vois pas comment ce qu’il rapporte est possible, ne serait-ce qu’en raison du déroulement de la journée du 21 mars 2012 :

    – le matin s’est déroulé une cérémonie religieuse à la cathédrale de Montauban avec une bénédiction célébrée en l’honneur d’Abel Chennouf. Son père rapporte lui-même au sujet de cette cérémonie qu’elle ne concernait que son fils, car il s’agissait d’une cérémonie religieuse catholique.

    – l’après-midi, une chapelle ardente (une chapelle ardente ou chapelle mortuaire est un lieu temporaire spécialement aménagé pour accueillir le corps d’un défunt, en attendant la cérémonie funéraire, afin que des personnes ayant des liens divers avec lui (famille, voisins, amis, collègues, concitoyens) puissent lui rendre visite, lui rendre hommage, et le veiller) avait été installé au sein du 17ème RGP de Mautauban. Il est rapporté par les articles de presse qu’à l’issue de la cérémonie religieuse en l’honneur d’Abel, son cercueil a rejoins la chapelle ardente dressée au 17e RGP et les corps de Mohamed Legouad et Imad Ibn Ziaten, avant l’hommage national.
    J’ignore si les cercueils ont été séparés mais si cela est le cas, il peut y avoir des dizaines d’explications comme la taille de La Chapelle ardente, ou encore des rites religieux différents qui n’expriment pour autant pas une haine du catholicisme, religion de d’Abel Chennouf.

    Relayez de tels propos et défendre l’indéfendable (le droit de ces deux pères à déverser leur haine et d’appeler au meurtre et faire l’apologie du terrorisme) est très éloigné des principes journalistiques et ne fait que susciter des réactions haineuses anti-musulman, anti-arable, anti-démocratie, anti-tout et n’importe quoi.

    C’est à la fois populiste et dangereux.

    Avoir perdu son enfant dans des conditions terriblement douloureuses n’est pas une excuse pour déverser un tel torrent de haine et tenir des propos qui ne sont pas seulement “une parole politiquement incorrecte” comme vous l’écrivez mais bien susceptibles de poursuites pénales.

    Les messages haineux (incitation à la haine raciale, au meurtre, …) sont des délits punis par la loi et je ne comprends donc pas très bien où vous souhaitez en venir avec le sujet de votre article.

    • L'”islamophobie” n’existe pas : c’est un concept inventé par les islamistes et l’extrême droite indigéniste pour inverser les rôles et positionner les bourreaux en victimes. Même la LICRA réfute le terme “islamophobie”. Officiellement.
      En outre, si les incitations à la haine raciale étaient réellement punies dans les faits, cela fait longtemps que Houria Bouteldja, Jérôme Bourbon et Rokhaya Diallo auraient été condamnés. Quant à Alain Soral il a été condamné mais sa peine n’a même pas été effective.

      • quel est le rappport ? Les propos de Patrick Jardin sont punissables pénalement sans qu’ils soit nécessaire d’evoquer Son islamophobie. L’appel au meurtre ou l’apologie du terrorisme sont des délits, quelques soient les personnes/ethnies/religions/genres etc visés par ces propos.
        Je ne comprends vraiment pas ce que vous voulez dire avec votre commentaire ? Vous cautionnez le fait que monsieur Jardin dise qu’il aurait aimé avoir le courage d’avoir réalisé l’attentat de Christchurch ? Ou vous considérez que c’est son droit d’appeler au meurtre de personnes juste parce qu’elles sont musulmanes ? C’est étonnant Car il me semble bien que si quelqu’un appelait au meurtre de juifs juste parce qu’ils sont juifs ou encore des « colons » juifs des territoires palestiniens, cela vous choquerait et vous considéreriez que ces propos sont une ignominie et sont punissables (à juste titre).

