Mes frères, nous ne sommes pas seuls !

Il est à la mode de dire que la situation en Israël est mauvaise et que nous sommes isolés mais ce n’est pas vrai. Nous avons beaucoup de raisons d’être fiers de notre pays et nous avons beaucoup d’amis dans le monde entier.

Jeudi dernier, lors d’un débat concernant les élections présidentielles, les candidats républicains se sont disputés pour savoir qui était le plus grand partisan d’Israël. nous_ne_sommes_pas_seul
Dans le même temps, un certain nombre de sénateurs démocrates ont vigoureusement fait la promotion d’un projet de loi qui visait à interdire les boycotts commerciaux contre Israël.
Enfin, le Wall Street Journal a publié un article samedi qui montrait Israël sous un jour sympathique.
Au cours du week-end, un événement organisé par “Mishelanu“, un groupe d’étudiants juifs  américains, a réuni des centaines de jeunes juifs venus de partout aux États-Unis pour en savoir plus sur Israël et surtout pour exprimer leur soutien.
Les candidats aux présidentielles de toutes les allégeances, les médias, et les jeunes Juifs sont la preuve que l’Amérique est toujours avec nous, malgré les efforts intenses du mouvement de boycott anti-Israël au cours des dernières années.
Il est à la mode de dire que la situation en Israël est mauvaise et que nous sommes isolés, comme si les choses étaient parfaites dans le reste du monde.
Rappelons que David Ben Gourion, le visionnaire sioniste, premier Premier ministre d’Israël, avait bien compris la région dans laquelle nous vivons. Voilà pourquoi il avait forgé des alliances avec l’Iran et la Turquie.
Depuis lors, l’Iran a subi une révolution islamique et la Turquie est maintenant dirigée par un opportuniste qui change sa politique en fonction de ses besoins.
Donc, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a créé de nouvelles alliances de grande importance stratégique avec Chypre et la Grèce.
Il est pas étonnant que les Turcs soient anxieux. Dans un Moyen-Orient qui est en train de changer pour le pire, la Turquie se rend compte qu’il est préférable d’être dans le camp d’Israël.
Et l’Europe, est-elle vraiment contre nous ? La chancelière allemande Angela Merkel a récemment reconnu que les conditions actuelles ne sont pas propices pour la signature d’un accord de paix israélo-palestinien basé sur la solution à deux états.
N’oublions pas non plus la Chine et l’Inde, pays dont les populations sont beaucoup plus nombreuses  que celles de toutes les nations occidentales combinées.
Les liens d’Israël avec la Chine et l’Inde sont de plus en plus forts.
Même la Russie comprend qu’il est préférable de coordonner ses activités avec Israël (en Syrie par exemple) et les réunions entre Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine le démontrent.
En ce qui concerne l’Afrique, nous voyons que le président kenyan a récemment visité Israël et Netanyahu va aller en Ouganda cet été à l’occasion du 40e anniversaire de l’opération Entebbe. L’Ouganda, qui était hostile à Israël pendant l’ère Idi Amin Dada, ne nous fuit plus.
Cependant, tous ces faits sont mis de côté lorsque le Premier ministre britannique David Cameron exprime “le choc sur la construction israélienne à Jérusalem-Est”.
J’étais à Londres en 2011, quand une vague de violence a déferlé sur la ville, et je suis également choqué. Je me suis rendu dans la banlieue de Londres et j’étais stupéfait par la colère des résidents là-bas.
A Paris, j’ai vu le baril de poudre que représentent les migrants frustrés. Alors, pourquoi le Royaume-Uni et la France ne sont-ils pas isolés par le monde en raison de ces situations scandaleuses ?
Il est vrai que notre situation est difficile car nous sommes maintenant confrontés au terrorisme  individuel au lieu de devoir lutter contre des groupes armés organisés, ce qui rend la victoire totale presque impossible à atteindre.
Avant qu’Israël ne fasse la paix avec les Palestiniens, ne faudrait-il pas d’abord que les Palestiniens fassent la paix entre eux ?

koide9enisrael

Suivez-nous et partagez

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us

2 Comments

  1. C’est très bien de s’entendre avec la Chine et l’Inde mais ils sont loin et pour un pays la priorité est d’abord de s’entendre et de vivre en paix avec ses voisins. Car je doute que ces deux pays lèvent le petit doigt le jour où, comme par le passé, Israël sera en danger face à des armées arabes…

  2. Andre a raison, si on retire de la liste La G-B et les USA, on met de côté la Chine, l’Inde, le Canada, l’Australie, l’Allemagne (excusez du peu) il ne reste plus que la France qui fait tout pour nous compliquer la vie avec ses projets aberrants et sa force politique mise en branle chaque fois que des élections se profilent à l’horizon (vote des arabo-musulmans à capter oblige) conclusion : pour faire la paix avec ses voisins arabes, Israel et tout le monde devraient mettre la pression sur la France qui reste la seule à soutenir les palestiniens dans leur intransigeance, on ne peut demander au peuple palestinien sous le joug de dictatures sanglantes et qui manque d’infos objectives de faire cette analyse, par contre si nous ne sommes pas capables avec toutes nos sources de ne pas comprendre cela et de ne pas tout faire pour que ce cirque continue, et bien tout simplement il faudra attendre le temps qu’il faut.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*