L’Allemagne devrait signer un contrat de €1 milliard avec Israël Aerospace Industries.

Un nouveau contrat entre le ministère allemand de la Défense, Airbus, et Israel Aerospace Industries Ltd (IAI)  pour la location de drones pour 1 milliard d’euros « devrait être signé dans les prochaines semaines », a dit le membre du parlement allemand Fritz Felgentreu, responsable des affaires de défense au Parti social-démocrate allemand.

Felgentreu a déclaré que le nouvel accord de coalition signé entre le parti CDU / CSU au pouvoir de la chancelière Angela Merkel et les sociaux-démocrates a ouvert la voie à une approbation sans heurts du contrat. « L’Allemagne a besoin de ces drones israéliens », a-t-il ajouté.

Le ministère allemand de la Défense estime le coût de l’accord, qui comprend la location de cinq UAV Heron TP fabriqués par IAI en coopération avec Airbus, à hauteur de 1 milliard d’euros sur neuf ans. Les drones sont conçus pour fournir à l’armée allemande des capacités de collecte de renseignements et de soutien pour ses différentes missions dans le monde jusqu’à ce qu’un Euro-Drone soit développé en partenariat avec la France, l’Italie et l’Espagne.

La question de l’utilisation de drones pour des attaques ciblées a attiré l’attention du public en Allemagne ces dernières années. Le fait que les États-Unis aient augmenté leur utilisation de drones à cette fin dans le monde entier, et les rapports de victimes innocentes d’attaques UAV, a rendu l’utilisation offensive de ces avions controversée parmi le public allemand. Un certain nombre d’organisations mènent des campagnes spéciales en allemand contre l’utilisation de drones offensifs. L’opposition allemande – les représentants du parti de gauche Die Linke et du Parti des Verts – s’est toujours ralliée à cette critique et s’est opposée auparavant à l’accord avec Israël.

Une pétition publiée il y a une semaine sur le site du journal de gauche TAZ, par exemple, sous le titre «Dites non aux UAV offensifs pour la Bundeswehr», appelle le public allemand à faire pression sur le gouvernement pour qu’il rejette toute utilisation de «ces armes agressives».  »

Felgentreu n’anticipe cependant aucun problème politique pour amener le gouvernement actuel à approuver l’accord. « Si le contrat avec Airbus et IAI est écrit et signé selon les définitions figurant dans l’accord de coalition, il n’y aura pas de problème avec son approbation au parlement allemand. C’était la substance du problème la dernière fois. Ils peuvent apporter des changements mineurs au contrat, mais ils n’impliquent pas le volume de la transaction ou les paiements qu’elle comprend; les changements seront de nature plus politique.  »

Source : israelvalley.com

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. ” Un certain nombre d’organisations mènent des campagnes spéciales en allemand contre l’utilisation de drones offensifs. ”

    En quoi utiliser un drone offensif est-il plus condamnable que d’utiliser un sniper planqué, un missile de croisière tiré d’un navire situé à 100 kms de sa cible ou un B52 déversant son tapis de bombes à 10.000 mètres d’altitude ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*