        • C’est vous qui avez utilisé le mot “islamophobe”, donc je vous rappelle la signification de ce terme inepte. De nombreux intellectuels musulmans ou issus du monde musulman sont traités d'”islamophobes” : Zineb El Rhazoui (menacée de mort), Mohamed Sifaoui, Boualem Sansal, Kamed Daoul…Et c’est également d'”islamophobes” que sont ou ont été traités Georges Bensoussan, Céline Pina, Robert Redecker, les journalistes de Charlie Hebdo assasinés…Bref, tous ceux qui s’attaquent à l’islamisme radical.
          Si Patrick Jardin a tenu des propos condamnables, demandez-vous pourquoi Houria Bouteldja et ses innombrables soutiens, l’UNEF ou le CRAN (qui elles ou eux n’ont pas perdu d’enfant), qui ont tenu d’innombrables fois des ppropos relevant de l’incitation à la haine raciale (+ apologie du terrorisme dans le cas du PIR) n’ont jamais été condamnés ni fichés S et sont même invités sur les plateaux de télévision.
          Bien à vous

      • On cherche le rapport : islamophobie signifie littéralement phobie de l’Islam, la phobie étant une peur irraisonnée qui existe bel et bien chez certaines personnes et est créée par toute cette propagande anti musulmans ahurissante, à coups de fake news et de calomnies. Tout ça parce que des gens ont fait leur fond de commerce de vouloir empêcher les gens de vivre ensemble quelque soit leur religion s’ils en ont une. Diviser pour mieux régner. L’islamisme n’est pas défini et n’existe pas par contre, c’est une notion inventée pour diviser le peuple français suivant leurs croyances religieuses. Les Zineb, Waleed et autres ne font rien d’autre que de raconter n’importe quoi pour se faire mousser, calomniant les femmes voilées, les musulmans qui ne demandent rien à personne, leur prêtant des intentions hégémoniques qui n’existent que dans leur tête. Comme certains le firent en Allemagne dans les années 30, accusant les Juifs d’être responsable de tous les maux avec les conséquences que l’on sait. Ceux qui sont dangereux ne sont pas les musulmans mais bien ceux qui sont prêts à tout pour faire passer les musulmans pour pour de dangereux criminels, allant jusqu’à, comme beaucoup le soupçonnent, fomenter les attentats qualifiés d’islamistes…

          • Eh bien allez y, developpez: définissez moi l’islamisme! Moi je dis que c’est une invention de certains politiques pour jouer sur les peurs des gens afin de créer une psychose et de se poser en sauveur. Quel meilleur moyen d’avoir carte blanche ? Il est tellement facile de prendre un gars paumé ( comme M. Merah) afin de lui inculquer la haine en prétendant parler d’une religion que visiblement il ne connaissait pas et lui faire croire qu’il ira au paradis s’il tue des gens désignés. Et tout indiqué que c’est ce qui s’est passé. Aller prétendre que le cercueil d’une des victimes aurait été mis à l’écart des autres parce que chretien donc “impur ” relève de cette même logique. J’ai cherché cherche et n’est jamais vu la moindre notion d’impurete en Islam, sauf à se purifier après les menstrues et le rapport sexuel, en clair se laver après avoir été souillé ou avant la prière. Rien à voir avec les propos de l’auteur de l’article. On est pas dans l’information mais bien dans la désinformation et la manipulation des gens. Des gens qui veulent, pour des raisons politiques, nous empêcher de vivre ensemble qu’on soit juif, chretien, musulman,bouddhiste ou athée, des gens qui pour servir leurs intérêts veulent diaboliser des gens à cause de leur religion.

          • En lisant votre salmigondis on s’aperçoit tout de suite que vous ne faites même pas la différence entre l’islam, qui est une religion, et l’islamisme radical qui n’est pas une religion mais une idéologie totalitaire suprémaciste et raciste au même titre que le nazisme, et dont le nombre de victimes (d’attentats, de meurtres ou viols ) se compte déjà en centaines de milliers à travers les quatre coins du monde. Au bas mot. Je ne devrais même pas répondre à de telles aberrations complotistes, votre ignorance est comparable à celle des gens qui croient que la Terre est plate. Merci à vous Ashley : chacun de vos commentaires a le mérite de me rappeler pourquoi je ne crois pas (et pourquoi l’on ne peut raisonnablement pas croire) en l’être humain.

