Puteaux, Commémoration du centenaire de la Grande Guerre 1914-1918

DU 6 AU 20 NOVEMBRE

EXPOSITIONS – CONFÉRENCES – SPECTACLES – VISITES GUIDÉES

PUTEAUX

Le 11 novembre 1918 à 11h, les clairons et les clochers de France sonnent le cessez-le-feu. L’Armistice est signé. Cent ans après la Grande Guerre, la France et Puteaux commémorent ceux qui se sont battus. Ne pas oublier ceux qui sont tombés et ceux qui sont rentrés blessés, traumatisés, défigurés, amputés. Si aujourd’hui les témoins du plus grand conflit de l’Histoire ne sont plus parmi nous, nous nous devons de poursuivre ce devoir de mémoire essentiel pour notre avenir. Puteaux vous invite au cœur de la Grande Guerre à travers un programme adapté à toute la famille.

Expositions, conférences, spectacles et visites guidées aideront à comprendre cette rupture dans notre histoire. Ces rendez-vous vous immergent dans cette guerre sans précédent qui a entraîné des bouleversements sociétaux majeurs et a jeté les bases de la Seconde Guerre mondiale.

Puteaux met en lumière son histoire pendant le conflit à travers de nombreuses expositions comme celle sur l’effort de guerre avec les entreprises putéoliennes Morane-Saulnier et Dion Bouton à la Maison de la Mémoire et passage Saulnier, la vie des poilus et les souvenirs partagés par leurs descendants dans Fils et Filles de poilus au Palais de la Médiathèque, ou encore la vie d’Alban Géron, un capitaine mort au front le 22 août 1914, à travers ses carnets de guerre prêtés par sa petite fille, habitante de Puteaux.

1557 poilus putéoliens sont morts pour la France. Leur ville leur rend hommage avec un parcours dédié. Le 11 novembre à 10h, le public pourra admirer le travail de l’artiste putéolienne Leïla Merabti qui a réalisé 500 bleuets en céramique qui seront exposés pendant la Cérémonie.

COMPRENDRE LE PASSÉ C’EST PRÉPARER L’AVENIR,

UN AVENIR SANS GUERRE.

Le parcours du Poilu

Tel un musée à ciel ouvert, la Municipalité rend hommage aux 1 557 Poilus Putéoliens morts au front. À l’occasion du 11 novembre, retrouvez dans la ville des effigies de ces soldats afin de perpétrer le devoir de mémoire, inviter au recueillement ou simplement découvrir ces héros de l’ombre, tristement et injustement tombés pour leur Patrie. Des silhouettes, indiquées sur le plan par un •, sont installées devant les maisons où sont nés et/ou ont vécu les Poilus Putéoliens.

Expositions et manifestations culturelles, cliquez sur le lien : www.e-agora.fr

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

1 Comment

  1. Pour honorer les poilus ce serait bien que quelqu’un chante la chanson de Jacques Brel “Pourquoi on t-il tué Jaurès ?”, ça nous changerait des défilés militaires et des discours lénifiants. Et pour ceux qui veulent du subversif, ils peuvent oublier les rappeurs…

    Ils étaient usés à quinze ans
    Ils finissaient en débutant
    Les douze mois s’appelaient décembre
    Quelle vie ont eu nos grand-parents
    Entre l’absinthe et les grand-messes
    Ils étaient vieux avant que d’être
    Quinze heures par jour le corps en laisse
    Laissent au visage un teint de cendres
    Oui not’Monsieur, oui not’bon Maître

    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    On ne peut pas dire qu’ils furent esclaves
    De là à dire qu’ils ont vécu
    Lorsque l’on part aussi vaincu
    C’est dur de sortir de l’enclave
    Et pourtant l’espoir fleurissait
    Dans les rêves qui montaient aux cieux
    Des quelques ceux qui refusaient
    De ramper jusqu’à la vieillesse
    Oui not’bon Maître, oui not’Monsieur

    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

    Si par malheur ils survivaient
    C’était pour partir à la guerre
    C’était pour finir à la guerre
    Aux ordres de quelque sabreur
    Qui exigeait du bout des lèvres
    Qu’ils aillent ouvrir au champ d’horreur
    Leurs vingt ans qui n’avaient pu naître
    Et ils mouraient à pleine peur
    Tout miséreux oui not’bon Maître
    Couverts de prèles oui not’Monsieur
    Demandez-vous belle jeunesse
    Le temps de l’ombre d’un souvenir
    Le temps de souffle d’un soupir

    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?
    Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*