          • En attendant vous ne me définissez pas l’islamiste autrement que par des généralités on ne peut plus vagues. Vous apportez de l’eau à mon moulin je vous en remercie. Ai fait savez vous que le Coran indique que la Terre à une forme d’oeuf d’autruche, donc sphérique et aplatie sur les côtés. Il semblerait donc que mon travail de recherche sur les religions m’empêche de tomber dans votre mode de pensée, vu que l’on ne sait pas qui sont les “islamistes”, quand aux attentats à chaque fois on entend parler d’implication d’agents gouvernementaux, souvent Israéliens d’ailleurs d’après mes sources. Le nazisme semblerait donc plus se rapprocher du sionisme dans la définition que vous en donnez…

          • Bizarre dès qu’on demande de s’expliquer on se fait accuser de haine… Que dire des Juifs qui ont publiquement brûlé le drapeau israélien, tenu à préciser qu’ils étaient Juifs mais non sionistes, ou encore qualifié Israël d’État illégitime et criminel, voire terroriste ? Qu’ils sont musulmans ou anti-juifs ? Ou bien ce sociologue qui a écrit que les sionistes ne croient pas en Dieu, mais croient que Dieu leur a donné la Palestine ? Non je respecte les croyants, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, et je ne veux pas laisser faire les corrupteurs qui veulent nous voir nous entretuer. Le sionisme est une idéologie hégémonique et meurtrière, sans foi ni loi, digne du nazisme, car on y retrouve la stigmatisation d’une communauté (musulmane ), que l’on accuse de tous les maux, la supériorité raciale, la propagande avec incitation à la haine, la colonisation de la Palestine et de la Syrie, en s’assurant que l’ONU n bougera pas… On se croirait revenu en 35.

          • Au fait expliquez moi donc comment “l’islamisme” pourrait être raciste puisque l’Islam est pratiqué sur tous les continents par des gens de toutes races… de plus l’Islam permet le mariage entre gens du Livre, musulmans, juifs et chrétiens…. Donc vraiment vis propos ne tiennent pas debout et n’ont rien d’une information, mais tout du fantasme.

    • Bonjour Lebanah
      Merci de votre ton direct .
      Autant je connais mal Patrick Jardin, – Et donc suis amenée à vous croire, et donc à valider tout cela, autant ce que j’écris sur Albert Chennouf-Meyer est validé . Par ses Conseils. Ceux qui assistèrent. Et aussi par l’absence absolue de démenti de lnarmee et de respibsables que j’ai nommément cités, comme j’ai cité le Ministre de l’epoque.
      Ce jour-La, vous conviendrez que, encore sous le choc , les parents d’Abel n’aient point réagi. Ni compris. Comment d’ailleurs imaginer cela.
      Quelques temps après, des militaires, déliés de leur parole, vinrent rencontrer les Chennouf.
      Le General Poutou n’a Jamais apporté le moindre démenti.
      Qu’en Pensez vous?
      Mon papier s’intitule je crois L’affaire de La Chapelle ardente
      Je vais vérifier.
      Et je reviens vers vous .
      Cordialement

      • Encore cela: j’ai eu l’occasion de rencontrer monsieur Chennouf.
        Son épouse
        Leurs avocats
        De les revoir.
        De leur donner et mon estime, et mon amitié, et mon affection.
        Pour leur intégrité.
        Leur dignité.
        Lui, par exemple, à accepté de rencontrer Abdelghani Merah.
        Je ne suis pas certaine d’avoir eu cette grandeur d’âme.

        • Merci pour le lien Sarah, j’ai lu votre article sur l’affaire de La Chapelle ardente, et je crois en votre sincérité concernant monsieur Albert Chennouf.

          Je ne suis toujours pas convaincue que ce qu’il rapporte ait bien eu lieu, ou à tout les moins dans ses termes qui lui ont été seulement rapportés, et notamment que la mère d’une des victimes ait justifié sa demande par le fait que Abel aurait été “impur” et que c’est sur ce seul fondement que le Général Poutou aurait accédé à sa requête..qui je vous le concède aurait dans ce cas pu blesser, et même outrer ce père dévasté par la perte de son enfant assassiné au nom d’un obscurantisme religieux ignoble.
          J’imagine aussi que votre article n’a peut-être pas été lu par les premières concernés, et qui auraient pu confirmer ou non cette version. Leur avez-vous adressé ?
          Par ailleurs, j’ai le sentiment d’une évolution dans le discours de monsieur Albert Chennouf qui me semblait très modéré et plutôt “bienveillant” et “résilient” en 2012 alors qu’aujourd’hui, ce n’est plus le cas.
          Je sais qu’il a accepté de rencontrer l’un des frères Merah, cela m’a étonné, et comme vous j’y ai vu une grandeur d’âme à laquelle beaucoup n’aurait pu se résoudre.
          Je pense toutefois qu’il ne faut pas omettre de préciser qu’Abdelghani Merah a lui aussi été une victime du fanatisme religieux de sa propre famille (j’ai lu qu’il avait été agressé au couteau par son frère pour avoir épousé une femme dont le grand-père je crois était de confession juive) qu’il dénonce depuis longtemps et n’avait plus de lien avec sa famille “d’origine”.
          D’une manière générale, ce qui m’inquiète c’est l’absence de nuance, de modération et d’échanges “productifs” sur ce sujet de l’islam.
          Il suffit de lire les commentaires de certains de vos lecteurs ou ceux laissés sur d’autres articles publiés sur Tribune juive par d’autres contributeurs pour se dire que certains ici ou sur d’autres réseaux sont animés par une haine profonde de l’islam et des musulmans, sans distinction aucune entre ceux qui pratiquent cette religion de façon modérée ou se réclament de tradition musulmane sans réellement pratiquer ou encore ont seulement le délit de “faciès” ou un nom à consonance (d’ailleurs, Abel Chennouf a à tort été qualifié de musulman par Hollande, juste parce qu’il portait un prénom “à consonance…”) et ceux qui au nom de cette religion commettent des actes d’une barbarie innommable.
          Voyez simplement les commentaires agressifs en réponse aux miens qui me reprochent d’avoir utilisé le terme “islamophobe” car “inepte” et me renvoie dans les cordes sans aucun autre débat de fond. Le sens de cette expression a été déplacé aujourd’hui pour signifier une hostilité envers l’islam et les musulmans, certes. Mais justement, il ne me paraît donc pas devoir susciter une telle polémique dans le contexte dans lequel je l’ai utilisé, c’est à dire concernant une personne (monsieur Patrick Jardin) qui revendique (selon les articles dont j’ai pu prendre connaissance) sa haine de l’islam et des musulmans sans aucune nuance.

          • Ce que dit mon commentaire, c’est que justement le terme “islamophobe” est connoté idéologiquement et qu’il est souvent utilisé par des individus écartant d’emblée toute nuance. Ce n’est pas un terme neutre et innocent, et il vise également de nombreux musulmans traités d'”islamophobes”. On peut être menacé de mort aujourd’hui si on est traité d'”islamophobe” sur la place publique. Des deux côtés de la Méditerranée. En outre mon commentaire n’est pas “agressif” envers vous mais clairement formulé et argumenté. Je n’ai pas non plus écrit que les propos de Patrick Jardin, s’ils sont avérés, n’étaient pas condamnables, mais les véritables apologistes de la haine jouissent depuis de nombreuses années d’une totale impunité. Enfin bref…lisez avant de commenter. Bonne soirée.

          • Pour le coup je trouve votre dernier commentaire très clair et intéressant et argumenté.
            Cordialement

    • Sarah , regarde sur mon mur ce qu’on a subit a à Montpellier à la fin du ramadan…. je confirme les dires du papa d Abel … ha si les militaires pouvaient témoigner …. par contre certains enfants et parents peuvent teimoigner des paroles de cette femme voilée maman d une victime quand elle se permet de venir dans les écoles ( payée par nous ) pour nous raconter et tenter de nous faire aimer sa religion …. mais chut surtout se taire … et nos piscines qui sont interdites 3 jours semaine , nos crèches , nos croix et tant d autres choses …. les victimes sont bien ces famille que je sache , de quel droit certains se permettent de les juger ? A leur place ma haine serait terrible… ces deux papas on subit tellement de choses …. que le politiquement correct interdit de parler ….

      • Quel tort vous fait cette maman de victime ? Vous êtes à l’école pour vous plaindre de ce qu’elle peut venir dire? Elle veut mettre en garde contre les dangers du terrorisme ça vous dérange ? Le rapport avec vos croix et vos crèches ? Ce sont les laicards qui s’y attaquent, pas les musulmans ? Portez une croix dans la rue : qui va vous regarder de travers ? De bons français, pas des musulmans.

        • Je ne vous répondrais qu une fois , car les gens qui remettent en doute les situations que les familles ont vécues…c est douteux et très dangereux…. monsieur je sais tout , avez vous vu un curé aller dans une école pour faire comprendre et aimer sa religion ? Et les meilleurs hôtels et restaurants lui être offert pour faire connaître sa religion ? Et quand des élèves lui disent , madame on vous a écouté nous parler de votre religion musulmane, pouvez-vous nous écouter maintenant vous parler de notre religion catholique ? Je tairais la réponse … car bien sûr , vous allez encore y mettre des doutes ! Moi présente vous absent…. ( pareil pour La Chapelle ardente de l armée ) vous émettez des doutes et avec des personnes de mauvaise foie …. je n ai pas de temps à perdre ! Bonne soirée monsieur

          • Vous perdez votre temps. Quelqu’un qui ne comprend pas un traître mot de ce qu’on écrit, qui doit fréquenter les sites intégristes et complotistes…Peut-être fréquenter une FAC de sociologie et suivre les cours d’un(e) prof indigéniste…Mieux vaut l’ignorer. Cordialement.

          • Je crois que cette dame a une légitimité à venir parler de cela, mère d’une victime musulmane d’un tueur qui prétendait agir au nom de l’Islam… Après que des gens viennent parler de leur religion: au Canada les enfants reçoivent un enseignement sur les religions. Ça permet aux gens de mieux se connaître pour mieux vivre ensemble. D’ailleurs au Canada, pas au Québec, au Canada, les gens de toutes origines et de toutes confessions cohabitent en paix. Comme à Réunion ou certains pays “musulmans”. Alors je ne me gêne pas pour fustiger ceux qui repandent la haine contre telle ou telle religion

          • Une legiminite ? la même qui lui a permise de sortir de La Chapelle le corps d Abel impur car catholique?

  9. Autant je comprends – et approuve – que l’on ne fustige pas a priori un musulman juste parce qu’il adhère à l’islam, indépendamment de ses qualités humaines, autant je suis outré que l’on dévoie les règles de droit pour prohiber la critique de l’islam. Il me semble que, si le nazisme était apparu ces dix dernières années plutôt qu’il y a près d’un siècle, on persécuterait ceux qui dénonceraient les appels fétides à la haine de mein kampf en criant à la discrimination d’un courant d’opinion. Luttons pour notre droit sacré à la liberté d’expression. Ma vue n’est pas si basse que je ne voie que le quran, les khadit et mein kampf (pas de majuscules!) sont écrits de la même encre.

    • Parce que pour vous la religion musulmane est un courant d’opinion ? Les religions juives et chrétiennes aussi alors car elles parlent du même Dieu?

  10. Dieu, le Créateur de toute chose, Dieu de la BIBLE, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob-Israël (Genèse jusqu’à Apocalypse) n’est pas le Dieu des religions. Il n’est le Dieu d’aucune religion mais est le Dieu d’un SEUL message : Nous TOUS, êtres humains, depuis la chute de nos premiers parents, Adam et Eve, sommes séparés de Lui. Non seulement par le péché originel hérité dans nos gènes mais encore par nos propres péchés, qui nous ferment donc le chemin du Ciel. Mais Dieu, dans Son Amour pour nous, a envoyé Son Messie, Parole de Dieu incarnée, devenue Homme, appelée Fils de Dieu, Jésus, qui s’est approché de nous comme notre Rédempteur, notre Sauveur. Jésus est mort sur la croix afin que QUICONQUE croit en lui soit délivré des chaînes du péché originel, reçoive le pardon de ses propres péchés, et la vie éternelle.

    C’est le message du Dieu de la BIBLE, SEUL Dieu, qui rassemble entre eux, en les réconciliant en Lui, TOUS ceux qui le reçoivent par la foi.

    En comparant les êtres humains à des brebis, Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé, il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. (…) Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. » (Bonne Nouvelle, ou Evangile, Yohanan-Jean 10, 7-10)

    Le message est clair : Tout ce qui n’est pas du DIEU de la BIBLE, donc dans la BIBLE, n’est pas de DIEU. Diviser pour mieux régner, cela est l’oeuvre du Malin, et c’est ce que l’islam fait : Il nous divise entre nous…

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*